Art de vivre

L’Assiette des Chefs dessine son sentier bistronomade depuis 2013

Assiette des Chefs Une famille, une équipe, une passion commune. Ils sont quatre et exercent dans une parfaite parité, Sabrina et Géraldine, Fabien et Renaud. Ils décrivent volontiers l’Assiette des Chefs comme “une entreprise familiale”, fondée en 2013 et qui n’est “ni un traiteur, ni un chef à domicile, dixit Renaud. Nous sommes un collectif de chefs privés et nomades, on se range dans la catégorie bistronomade” sourit-il. A l’exception de Fabien qui a emprunté la voie royale, du lycée hôtelier de Bonneveine jusqu’au CNTL en passant par le Palm Beach, le reste de la famille vient d’univers très différents. Géraldine et Renaud assument leur parcours autodidacte ; ancienne journaliste aux Nouvelles Publications, Géraldine voulait changer de vie à l’image de Renaud qui a longtemps travaillé dans l’événementiel, à l’organisation du Festival Jazz des 5 Continents. Sabrina a tourné le dos au marketing préférant l’univers pâtissier : – Notre quatuor, c’est la volonté commune d’avancer ensemble, rien ne s’est fait par hasard car nous sommes liés depuis plusieurs dizaines d’années” souffle Géraldine.

Assiette des ChefsDès 2013, l’Assiette des Chefs se fait connaître auprès des premières entreprises clientes : “Cela revient à s’offrir les services d’un chef attitré ; on vient avec une plancha, une plaque induction et on prépare le repas, une simple prise électrique et une arrivée d’eau suffisent, annonce Renaud. C’est très différent des repas déjà tout préparés et livrés à l’avance”. Une nuance de taille car les quatre inséparables tirent leur différence du travail sur place, veulent peaufiner leurs assiettes jusqu’à la dernière minutes, “la touche du chef, ça veut dire quelque chose” sourit Sabrina.

Assiette des Chefs

La vitrine du Labo Habillée de bois OSB, sur une idée de l’architecte-décorateur Niels Toy-Riont, (auquel on doit déjà Papa Poule, rue Breteuil), un mini magasin a été aménagé à l’entrée du laboratoire. Sur les étagères, de la biscuiterie sèche et des gâteaux de voyage signés Sabrina Guez : croquants, navettes, canistrelli, cookies… Terriblement addictif ! 62, bd Bompard, 7e arr.
De sociétés en entreprises, l’assiette-à-oreille a bien fonctionné et l’Assiette des Chefs affûte ses arguments : – Pour une entreprise c’est plus simple et confortable de recevoir sur place et les repas d’affaire sont beaucoup plus confidentiels que ceux servis dans un restaurant, par nature plus ouvert”, dit Géraldine. Dans l’assiette, justement, des viandes et poissons cuits dans l’instant, toujours une émulsion de légumes, des gnocchis artisanaux, des sauces tomates cuisinées par les chefs eux-mêmes, un gaspacho et billes de melon-chorizo ibérique, des desserts à l’assiette “ou les pâtisseries de Sabrina”… Et demain ? “On aimerait accueillir un apprenti qui nous apporterait une aide car on déménage tous les jours et les courbatures, on connaît !” s’amuse Renaud. Si le quatuor confesse surtout aimer “faire rêver les gens”, ils s’accordent tous pour affirmer qu’au-delà d’un savoir, “transmettre un métier à des gens qui ont envie” c’est le plus important. “Que va-t-on laisser” glissent-ils songeurs…

L’Assiette des Chefs, 62, bd Bompard, Marseille 7e arr. Infos au 06 64 71 63 98 ou 06 08 94 92 85. Un repas livré (plat-dessert) : 18 € ; chef nomade à partir de 38 € pour 6 couverts (hors service et hors vins), chef à domicile à partir de 6 convives, clé en main, sur devis.

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter