Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Art de vivre

Application Xtras : des offres d’emploi de qualité pour profils qualifiés

l' application Xtras a été pensée par des Marseillais

En un an à peine, 15 000 profils ont été postés et plus de 1500 employeurs se sont inscrits. L’application Xtras, consistant à mettre en relation employés et employeurs, connaît un développement fulgurant. Un démarrage en trombe dû au marché tendu de l’emploi dans les métiers des cafés, hôtels et restaurants mais pas seulement. « L’équipe d’un restaurant, c’est comme une équipe de rugby, estime Guillaume. Il faut travailler sur le savoir-être en combinant les compétences, qualités et faiblesses de chacun pour jouer en collectif efficace ».

L’application, qui a nécessité une année de réflexion avant son lancement le 30 mai 2022, est portée par quatre amis : Jean-Baptiste, gérant du Baletti, Guillaume, consultant qualité et gérant d’un organisme de formation, Amaury, responsable commercial et Romain, en charge du design et de l’ergonomie de l’application. « Aux origines, Jean-Baptiste, Amaury et moi, on jouait au rugby et un jour, JB m’a confié son souci pour recruter et fidéliser le personnel du Baletti, raconte Guillaume. Je considère que pour que ça matche, il faut répondre aux besoins de l’entreprise, à ceux des clients et à ceux du personnel en même temps, si un des trois paramètres n’est pas respecté, ça ne marche pas ».

« La moyenne des offres d’emploi c’est 11€ de l’heure net. Chez nous, l’employeur parle en net car les recrutés ne raisonnent jamais en brut »

Guillaume, l’un des quatre co-fondateurs de Xtras
L' application Xtras se concentre sur Marseille et le 13 pour le moment

Forte de ce constat, l’application Xtras met en avant le savoir-faire et le savoir-être du personnel en tenant compte de la qualité de vie au travail et des valeurs de l’entreprise. Et ça fonctionne puisqu’en 12 mois, l’appli a permis 12 000 mises en relation pour 2 000 annonces.

L’ application Xtras, comment ça marche ?

Lors de son inscription gratuite, le demandeur d’emploi s’attribue des badges de savoir-faire et le savoir-être (ex : parle anglais, organisé, sens du service, esprit d’initiative, gère le stress, souriant). Par la suite, les employeurs peuvent évaluer ces mêmes compétences ou en attribuer d’autres, afin de valoriser et mieux définir un profil. L’application est payante pour les employeurs avec une offre plancher à 50 €, et au-delà avec tout un éventail de fonctionnalités supplémentaires. « Dans leurs statistiques, si les employés plantent l’employeur ou ne se présentent jamais à l’heure, c’est mentionné. Tous les profils sont appelés, qualifiés et suivis par notre équipe, nous sommes un peu des modérateurs », conclut Guillaume. Pour l’heure, les quatre copains se concentrent sur Marseille et les Bouches-du-Rhône, « afin d’être plus forts et bien implantés » mais ils visent une couverture hexagonale à l’été 2024. Le succès est en marche.

Pour tout comprendre, viens par là.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.