Art de vivre

Pour sauver son patrimoine, la ville d’Apt joue la carte gastronomique

Il y a la Française des Jeux pour venir au secours du patrimoine et, à Apt, il y a 3 cuisiniers qui organisent un repas. Afin de préserver son patrimoine et de le valoriser, la maire d’Apt, Dominique Santoni, avance l’argument gastronomique afin de mobiliser les ressources nécessaires à la restauration des tableaux du choeur de la cathédrale. A ce titre, la Ville d’Apt organise un dîner de gala caritatif, samedi 16 juin à 19h30 au Musée d’Apt, place du Postel. L’édile a envoyé un courrier (ci-dessus) afin de mobiliser personnalités et ardents défenseurs du patrimoine et fédérer les énergies. Le lendemain, dimanche 17 juin, un pique-nique gastronomique ouvert à tous s’organisera dans le parc de la ville. Les trois chefs étoilés du Pays d’Apt, Edouard Loubet de Capelongue, Xavier Mathieu du Phébus et Lloyd Tropéano du Bistrot de Lagarde d’Apt, ont promis d’être présents pour la préparation de ce repas gastronomique, qui sera concocté avec des produits locaux d’excellence ; au menu, en amuse-bouche, une fleur de courgette ; le repas débutera par une truffe en croûte. Le plat, un agneau sur tian de légumes confits, précédera un plateau de fromages ; le dessert, une fraîcheur de fenouil au fruit confit d’Apt, cacahuète caramélisée et lait caillé à l’aneth clora le repas accompagné de vins en trois couleurs.

La cathédrale d’Apt réunit une grande variété d’objets : art textile, céramiques, coffrets et verreries dorés et émaillés… Le trésor de la cathédrale compte parmi les plus beaux de la région Paca en raison des pièces, des oeuvres, des ouvrages rarissimes et remarquables qui le constituent, notamment une pièce à l’histoire exceptionnelle : le voile de Sainte-Anne. Implantée au coeur du centre-ville, ce monument historique rassemble de nombreux styles architecturaux au sein d’un même espace. De style baroque sur une infrastructure romaine, le bâtiment comporte des phases architecturales successives. Des styles allant de la période carolingienne au XIXe siècle.

Samedi 16 juin 2018 à 19h30 ; tarif : 140 € par personne (avoir fiscal de 60€). Infos au 04 90 74 78 42.

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.