En direct du marché

Et ce week-end, tu fais woak ?

collage tu fais woakUn bon bouquin. Les longs week-ends c’est bien pour bouquiner alors demain, samedi, je vais en profiter pour aller à la Fnac, acheter le dernier ouvrage de Jeanne Bayol. Installée à Saint-Rémy-de-Provence, cette styliste et décoratrice vient de sortir un ouvrage dans lequel elle réinvente les saveurs de son enfance à coups d’épices et condiments . Ses amis, connus ou pas, de Jacques Grange à Caroline de Hanovre, y livrent leurs recettes préférées. En résumé : 48 recettes qui mêlent les produits régionaux et les saveurs du monde. Faussement simple mais vraiment chic, tout un monde…
“Cuisine des amis en Provence”, de Jeanne Bayol et photos Bruno Suet, La Martinière Ed.; 192 pages, 29 €

Un bon vin. Plus de 20 000 participants sont attendus cette année pour la 6e édition du pique-nique chez les vignerons indépendants. Il s’agit d’un événement oenotouristique phare en France  et pour y participer cest très simple : vous apportez votre pique-nique, le vigneron vous offre le vin. Cette année, 350 vignerons participants vous feront vivre un week-end convivial et authentique dans son domaine. Passionnés, amateurs, curieux qui souhaitent découvrir la culture de la vigne, l’élaboration du vin, les techniques de vinification… n’importe qui peut participer. Balades en Harley, visites des vignes et des chais, randos, calèches, on va pas s’ennuyer.
Pour trouver un domaine proche de chez vous : www.vigneron-independant.com

Je réserve chez Lorin. Vendredi prochain, Benoît Chevalier organise l’une de ses fameuses soirées Mix en Bouche au Café Borély. La jauge sera limitée ce soir-là avec 400 participants only. Au menu : Marie Dijon (le Grain de Sel), Emmanuel Perrodin, Julia Sammut (l’Idéal) et l’hôte de la soirée : Ariel Lorin himself. Les deux DJ guest de cette édition : Pilooski et La Decadense. Comme toujours ce sera sympa mais c’est maintenant qu’on s’inscrit, après ce sera trop tard.
Paf : 20 euros avec petit plat, inscriptions ici.

Un (très) bon vin. Je vous parle rarement des vins bordelais mais j’attire votre attention sur la cave d’Alex Pichon qui, rare à Marseille, propose quelques bouteilles de château Le Crock (saint-Estèphe, cru bourgeois). Le millésime 1995 restera gravé à jamais dans ma mémoire mais les années récentes valent aussi le détour pour peu que le bois ne vous effraie pas. A acheter et à conserver pour les futurs grands événements.
Cave de la Joliette, rez-de-chaussée des Docks village ;  04 91 45 26 44.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter