Art de vivre

Ros’été, le vin rosé coule dans les rues de Marseille

ros'été“L’opération a eu du succès l’été dernier, il n’y avait donc aucune raison pour ne pas réitérer l’expérience…” C’est avec enthousiasme que Nicole Verspiren, en charge de la boutique le Sommelier, s’apprête à lancer son festival, le Ros’été, deuxième du nom, du 7 au 28 juin prochain. Une opération de réhabilitation du vin rosé et de valorisation, chère à la sommelière : “La Provence est leader mondial en vin rosé, c’est aussi une couleur que tout le monde méprisait il y a quelques années encore et ma volonté, c’est de mettre à l’honneur le travail des vignerons” explique Nicole Verspiren. Un atout touristique, un vif intérêt chez les touristes, le festival Ros’été amorcera aussi l’été sous le signe de la solidarité puisque le festival a noué un partenariat avec l’association le Point Rose qui vient en aide aux enfants dont le pronostic vital est engagé…

“Les parcours dégustation qui avaient très bien marché l’an dernier seront reconduits cette année”, avertit la sommelière. Les 15 et 22 juin, douze commerces initieront leurs clients et visiteurs à la dégustation de vin rosé : tables nappées, verres, ice bags et fiche technique complèteront la panoplie. Le vendredi 14, une soirée VIP ponctuera les rendez-vous tout comme la soirée de clôture le 27 juin qui sera organisée au Carry Nation, le bar clandestin de Guillaume Ferroni : “Il nous fera déguster son cocktail baptisé ‘1900’ à base de vin rosé”.
Tout au long du mois, des packs “apérosé” seront mis en vente : ils existent sous trois formes (plage, chic et premium) contenant chacun une bouteille de vin, un tire-bouchon, des verres, un ice-bag et des grignotages. Tous les bénéfices liés à ces manifestations seront reversés à l’association le Point Rosé, parce que “c’est important de toujours voir la vie en rose et de cultiver le bonheur de chaque instant”, souffle Verspiren.

Rendez-vous sur la page Facebook de Ros’été pour le calendrier des manifestations ; commandes des packs apérosé au 04 91 33 53 53.

En bref

Les Sard’in c’est bon tout le temps Pour agrémenter un sandwich ou à partager entre potes lors d’un apéritif improvisé, ces sardines sauveront également votre plateau repas en cas de frigo désertique un dimanche soir. Préparées entièrement à la main, elles sont mises sur grilles et cuites au four pour être plus légères et digestes. Garanties sans friture, on les aime à l’huile d’olive extra vierge ou au piment.
6 € la boîte chez le Petit Cabanon, restaurant au 63, avenue Robert-Schuman, Marseille 2e.

Abonnez-vous à notre newsletter