Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Art de vivre

Les Anguillades de Saint-Chamas, en route pour la 7e édition

Anguillades de Saint-Chamas

« Nos Anguillades seront un jour aussi réputées que les oursinades de Carry  » confiait l’an dernier au Grand Pastis Didier Khelfa, le maire de Saint-Chamas. Que l’édile se rassure, les Anguillades de Saint-Chamas nées voilà 7 ans, sont déjà entrées dans le patrimoine. La preuve : plusieurs milliers de participants sont attendus dimanche 9 octobre prochain pour une 7e édition. Et cette année encore, cette « journée festival » permettra de (re)découvrir l’anguille, produit phare de la pêche locale.
La pêche de l’anguille, devenue produit phare de la production locale, est apparue principalement à la fin des années 60. Le calendrier des pêcheurs est rythmé par deux temps forts annuels, imposés par la réglementation européenne sur la pêche à l’anguille. La période automnale de septembre à octobre, étant la plus importante. L’amélioration de la qualité des eaux de l’étang induit une amélioration de la qualité du poisson, unanimement reconnue. Les anguilles sont plus grasses et savoureuses que les spécimens pêchés en mer car elles contiennent beaucoup de microplancton. Une situation qui redonne le sourire aux pêcheurs qui envisagent désormais l’avenir avec optimisme.

L’anguille est un poisson dont la silhouette ressemble à celle d’un serpent, dont le corps est recouvert d’un abondant mucus la rendant difficile à saisir. Or c’est un poisson gras riche en Oméga3 et peu calorique (230 Kcal pour 100 g) qui se cuisine en matelote, à la provençale, en friture… Un trésor encore bien rare à la carte des restaurants. Chaque année, l’événement est parrainé par une personnalité locale et dimanche 9 octobre, c’est Guillaume Sourrieu, chef de l’Epuisette à Marseille qui confiera son goût pour l’anguille.

Au menu
L’espace démonstrations culinaires. Trop peu de restaurateurs affichent l’anguille à leur carte. La dégustation proposée à l’occasion des Anguillades de Saint-Chamas permet aux amateurs d’anguilles de renouer avec des recettes originales et pour les autres, de vaincre leurs a priori. Bières et vins locaux accompagneront les dégustations.
L’espace restauration. Des bars-restaurants s’installent autour du port de pêche et proposent des menus à base d’anguille et de produits de la mer. Grillée, fumée, persillée ou servie en matelote, l’anguille est servie sous toutes les formes. Il vous suffit de vous installer à table et de déjeuner entre copains ou en famille dans une ambiance de fête de village.
La Rue des Artisans. Elle réunit quantité d’entreprises locales artisanales qui commercialisent leurs gammes de bières, vins, charcuteries, miels etc.
Pour les minots. L’espace des Petites Anguilles sera dédié aux animations pour les enfants sur le thème de la mer et des océans, et la base nautique proposera des sorties sur l’étang de Berre pour les plus sportifs.

Les Anguillades de Saint-Chamas, dimanche 9 octobre à partir de 10h sur le port de pêche du Pertuis ; entrée gratuite et restauration sur place. Parkings place de la Sente et plage des Cabassons.

Photo archives Cook and Shoot

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.