Magazine

Marc de Passorio ferme son restaurant l’Esprit de la Violette et Aix perd une étoile

Marc de Passorio
Marc de Passorio lorsqu’il officiait à Valrugues…

Sur le répondeur du restaurant, une voix annonce sobrement que l’Esprit de la Violette est fermé durant le mois d’octobre. Pas de réservation possible encore moins de message à laisser. Interrogé, Marc de Passorio explique les raisons de cette fermeture aussi abrupte que rapide : « J’ai décidé conjointement avec mon épouse de tirer le rideau et de fermer le restaurant ». Sur un ton pesé, serein, le cuisinier poursuit : « Lorsque nous sommes arrivés, notre contrat établi avec le propriétaire des murs, Jean-Marc Banzo, prévoyait un rachat des murs au bout de quatre ans. Arrivés à échéance, il ne nous a pas été encore possible d’honorer l’engagement et le loyer a été très sensiblement augmenté, voilà pourquoi il a fallu mettre fin aux accords ».

On imagine la déception d’un couple qui avait « mis tout son coeur » dans une entreprise à qui tout souriait : « Nous avons ouvert début 2014 et l’étoile au Michelin est tombée 7 mois seulement après l’ouverture, se remémore Marc de Passorio. Les Aixois nous ont suivis et il y avait une belle énergie ici ». Du clocher Saint-Médard à Thouars au Relais & Château de Marçay en Touraine, la carrière de Marc de Passorio est aussi passée par la Russie, où le chef a officié pour le Kremlin et nombre de restaurants, et l’hôtellerie du Vallon de Valrugues à Saint-Rémy-de-Provence. Cuisinier à l’expérience avérée, de Passorio « reste dans une dynamique très positive » puisqu’il conserve ses missions de consulting « pour un groupe international » et reviendra dans la région « entre deux missions ». Ses amis, clients et tout le Landerneau attendent son retour avec un nouvel établissement.

L’Esprit de la Violette-Marc de Passorio, 10, avenue de la Violette, 13100 Aix-en-Provence.

A propos de l'auteur

le grand pastis

12 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • bonjour,j’ai un bon cadeau pour un repas pour 2 personnes dans ce restaurant l’esprit de la violette On m’annone qu’il est fermé.
    Que faire.

  • moi aussi j’avais un bon cadeau dans cet établissement. Un restaurateur digne de ce nom aurait dû prévenir les personnes qui n’avaient pas encore utilisé le bon avant que son restaurant soit fermé. Il est peut-être possible de se regrouper pour essayer de se faire rembourser ou déclarer les créances au liquidateur

    • Nous avions nous aussi un BON CADEAU……. ce devait être une expérience inoubliable, parait-il !!!!!!
      Nous avons envoyé en pli recommandé un courrier au liquidateur le 30 Octobre 2017 ; aucune réponse à ce jour, nous sommes assez dépités.

  • Quel triste nouvelle. Marie et moi y avons invité nos convives pour notre mariage l’été 2017. L’équipe de l’esprit de la violette nous a donné la main pour organiser un dîner sublime, nous nous n’oublierons pas le Chef de Passorio et avons hâte de le retrouver dans le nouvel établissement qu’il ne manquera pas de bâtir, en se prémunissant cette fois de l’appétit immobilier des propriétaires.

  • Nos enfants nous ont offert un bon cadeau qu’ il n’ est plus possible d’ utiliser…………………
    Ce restaurant a t il fermé par la simple volonté de son Chef????
    S ‘ agit il d’ une fermeture suite à une  » mauvaise gestion »???????????????

  • Bonjour,
    Ayant eu par nos enfants un cadeau « Bon pour deux repas gastronomique  » au restaurant L’esprit de la Violette
    Je viens d’apprendre que le restaurant est fermé définitivement…….que faire ……notre invitation est valable jusqu’au
    4 Mai 2018 .
    Nous sommes très déçus , mais si Monsieur Marc De Passorio veut continuer son beau métier , je pense que pour une question d’honneur , ce MONSIEUR nous proposera une solution.
    Dans l’attente d’un contact veuillez croire en mes meilleurs sentiments

    • La fermeture d’un restaurant est un drame pour tout cuisinier. Marc de Passorio se battait 20 heures par jour pour éviter un naufrage.
      Il est bon que vous parliez d’honneur car dans cette affaire, celui qui a gagné ses lettres de noblesse c’est M. de Passorio bien plus que d’autres.

Vite lu

 Christopher Coutanceau, cuisinier pêcheur Le dernier livre du cuisinier rochelais est une ode à l’océan et à ses richesses. Avec 240 pages de recettes et de recommandations pour préparer avec soin les produits de la mer, le lecteur plonge dans un univers marin grandiose. Défenseur de la pêche durable et de l’anti-gaspillage, passionné depuis toujours, Christopher Coutanceau choisit, chaque matin à la criée de La Rochelle coquillages, crustacés ou poissons. En grand passionné, il s’investit dans la défense de la faune et de la flore marine et collabore avec de nombreuses associations de préservation des ressources. Le chef milite pour une pêche artisanale et fait partager son expertise au gré des pages de cet ouvrage. Les vins ont aussi leur place dans cet opus avec Nicolas Brossard qui détaille ses accords mets-vins et conseils…. Une véritable odyssée, généreuse et gourmande. 240 pages, Glénat Ed., prix : 49 €.

Vivre sur la Vague Le club des Effets Mer accoste devant la voûte la plus hype de Marseille. Dans une ambiance détente, le chill devient un mot d’ordre ! Terrasse en escalier et coucher de soleil digne du site, la soirée guinguette est annoncée. Matt Müller aux commandes du navire, fera chavirer les coeurs et côté expo, c’est l’occasion de (re)découvrir « Iceland » d’Alexandre Montesinos . Sans oublier les cocktails maisons (notre passion) et des petits plats bien sympas : burratta, panisses, soupions et l’indémodable assiette mixte… Infos et résas au 07 78 07 23 99.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !