En direct du marché

La Bergerie d’Alexis Boudoul, le meilleur des adresses fermières

Une bergerie en bord de mer. Ouverte l’été dernier, cette micro adresse a fait le pari de la glace bio et des parfums atypiques. A Marseille comme dans de nombreuses autres villes de l’Hexagone, les glaces de la marque Terre Adélice ont attiré l’attention des amateurs de naturel et de parfums atypiques : “J’ai découvert les glaces de Terre Adélice grâce à mon meilleur ami qui vit en Ardèche depuis 10 ans, dans le village de la fabrique, à Saint-Sauveur de Montagut, raconte Alexis Boudoul. Bien sûr, je propose de la vanille, du chocolat, de l’orange sanguine mais les clients se sont pris de passion pour le sésame noir, le yaourt-poivre de timut, la fève tonka ou le fromage blanc de chèvre” souligne le jeune entrepreneur qui est incollable sur l’intensité des parfums et la qualité produit de Terre Adélice.

Alexis BoudoulLe “succès glacier” de l’été 2018 a été tel qu’Alexis Boudoul a poussé le bouchon un peu plus loin en proposant, dès le mois de mars dernier, une sélection de produits d’épicerie qui reflètent ses goûts et son parcours de vie. De fait, les fromages, charcuteries, vins et autres sucreries ont été sélectionnés au gré des déplacements du Marseillais, natif de Bonneveine, en Ardèche et dans les environs du village de Revest-des-Brousses, sur les contreforts de la montagne de Lure. Les banons AOP sont ceux de la ferme l’Alpine des Garrigues (médaille d’or au concours agricole 2018) tout comme les miels IGP de M. Lopes à Banon : “Je travaille avec de tout petits producteurs et il m’a fallu pas mal de temps pour les convaincre de m’approvisionner, assure Alexis Boudoul. Maintenant que la confiance est établie, les rapports sont très chaleureux”. Sur les étals, tous les ingrédients du parfait apéritif estival sont réunis : les saucissons de la ferme du Boyon à Pransles voisinent avec les picodons de la Ferme de l’Orcelas à Saint-Clément d’Ardèche, les vins de l’AOP sainte-victoire (château Coussin et les Vignerons de la Sainte-Victoire à Puyloubier) assurant la partition locale. Côté sucré, les confitures de châtaignes bio le disputent aux tablettes drômoises de chocolat noir A. Morin…

Et pour qui n’aime pas les glaces au roquefort , au poivre rouge ou au yuzu, Alexis Boudoul propose une Charitea (red, mate, black ou green) ou une Lemon Aid pour boire éthique. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : consommer bon et juste. Une bonne résolution pour l’été non ?

La Bergerie et Le Glacier de la Corniche, 313, corniche président John Fitzgerald Kennedy, Marseille 7e arr. Infos au 06 51 34 82 22.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter