Art de vivre

Et ce week-end, tu fais woak ?

collage woakDécoration. Parce qu’il n’y a pas que l’alimentation dans la vie, on court découvrir la nouvelle boutique de l’Âne Bleu qui vient de déménager pour les anciens Bains de Breteuil totalement réaménagés. Outre la très classique collection Caravane, vous y trouverez la ligne des Iresistub (alias Jérôme et Karine Clynk) : Monsieur & Madame de. Si les bougies parfumées de Sarah Lavoine n’ont aucun intérêt, on aimera en revanche les panneaux muraux peints, le lin et les couleurs toutes en harmonie de la boutique. Très sympa.
46, rue Breteuil, Marseille 6e.

Illuminations. Si vous passez par le quartier Saint-Giniez, sachez que la boutique Marrou du 370, avenue du Prado (8e arr.) a demandé au styliste Mitri Hourani de repenser tout le décor. Il en résulte des grappes d’abat-jour superbes, des avalanches de couleurs, un look hyper trendy inhabituel dans ce genre de commerce. A voir également chez Marianne Cat (53, rue Grignan), une cascade d’abat-jour grand-mère dans une ambiance jungle.

Poissons passion. On n’y pense pas assez, mais le marché aux poissons du Vieux-Port est un monument vivant, un élément du patrimoine bien vivant de notre ville qu’il appartient de protéger et faire vivre. Alors samedi ou dimanche, cabas en main, allez acheter des sardines, des seiches, poulpes et autres daurades. Un simple barbecue, des potes, un petit pastis (pour une fois qu’il n’est pas grand car on boit avec modération) et voilà un bel échantillon de l’art de vivre marseillais.

Admiration. Faut-il aller au Mucem alors que vient juste de débuter l’exposition mettant en exergue les influences des arts populaires dans l’oeuvre de Pablo Picasso ? A vous de voir, mais le succès est tel que les agoraphobes risquent de voir rouge… En attendant, je vous conseille (très) vivement de retourner manger à l’Embarcadère, le jeune resto qui porte si bien son nom sous les voûtes de la Major. Yohann Kérimel de Kernevo tient la barre et peu à peu son chef, Pierre Plagnet, imprime un style très mare nostrum. C’est bien fait, imaginatif, les cuissons sont maîtrisées, on cherche l’erreur, elle ne vient pas.
L’Embarcadère, les Voûtes, place Albert-Londres, Marseille 2e arr. ; résas au 04 91 44 05 19. Menus midi 20 et 25 €. Formule soir 32 €. Carte 37 €.

 

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aix-en-Provence

Jean-Luc Le Formal n’est plus. 2002-2022, le  plus breton des chefs provençaux a mis 20 ans dans la cité du Roy René pour gravir tous les échelons de la notoriété. Las, ce samedi 3 décembre, le cœur de Jean-Luc Le Formal a décidé de siffler la fin de la partie. Au Grand Pastis qui lui avait demandé s’il avait des regrets, Le Formal avait répondu : – Je n’en ai pas. Il faut assumer ce qui a été fait car on ne peut plus revenir dessus ». Fort de sa devise, « Profiter du moment présent à 100%, vivre et partager sa passion », Jean-Luc Le Formal a vecu pleinement pour la cuisine avec une douleur et une incompréhension : le mutisme du guide rouge à son encontre. Généreux dans le verbe et en actes, solidaire et confraternel, Le Formal tire définitivment le rideau sur son restaurant de la rue Espariat. En ces journées pénibles, chacun pensera à Yvonne sa compagne ; une cérémonie sera célébrée à Aix, jeudi 8 décembre.
Son interview au Grand Pastis.

Marseille-Cassis

EXCLUSIF. – C’est bien le chef des Roches Blanches, Alexandre Auger, qui succédera à Dominique Frérard au piano du restaurant les Trois Forts du Sofitel Marseille-Vieux-Port. Auger est arrivé à Cassis le 7 juin 2021 et devrait en partir tout début janvier 2023. Avant d’acter son départ, deux soirées seront organisées dans le 5 étoiles cassidain les 15 et 16 décembre. Le 15 décembre, Alexandre Auger et Randy Siles, chef costaricien, créateur du concept « Agro-Marino », serviront un dîner à 4 mains sur la thématique « Agro-Marino ». Le 16 décembre, le cuisinier Randy Siles s’associera cette fois au chef italien Gabriele Boffa, 2 étoiles au guide rouge, originaire du Piémont en Italie, pour un dîner à 4 mains. Valentin Fabry, chef pâtissier des Roches Blanches, quant à lui, proposera deux desserts uniques pour clore subtilement ces deux rendez-vous sur une belle note sucrée… Et dire au-revoir au chef Auger. Emule de Yannick Alléno avec qui il a travaillé au Meurice, Auger a aussi dirigé la brigade du Sofitel Faubourg, rue Boissy d’Anglas (Paris VIIIe), voisin de l’Elysée.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le lycée hôtelier de Marseille Bonneveine a soufflé ses 40 bougies le 29 novembre 2022. L’établissement de formation a annoncé qu’il sera renommé du nom de Jean-Paul Passédat, décédé le mercredi 10 août dernier, à l’âge de 88 ans. Ce 29 novembre, Gérald Passédat, est venu rappeler que son père avait compté à l’époque parmi les plus fervents soutiens de la création d’un lycée hôtelier à Marseille. Le président de la région Sud, Renaud Muselier, figurait parmi les invités.

Abonne-toi à la newsletter