Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Art de vivre

Application Xtras : des offres d’emploi de qualité pour profils qualifiés

l' application Xtras a été pensée par des Marseillais

En un an à peine, 15 000 profils ont été postés et plus de 1500 employeurs se sont inscrits. L’application Xtras, consistant à mettre en relation employés et employeurs, connaît un développement fulgurant. Un démarrage en trombe dû au marché tendu de l’emploi dans les métiers des cafés, hôtels et restaurants mais pas seulement. « L’équipe d’un restaurant, c’est comme une équipe de rugby, estime Guillaume. Il faut travailler sur le savoir-être en combinant les compétences, qualités et faiblesses de chacun pour jouer en collectif efficace ».

L’application, qui a nécessité une année de réflexion avant son lancement le 30 mai 2022, est portée par quatre amis : Jean-Baptiste, gérant du Baletti, Guillaume, consultant qualité et gérant d’un organisme de formation, Amaury, responsable commercial et Romain, en charge du design et de l’ergonomie de l’application. « Aux origines, Jean-Baptiste, Amaury et moi, on jouait au rugby et un jour, JB m’a confié son souci pour recruter et fidéliser le personnel du Baletti, raconte Guillaume. Je considère que pour que ça matche, il faut répondre aux besoins de l’entreprise, à ceux des clients et à ceux du personnel en même temps, si un des trois paramètres n’est pas respecté, ça ne marche pas ».

« La moyenne des offres d’emploi c’est 11€ de l’heure net. Chez nous, l’employeur parle en net car les recrutés ne raisonnent jamais en brut »

Guillaume, l’un des quatre co-fondateurs de Xtras
L' application Xtras se concentre sur Marseille et le 13 pour le moment

Forte de ce constat, l’application Xtras met en avant le savoir-faire et le savoir-être du personnel en tenant compte de la qualité de vie au travail et des valeurs de l’entreprise. Et ça fonctionne puisqu’en 12 mois, l’appli a permis 12 000 mises en relation pour 2 000 annonces.

L’ application Xtras, comment ça marche ?

Lors de son inscription gratuite, le demandeur d’emploi s’attribue des badges de savoir-faire et le savoir-être (ex : parle anglais, organisé, sens du service, esprit d’initiative, gère le stress, souriant). Par la suite, les employeurs peuvent évaluer ces mêmes compétences ou en attribuer d’autres, afin de valoriser et mieux définir un profil. L’application est payante pour les employeurs avec une offre plancher à 50 €, et au-delà avec tout un éventail de fonctionnalités supplémentaires. « Dans leurs statistiques, si les employés plantent l’employeur ou ne se présentent jamais à l’heure, c’est mentionné. Tous les profils sont appelés, qualifiés et suivis par notre équipe, nous sommes un peu des modérateurs », conclut Guillaume. Pour l’heure, les quatre copains se concentrent sur Marseille et les Bouches-du-Rhône, « afin d’être plus forts et bien implantés » mais ils visent une couverture hexagonale à l’été 2024. Le succès est en marche.

Pour tout comprendre, viens par là.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.