Toulon-La Garde

La tournée française des bières Peroni fait escale à La Garde, à côté de Toulon. Après Bordeaux et avant Clermont-Ferrand, la House of Peroni s’installe au Ocargo food court de La Garde les 11 et 12 juillet. Dans une ambiance toute amalfitaine, d’où est originaire la marque, sur une belle terrasse à l’italienne, l’heure est à la dégustation de bières et de grignotages en harmonie mets et bières.
• 477, chemin des Plantades, 83130 La Garde, les 11 et 12 juillet.

Lançon-de-Provence

Château Calissanne, rendez-vous Villa Bellevue.- Outre son activité viticole et oléicole, château Calissanne a ouvert en 2022 la Villa Bellevue, qui fut la maison du régisseur du domaine dès 1884. Aujourd’hui, cette bâtisse de l’époque Nabi offre une vue dégagée sur l’étang de Berre et Sainte-Victoire. Elle est devenue un lieu de réception pour les événements d’entreprise ou familiaux. Tout au long de l’été, la Villa Bellevue accueillera des soirées à thème où les participants profiteront d’une ambiance conviviale tout en admirant le coucher de soleil. Un verre de vin de la propriété sera offert à chaque participant. Soirée Independance day le 4 juillet, soirée Dolce vita le 12 juillet, soirée Signature cocorico le 14 juillet, soirée blanche le 18 juillet etc.
• Tarifs, dates et réservations en cliquant ici

Région

C’est le Oaï pour ce grand pastis. Joan, graphiste et fondateur de la marque Oaï of life, et Maristella, aux manettes de Cristal Limiñana, une des dernières fabriques de pastis à Marseille, ont décidé d’aniser notre été en élaborant un pastis marseillais percutant. Le pastis Oaï of Life est un pastis authentiquement marseillais (alors que beaucoup d’autres pastis sont élaborés ailleurs) et sa magie réside dans la synergie entre deux entreprises locales qui incarnent l’esprit et la culture de la ville. En utilisant des ingrédients soigneusement sélectionnés et en appliquant un savoir-faire traditionnel, ce pastis promet une expérience gustative incomparable portée sur l’anis et la réglisse, qui plaira aux amateurs de pastis simples et rafraîchissants. Disponible chez les meilleurs cavistes et épiceries fines de la région ou sur la boutique en ligne de Cristal Limiñana www.cristal-liminana.com

Suis-nous sur les réseaux

Sainte-Croix-du-Verdon

Marchés et foires locales.- Durant tout l’été, chaque semaine, la commune accueille plusieurs marchés offrant des produits locaux frais, d’artisanat et des spécialités culinaires.
• Marchés des producteurs : tous les mardis matin, du 2 juillet au 27 août sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés gourmands : les mardis soir 16 juillet et 13 août (18h30-22h30). Foodtrucks de cuisine du monde, bière artisanale de Riez, sur l’ancienne aire des camping-cars dans le village.
• Marchés artisanaux : les mardis soir 9, 23 juillet et les 6 et 20 août (18h30 – 22h30). Avec la présence de créateurs et artisans de la région Sud, rue du Cours.

Art de vivre

« Recettes immorales » à l’Astronef, voyage sonore et nourriture sur scène

"Recettes immorales" sera donné à l'Astronef le 23 février

La littérature et la poésie regorgent de textes sur les plaisirs de la grande bouffe, sur la volupté des vins, sur l’ambiguïté de l’art de la séduction et de sa relation à la bonne chère. Les expressions françaises et synonymes sont légion : on dévore, on avale, on grignote, ingurgite, on s’empiffre, boulotte, bouffe, on déjeune ou on dîne, on goûte, soupe, picore, on engloutit, on se nourrit avec délectation.
Se mettre à table implique une multitude de sous-entendus dans nos imaginaires secrets. Et c’est sur cette frontière floue que le duo formé par Brigitte Cirla et Sébastien Béranger fonde son spectacle. « Recettes Immorales » est une déviation des plaisirs de bouche, explique Sébastien Béranger, musicologue et performeur. Nous nous sommes basés, avec Brigitte Cirla, sur des poèmes, textes et pièces qui traitaient déjà du bien boire et manger avec, toujours, une idée de transgression ».

« C’était important de proposer un spectacle pour tout public, c’est un cinéma pour l’oreille »

Brigitte Cirla et Sébastien Béranger

« On parle plus du désir que de sa réalisation, la dimension poétique est partout », complète Brigitte Cirla. Cette dramatique sonore est un théâtre musical où la narration est portée par les transformations électroacoustiques. Ce spectacle musical en appelle au triptyque toujours suggéré mais jamais mis en œuvre du corps, de la sensualité et de la gastronomie. Vasquez  Montalban, Roland Topor, Charles Beaudelaire, Li Po (poète chinois de la dynastie Tang) ou Omar Khayam se voient enrôlés dans le spectacle, largement inspiré par des notes de dégustation de… whisky. Un gros travail d’électro acoustique a été mis en œuvre, appelant aux objets de la table qui produisent une « matière sonore », à l’instar du solo de canettes de bière ou du carillon de verres à vin joué à l’archet.

La nourriture, c’est trivial, pas théâtral

« La nourriture sur scène, c’est rare car elle est perçue par certains comme triviale, elle empêche la transfiguration, analyse Brigitte Cirla. De même, vous remarquerez que les odeurs sont toujours absentes au théâtre ». « Nous réfléchissons à la possibilité de partager un repas à la fin du spectacle, sur une recette de Montalban, note sébastien Béranger. Mais on ne peut pas jouer pendant que le public dîne car la force de partage et de convivialité du repas détournerait l’attention du public ».

Pensé comme un cinéma pour l’oreille, « Recettes Immorales » dure 50 minutes et a été construit comme un voyage, sorte de menu dont on ignorerait les plats. Attablés, Brigitte Cirla et Sébastien Béranger ont devant eux quelques couverts, des ustensiles de cuisine et des micros. La table est dressée, le déjeuner peut être servi. Le public se laisse haper par la poésie et le jeu statique des deux artistes l’invite à voyager. « Les spectateurs ne sont jamais désemparés et toujours curieux. Chacun s’attend à quelque chose et construit son attente »

« Recettes immorales », dramatique sonore pour voix et électronique live, le 23 février à 20h30. L’Astronef, 118, chemin de Mimet, Marseille 15e. Infos au 04 91 96 98 72. Tarif : 5,50 €.
Photo PlCalt

Les « Recettes immorales » chez vous

Recettes Immorales  est un spectacle portable ! Il peut être aussi mobile qu’une table de camping et on peut le partager avec une multitude de convives. Le dispositif scénique se veut léger pour être diffusé dans des lieux qui ne sont pas forcément spécialisés dans le spectacle vivant : dans les restaurants comme dans les églises, dans les bars et les jardins.

1 Comment

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Spectacle vu au Pic de l’Estaque. Navrée… mais nous sommes ressortis consternés mon ami et moi. L’électro-acoustique nous a bien fait souffrir, gâchant le plaisir des mots.