Art de vivre

Pour les étrennes, pensez aux deux bouquins signés Urraca Galasso

 

 

Urraca GalassoA la romaine, la cuisine de la dolce vita
Les anciens disent d’elle qu’elle est auteur culinaire, les plus modernes parleront de son blog… et les plus fines fourchettes parleront du dernier livre de recettes d’Eleonora Galasso. Au fil d’une balade dans les rues et ruelles de la ville éternelle, la jolie Eleonora nous propose de concocter un gratin de pâtes aux asperges-pancetta et au provolone ou la ribollita, superbe soupe toscane à la portée de tous.
Une anecdote à raconter ? L’amour pour la cuisine s’est déclaré très tôt chez Eleonora Galasso mais elle était interdite de cuisine par sa grand-mère qui lui avait seulement donné le droit de goûter à la pasta pour s’assurer d’une cuisson al dente. L’obstacle a stimulé la curiosité de l’enfant, la cuisine devenant un hobby puis une carrière.
Pourquoi on aime ce livre ? Parce que les photos sont superbes, les vues de Rome nous invitent au voyage et l’ambiance très bien restituée.
On l’offre à qui ? A maman, à mamie ou à son Jules parce que franchement, si on ne leur fait pas plaisir avec ces recettes, alors là, on jette l’éponge.
C’est cher ? A 24,90 € les 304 pages (le Chêne Ed.), on peut offrir ce livre avec fierté.

Pâtisserie – Leçons pas à pas
Quand un meilleur ouvrier de France, titulaire du titre depuis 1993, rencontre Cécile Coulier, journaliste et auteur de son état, que se passe-t-il ? Ils écrivent un livre ! Et celui-ci est une somme qui passionnera tous les fondus de pâtisserie. Les références d’Urraca sont nombreuses, disons simplement qu’il préside le comité des Mof pâtissiers depuis 2003 et que le grand public l’a découvert en 2014 sur france2 dans l’émission “Qui sera le prochain grand pâtissier ?”.
Une anecdote à raconter ? Raide dingue de pâtisserie traditionnelle, Urraca a inauguré en 2014 Profiterole chérie, une enseigné spécialisée dans les grands classiques sucrés.
Pourquoi on aime ce livre ? Parce qu’il réunit, en 70 recettes et quelque 3000 photos, les plus brillants joyaux de la pâtisserie française. Cet ouvrage référence ex^plique tous les gestes, techniques et tours de main pour réussir tous vos desserts, du financier au macaron, des choux aux cakes, du moelleux à l’entremets.
On l’offre à qui ? A quelqu’un de passionné et qui fait la différence entre un pancake et une crêpe. C’est un beau livre pour amateur averti ou un professionnel qui se rafraîchira un peu la mémoire.
C’est cher ? Un peu mais c’est largement justifié : 39,90 € pour 500 pages d’excellence (le Chêne Ed).

 

 

 

En bref

Ban des Vendanges à Visan Pour cette 5e édition, les festivités débuteront à 17h, par un concert de l’orchestre de chambre de Lyon, dirigé par Vincent Balse (concerto pour piano en la majeur KV 488 de W.A. Mozart ; concerto pour 2 violons en ré mineur de J.-S. Bach ; quintette pour piano et cordes de N. Kapustin ; valse sentimentale de I. Tchaïkovski ; Azul Tango de R. Galliano).
A l’issue du concert, le défilé des membres de la confrérie Saint-Vincent de Visan, (une des plus vieilles confréries bachiques de France) intronisera quatre personnalités sur la place du Jeu de Paume. Un buffet sera ensuite dressé dans la cour de l’hôtel de Pellissier où seront servies les cuvées de 10 caves et domaines de l’appellation. A l’origine du ban des vendanges, le seigneur local levait une bannière à ses armes, d’où le nom de ban, ce qui levait l’interdiction de ramasser du raisin et non pas l’autorisation de commencer la vendange. Le raisin était goûté par les autorités compétentes qui déclaraient qu’il était mûr. La récolte et le foulage pouvaient alors commencer. Infos et réservations au 04 90 41 97 25 ; tarif : 30€.

Arles, expo au chardon Du 1er août au 30 septembre, le restaurant accueille l’exposition du photographe Samir Ben Rahma : “les Catalanes”. “Nous sommes honorés d’accueillir sur nos murs et pour le plus grand bonheur de vos pupilles, de votre mémoire, de la mémoire des Marseillais, cette expo qui est un hommage au passé, aux femmes et à leurs années glorieuses !” explique l’équipe du restaurant, réputé pour accueillir tout au long de l’année des chefs en résidence, des vignerons, des artistes et des bons vivants. 37, rue des Arènes à Arles ; infos au 09 72 86 72 04.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Abonnez-vous à notre newsletter