Art de vivre

Les 5 adresses les plus cruellement sélect de l'été 2016

Pour être riche en sites et monuments touristiques de qualité, la Provence recèle aussi quelques pépites répondant aux canons du luxe contemporain. Dans une sélection amusante et partiale, nous nous sommes amusés à dresser le Top 5 des adresses luxe dans un rayon de 100 kilomètres autour de Marseille. Sachant que le haut-de-gamme n’est pas le luxe, quelle est selon vous la sélection idéale ?

La plus familiale : la Villa Madie
Un peu à l’écart du village de Cassis, ce restaurant 2 étoiles au guide rouge est tenu par le couple Droisneau. Dimitri, pur produit des brigades de palaces azuréens, met en scène des produits d’exception avec une précision impressionnante. Marielle, d’origine aveyronnaise, a le sang hôtelier qui coule dans les veines. Sens de l’accueil, parking privé et protégé, belles voitures et vue sublime sous le cap Canaille… l’harmonie parfaite entre site et assiette.
Lire aussi ici

Villa Madie le Grand PastisPhoto © Antoine Duhamel

La plus jeune : le Domaine de Manville
Cette propriété n’appartient pas à un groupe coté en bourse ; Manville est tenu par la famille Saut qui a voulu qu’ici chaque client se sente chez lui. Un spa, un golf, une hôtellerie répondant aux standards contemporains, il y a de fortes chances pour que vous tombiez amoureu(se)x du site qui a fait de la préservation de l’environnement un leitmotiv quotidien. Table simple mais bien tenue, bistrot, pâtisseries de bon aloi. Vous vous garerez entre Ferrari et Maserati.
Lire aussi ici

piscine domaine de Manville le Grand PastisPhoto © Camille Moirenc

La plus sportive : le Grand Hôtel du Castellet
Christophe Bacquié est arrivé dans cet hôtel-restaurant en 2009. Un an plus tard, il offrait à sa nouvelle maison une deuxième étoile, facilitant l’entrée de ce complexe hôtelier pour millionnaires et milliardaires, dans le cercle très fermé des Grandes Tables du Monde en novembre 2011. Ici, vous croiserez tycoons de l’industrie et de la finance passionnés par les bagnoles. Entre le Grand prix de Monaco et une autre épreuve dans les émirats, le Grand Hôtel du Castellet a su se faire une place.
Lire aussi ici

grand hotel castellet le Grand PastisPhoto © DR

La plus mythique : Baumanière
On a tout dit, tout écrit sur cette maison administrée par la même famille depuis sa fondation en 1945. Membre de l’élitiste comité Colbert, Baumanière est porté par Monsieur Jean-André Charial et son épouse Geneviève. L’homme inspire le respect à l’instar de la cuisine 2 étoiles de son chef Glenn Viel à qui l’on doit le retour à la carte de la fameuse “Mousse de rocher” en hommage à Raymond Thuillier, le grand-père de Jean-André Charial. Le Val d’Enfer, un écrin de passion et d’amour.
Lire aussi ici

oustau de baumaniere le Grand PastisPhoto © DR

La plus personnelle : le Petit-Nice Passédat
Encore une institution familiale. De la grand-mère Lucie, ancienne chanteuse lyrique, à Gérald, 3 générations se succèdent dans cette villa grecque acquise par Germain en 1917. Année après année, l’adresse est montée en gamme. Jean-Paul hissant le Petit-Nice à 2 étoiles. Quelques années après le passage de relais, les “3 mac” tombent en 2008. Depuis, Gérald en appelle au peintre Gérard Traquandi, à l’architecte Rudy Ricciotti, à Thierry Lombardi et Pascale Bartoli pour composer un univers, son univers.
Lire aussi ici

petit nice le Grand PastisPhoto © Richard Haughton

4 commentaires

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos express

Brunches du dimanche À partir du 27 septembre, et jusqu’à la fin de l’année, La Benvengudo propose aux gourmands (et aux lève-tard) un brunch concocté par la chef Julie Chaix. Sous forme de buffet, les hôtes disposeront d’une sélection de mets salés et sucrés, cuisinés à partir de produits locaux et de saison. Une pause gourmande parfaite avant de partir se balader dans le village des Baux-de-Provence. Brunch servi tous les dimanches de 11h30 à 15h, prix : 49 € par personne. Infos au 04 90 54 32 54.

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter