Art de vivre

Le 2 juillet, Châteauneuf-le-Rouge va faire Mmmh !

Mmmh, un festival à Châteauneuf-le-Rouge

Le festival Mmmh de Châteauneuf-le-Rouge se déroule chaque 1er dimanche du mois de juillet selon un rite immuable instauré voilà 29 ans. A l’origine de ce rendez-vous gastronomique, il faut aller chercher un maire, Michel Boulan, qui adore bien manger et une volonté : institutionnaliser un événement devenu patrimonial. Comme lors des 28 précédentes éditions, le village dans son entier se transforme en restaurant étoilé,  sous une forme unique dans le département. En moyenne, ce sont quelque 8 000 festivaliers qui viennent au village partager un temps gourmand et des rencontres avec des invités de marque. Cette année, le parrain de cette 29e édition sera Pierre Gagnaire, séduit par le concept inchangé depuis la première heure : la gastronomie pour tous le temps d’un jour. Plusieurs grands temps forts rythmeront la journée à l’image de l’inauguration du bar à huiles d’olives et de la conférence de Pierre Gagnaire mais les organisateurs préviennent : aucun marché n’est prévu.

Dimanche 2 juillet 2023, de 11h00 à 1h sur la place du village de Châteauneuf-le-Rouge, 13790.

Mmmh : y’a quoi, y’a qui, à quel moment ?

11h, inauguration du Bar à Huiles d’Olive dans une olive géante
12h, ouverture de la zone restauration
14h, ouverture et début des shows culinaires
18h, remise des trophées Mmmh festival au miroir d’eau
18h30, réouverture de la zone restauration
19h, création en live du cocktail Mmmh 2023
19h30, ambiance musicale et premiers flons flons
22h, fermeture de la restauration et début de la soirée dansante

Restaurants
Pierre Reboul, du restaurant Pierre Reboul au château de la Pioline à Aix-en-Provence
Julien Diaz et Guillaume Bonneaud, Saisons à Marseille
Coline Faulquier, restaurant Signature à Marseille
Matthieu Dupuis Baumal, château de la Gaude à Aix-en-Provence
Jean-François Bérard, de l’hostellerie Bérard à La Cadière d’azur
Jérome Caprin, restaurant La Savonnerie à Marseille
Valentine Davase, restaurant Vigna à Lorgues
Christophe Chiavola, restaurant Le Prieuré Baumanière à Villeneuve-les-Avignon

Pâtisseries
Florian Grad, Victoire à Puyricard
Jérome Raffaelli, Oh Faon! à Marseille
Corentin Torres à Marseille et Allauch

Vins
Château Lacoste – Le Puy Sainte-Réparade
Château de la Gaude – Aix-en-Provence
Château de Pourcieux – Pourcieux
Château de la Bégude – Rousset
Domaine du Loup Bleu – Puyloubier
Château de la Galinière – Châteauneuf-le-Rouge
Château de Meyreuil – Meyreuil
Domaine des Diables & MIP – Puyloubier
Château des Trois Sautets – Meyreuil
Domaine Richeaume – Puyloubier
Château Grand Boise – Trets en Provence
Domaine Fondugues Pradugues – Ramatuelle

Champagne
Champagne Gremillet

Spiritueux
Distillerie Garagaï – Aix en Provence

Bières
Aqua Maltae – Aix en Provence
Brasserie de la Baroude – Aix en Provence

Eaux et jus
808 Water – Meyreuil
La Maison des Jus – Eguilles

Bar à Huiles d’Olive
Domaine des Cengles – Châteauneuf le Rouge
Piemont du Garlaban – Aubagne
Lucangeli – Calabre
Oli, bonbons de Provence à l’huile d’olive – Aix en Provence
Création du biscuit Mmmh à l’huile d’olive

Nouveautés 2023
Fromagerie Fanon – Le Tholonet
Boulangerie le Pain de Nicolas – Fuveau
Glacier Casalini – Fuveau
Restaurant enfants : Bizu – Fuveau
KPU Cookies – Aubagne

Photo J. Meunier

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Région

BIO. Afin de mieux connaître la consommation des Français par régions, Kantar Worldpanel a réalisé plusieurs études permettant de mettre en lumière les disparités régionales. Ces études démontrent que le Sud-Est est la région du bio avec une consommation de produits bio 18% supérieure au total France. L’étude assure que les magasins bio et primeurs sont fréquentés 75% de plus que dans les autres régions de France. Les habitudes de courses diffèrent elles aussi car le Sud-Est est une région où le poids des seniors est important (30% de plus que la moyenne nationale) ; cela influe sur la fréquence et les paniers d’achat :  les paniers sont plus petits mais le nombre d’actes d’achats est plus élevé. En d’autres termes, on dépense moins mais plus souvent et davantage dans les commerces de proximité et de bouche. Cela s’explique notamment par l’accès aux produits locaux, à portée de main dans cette région. Les études révèlent aussi la place importante des végétaux de substitution : ils sont 24% plus consommés dans le Sud-Est que dans le reste de l’Hexagone.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux