Art de vivre

L’Assiette des Chefs dessine son sentier bistronomade depuis 2013

Assiette des Chefs Une famille, une équipe, une passion commune. Ils sont quatre et exercent dans une parfaite parité, Sabrina et Géraldine, Fabien et Renaud. Ils décrivent volontiers l’Assiette des Chefs comme “une entreprise familiale”, fondée en 2013 et qui n’est “ni un traiteur, ni un chef à domicile, dixit Renaud. Nous sommes un collectif de chefs privés et nomades, on se range dans la catégorie bistronomade” sourit-il. A l’exception de Fabien qui a emprunté la voie royale, du lycée hôtelier de Bonneveine jusqu’au CNTL en passant par le Palm Beach, le reste de la famille vient d’univers très différents. Géraldine et Renaud assument leur parcours autodidacte ; ancienne journaliste aux Nouvelles Publications, Géraldine voulait changer de vie à l’image de Renaud qui a longtemps travaillé dans l’événementiel, à l’organisation du Festival Jazz des 5 Continents. Sabrina a tourné le dos au marketing préférant l’univers pâtissier : – Notre quatuor, c’est la volonté commune d’avancer ensemble, rien ne s’est fait par hasard car nous sommes liés depuis plusieurs dizaines d’années” souffle Géraldine.

Assiette des ChefsDès 2013, l’Assiette des Chefs se fait connaître auprès des premières entreprises clientes : “Cela revient à s’offrir les services d’un chef attitré ; on vient avec une plancha, une plaque induction et on prépare le repas, une simple prise électrique et une arrivée d’eau suffisent, annonce Renaud. C’est très différent des repas déjà tout préparés et livrés à l’avance”. Une nuance de taille car les quatre inséparables tirent leur différence du travail sur place, veulent peaufiner leurs assiettes jusqu’à la dernière minutes, “la touche du chef, ça veut dire quelque chose” sourit Sabrina.

Assiette des Chefs

La vitrine du Labo Habillée de bois OSB, sur une idée de l’architecte-décorateur Niels Toy-Riont, (auquel on doit déjà Papa Poule, rue Breteuil), un mini magasin a été aménagé à l’entrée du laboratoire. Sur les étagères, de la biscuiterie sèche et des gâteaux de voyage signés Sabrina Guez : croquants, navettes, canistrelli, cookies… Terriblement addictif ! 62, bd Bompard, 7e arr.
De sociétés en entreprises, l’assiette-à-oreille a bien fonctionné et l’Assiette des Chefs affûte ses arguments : – Pour une entreprise c’est plus simple et confortable de recevoir sur place et les repas d’affaire sont beaucoup plus confidentiels que ceux servis dans un restaurant, par nature plus ouvert”, dit Géraldine. Dans l’assiette, justement, des viandes et poissons cuits dans l’instant, toujours une émulsion de légumes, des gnocchis artisanaux, des sauces tomates cuisinées par les chefs eux-mêmes, un gaspacho et billes de melon-chorizo ibérique, des desserts à l’assiette “ou les pâtisseries de Sabrina”… Et demain ? “On aimerait accueillir un apprenti qui nous apporterait une aide car on déménage tous les jours et les courbatures, on connaît !” s’amuse Renaud. Si le quatuor confesse surtout aimer “faire rêver les gens”, ils s’accordent tous pour affirmer qu’au-delà d’un savoir, “transmettre un métier à des gens qui ont envie” c’est le plus important. “Que va-t-on laisser” glissent-ils songeurs…

L’Assiette des Chefs, 62, bd Bompard, Marseille 7e arr. Infos au 06 64 71 63 98 ou 06 08 94 92 85. Un repas livré (plat-dessert) : 18 € ; chef nomade à partir de 38 € pour 6 couverts (hors service et hors vins), chef à domicile à partir de 6 convives, clé en main, sur devis.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter