Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Art de vivre

Zéphyr café : coffee, breakfast, lunch, choisis ton moment

Le Zéphyr café et ses sandwiches à Marseille

On était bien décidé à aller déjeuner Au Falafel de la rue Lulli mais la vue d’un joli sandwich, posé sur une table, en terrasse, a suffi à nous faire changer d’avis. Voisin de l’institution du 5, rue Lulli, il y a, à l’angle de la rue Francis-Davso, un bouclard très cool à l’enseigne de Zéphyr café. Sorte de coffee shop qui ouvre les festivités le matin avec un expresso qu’on accompagnera de pancakes ou pain perdu caramel beurre salé, de turkish egg (œuf poché-yaourt grec au cumin et herbes fraîches) ou d’un œuf benedict bacon ou saumon.

Des spécialités à grignoter également tout au long de la journée. A midi, les sandwiches s’accompagnent de frites ou de salade à l’instar de l’Oslo gang (saumon fumé, crème aneth, pickles, câpres et salade), du Venice beef (effilochée de bœuf-fromage fondu, pickles, salade, sauce bbq et piment) ou du chicken classic : un poulet mayo épicée servi dans un bun moelleux et bien garni de salade, avocat et zestes de citron.

Le Zéphyr café et ses big cookies au chocolat, sans chocolat
Un cookies au chocolat au lait sans chocolat au lait

Tous les copains sont là, sont venus ou passeront, qui pour manger une salade Zephyr Cesar, grignoter une part de carrot cake ou simplement boire un café. Chacun raconte sa soirée de la veille et commente le peu d’heures de sommeil des autres. Rigolo. Le chicken classic est frais, rassasiant et accompagné d’une salade croquante type sucrine. Honnête et bien fait. Et parce qu’on est toujours en manque de douceurs, on hésite entre la mousse chocolat ou le big cookie que le serveur annonce au chocolait ou chocoblanc. Ce sera la version chocolait… sans chocolat au lait remplacé par beaucoup de sucre. Dommage car la cuisson et le cœur mi-cuit étaient parfaits. Mais un cookie trop sucré sans chocolat ça l’fait pas.

Pour un winter body (salade de patates douces-feta, dattes et menthe) ou un dwich Marrakeh lamb (agneau confit façon tajine-sauce yaourt salade mechouïa) la team Zephyr répond aux demandes avec gentillesse. En terrasse pour regarder passer le monde ou en salle pour se régaler des potins… Un spot urbain et copain.

Zephyr café, 57, rue Francis-Davso, Marseille 1er ; carte 10-20 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.