Vins rosés, vins d'été

Le rosé 2017 cuvée de la Commanderie de Peyrassol est un grand classique

PeyrassolPhilippe Austruy aime le vin… et les domaines. Homme de passion à l’oeil affûté, il dirige aujourd’hui 4 propriétés, acquises en 15 ans, sur des terroirs mythiques, de la Toscane au Médoc, en passant par le Haut-Duro au Portugal et la commanderie templière de Peyrassol, en Provence varoise. Cette commanderie aurait été fondée au coeur du Moyen-Age, en 1204, et des livres de comptes datés de 1256, pieusement conservés aux archives de la ville de Marseille, assurent que 44 milleroles (soit 28 000 litres) de « bon vin franc » ont été récoltés cette année-là. C’est dire si le vin est indissociable de Peyrassol. La propriété couvre 850 hectares dont 92 ha pour les seules vignes plantées sur les contreforts du massif des Maures, qui les protège de l’humidité des embruns marins. Etés chauds et secs, hivers froids, les restanques s’échelonnent jusqu’à 330 mètres d’altitude.

Rouge, blanc, rosé, Peyrassol travaille en 3 couleurs et 10 cépages parmi les plus fameux qu’autorise l’appellation des côtes-de-Provence ; ce rosé, cuvée de la Commanderie millésime 2017, est élaboré à partir de syrah, grenache, cinsault et une pointe de mourvèdre vendangés de nuit pour en conserver toute la fraîcheur. Rosé vedette de ce que la Provence produit de plus classique, ce vin au nez gourmand de framboises et mûres sauvages prépare une attaque tout en fraîcheur et vivacité. La bouche donne à croquer quelque fraise acidulée sur une finale minérale. On servira ce rosé à 10-11°C lors d’un apéritif accompagné de verrines de taboulé, des bouchées charcutières voire des pizzas aux anchois. A table, ce vin de bonne compagnie fait merveille sur des saint-jacques juste snackées, des tartares de saumon ou de daurade, des viandes d’agneau ou de boeuf grillé aux herbes de Provence. Un fraisier, un framboisier lui permettront de séduire jusqu’au café.

Commanderie de Peyrassol, RN 7, 83340 Flassans-sur-Issole. Infos au 04 94 69 71 02. Cuvée de la Commanderie, rosé 2017, tarif : 11,15 € les 75 cl.

A propos de l'auteur

le grand pastis

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bon à savoir

Loustic, le nouveau rendez-vous café Une nouvelle adresse pour savourer un excellent café et se régaler vient de voir le jour en centre-ville. On déjeune chez Loustic de toasts au pain de campagne-oeuf mollet-champignons et ricotta, des sandwiches mayo-bacon, des salades de riz aux amandes-feta, betterave et la fameuse assiette éponyme. Les petits-déjeuners (granola, tartines et confiture, oeufs brouillés) et les desserts ( brownie, cake, cookie, scone crème-confiture) valent à eux seuls le détour. Mignonnette terrasse, service jeune et cool, un torréfacteur et une barista complètent l’offre. 5, rue de la Tour, Marseille 1er. Infos au 09 51 38 34 39.

 Hervé Bizeul chez Chicoulon Hervé Bizeul du Clos des Fées, figure emblématique du Roussillon, sera au Chicoulon jeudi 25 octobre pour une grande soirée dégustation. Le vigneron fait désormais partie de l’élite de cette magnifique région et viendra présenter ses plus grandes cuvées sur des millésimes anciens et prêts à boire (le Clos des Fées et la Petite Sibérie). Deux blancs, 3 rouges et 1 liquoreux seront dégustés et commentés dans la bonne humeur. En cuisine, Tomi fera fumer les fourneaux. Soirée sur réservation uniquement pour 35 personnes (premiers réservés, premiers servis) ; tarif : 65 € par personne. Résas au 04 91 33 46 59.

Sylvestre Wahid à Marseille chez Sébastien Richard Le cuisinier 2 étoiles au guide Michelin, Sylvestre Wahid, inaugurera le 27 octobre prochain, la toute première édition du « Dialogue de chefs », une série de dîners organisée par Sébastien Richard, à sa table du Panier de Sébastien. Les deux artisans profiteront de ce dîner à 4 mains, dans un cadre intimiste, pour laisser libre cours à leur imagination et partager un moment unique avec leurs hôtes d’un soir. L’amitié complice entre les deux hommes remonte à plus de 25 ans lors du passage de Sébastien Richard au Cheval Blanc que dirigeait alors Thierry Marx, à Nîmes. Les deux cuisiniers ont tous les deux fait leur chemin depuis partageant la même vision et la même envie de revisiter la gastronomie française. Infos : lepanierdesebastien@gmail.com