En direct du marché

On fête l’huile d’olive nouvelle à la Bastide du Laval dans le Luberon

Bastide du Laval

Le programme. Accueil dès 10h avec thé, café, gibassiers… Préparation du nougat avec Aimé Arnaud. 10h30, visite guidée de l’oliveraie et du moulin. Commentaires et analyse de la saison 2017. 11h30, dégustation de toute la gamme des nouvelles huiles fraîchement pressées. Déjeuner sur place (17€) sur le thème : comment utiliser les différents fruités de l’huile d’olive ? Animations pour les enfants : concours de couronne en rameaux d’oliviers, championnat de lancer de noyau d’olive. Tout l’après-midi, démonstrations artistiques en direct avec l’illustrateur-croqueur Pierre Croux, la peintre Géraldine Bandiziol et le sculpteur Thierry Gall. Préparation et dégustation sur place de gibassiers à l’huile d’olive du moulin, cuits au four à bois par Aimé Arnaud, le boulanger cadenétien. Découpe du nougat préparé le matin.
Samedi 16 décembre prochain, le moulin de la Bastide du Laval fête l’huile nouvelle. La récolte est désormais terminée et les olives des 4000 arbres de la propriété viennent tout juste d’être pressées. Comme pour le vin, c’est l’heure de célébrer le millésime 2017. « Cette année est un véritable bonheur, estime Roland Coupat, le maître des lieux. L’été a été très chaud et sec et les rendements sont bons pour ceux qui ont irrigué leurs oliveraies. En revanche, pour ceux qui n’ont pas donné à boire à leurs arbres, la taille des olives n’excède pas celle des pois chiches et peut s’avérer même inexistante ». Les terres de la Bastide du Laval couvrent 30 hectares et sont conduites en mode bio. « On y cultive les 5 variétés de l’AOC Provence, l’aglandau, la salonenque, la bouteillan, la cayon et la picholine » énumère Roland Coupat. La gamme compte des huiles aux arômes herbacés, d’artichaut cru, d’amande fraîche ou de basilic, typiques du fruité vert. Mercredi et jeudi 6 et 7 décembre, « on pressera les olives maturées pour le fruité noir, typique de la Provence, poursuit Roland. Ensuite, il nous faudra bien nettoyer le moulin pour être fins prêts et accueillir le public samedi ».

Couronnes d’olivier et menu huilé
Ce samedi donc, les portes de la Bastide du Laval s’ouvriront au grand public.  Une belle opportunité pour visiter le moulin et  l’oliveraie, tout savoir sur la récolte de l’année, déguster la gamme des nouvelles huiles fraîchement pressées, assister à la préparation de gibassiers à l’huile d’olive par le boulanger du village et, pour les enfants, la possibilité de s’initier à la fabrication de couronne en rameaux d’olivier… « Nous en profitons pour accueillir aussi les 700 propriétaires qui nous confient leurs olives à presser chaque année, c’est l’occasion d’entretenir nos liens » ajoute Carine Coupat. Et comme le grand air, ça creuse, le public pourra  exceptionnellement déjeuner sur place sur le thème de l’huile d’olive. Incontournable !

Bastide du Laval, chemin de la Royère, 84160 Cadenet. Repas : 16 € par personne, réservations au 04 90 08 95 80.

A propos de l'auteur

le grand pastis

2 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    • Bonjour Michèle. Rien n’est plus simple : Alpilles, Luberon, Alpes de Haute-Provence, Bouches-du-Rhône, il y a des moulins à huile partout en Provence. Je vous conseille d’aller les visiter, de goûter et d’acheter sur place. En boutique, il faut que figure sur l’étiquette la mention et le logo rouge « Huile d’olive de France » ou « Huile d’olive du Sud de la France ». Et voilà…

Vite lu

Je cuisine les restes et je fais des économies En France, le gaspillage représente 20 à 30 kg de nourriture par personne et par an ! Ce livre propose de prendre le problème à la base en apprenant à gérer les achats alimentaires et leur conservation. Puis, il offre 45 recettes saines pour accommoder les restes, faire confiance à son inspiration et oser des mélanges de saveurs et de textures… au point de rendre le plat du
lendemain meilleur que celui du jour même !

  • Un livre de Céline Mennetrier et Aurélie Jeannette, 120 pages, 12 €, Terre Vivante Editeur, coll. Facile & bio.

Marchés sur la Canebière. Les Dimanches de la Canebière ont pour vocation d’inviter des producteurs et artisans de bouche locaux pour renouer avec une alimentation de proximité et saisonnière. Le 25 février 2018 : La Canebière célèbrera le Nouvel An chinois avec une édition spéciale « Cuisines d’Asie ». Le 25 mars, place au marché de Pâques. Dimanche 29 avril, ce sera la foire aux plantes et le 27 mai : dimanche Tutti frutti, édition spéciale fruits et légumes. La foire à l’ail se tiendra le 24 juin.

 

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !