Art de vivre

Ros’été, le vin rosé coule dans les rues de Marseille

ros'été« L’opération a eu du succès l’été dernier, il n’y avait donc aucune raison pour ne pas réitérer l’expérience… » C’est avec enthousiasme que Nicole Verspiren, en charge de la boutique le Sommelier, s’apprête à lancer son festival, le Ros’été, deuxième du nom, du 7 au 28 juin prochain. Une opération de réhabilitation du vin rosé et de valorisation, chère à la sommelière : « La Provence est leader mondial en vin rosé, c’est aussi une couleur que tout le monde méprisait il y a quelques années encore et ma volonté, c’est de mettre à l’honneur le travail des vignerons » explique Nicole Verspiren. Un atout touristique, un vif intérêt chez les touristes, le festival Ros’été amorcera aussi l’été sous le signe de la solidarité puisque le festival a noué un partenariat avec l’association le Point Rose qui vient en aide aux enfants dont le pronostic vital est engagé…

« Les parcours dégustation qui avaient très bien marché l’an dernier seront reconduits cette année », avertit la sommelière. Les 15 et 22 juin, douze commerces initieront leurs clients et visiteurs à la dégustation de vin rosé : tables nappées, verres, ice bags et fiche technique complèteront la panoplie. Le vendredi 14, une soirée VIP ponctuera les rendez-vous tout comme la soirée de clôture le 27 juin qui sera organisée au Carry Nation, le bar clandestin de Guillaume Ferroni : « Il nous fera déguster son cocktail baptisé ‘1900’ à base de vin rosé ».
Tout au long du mois, des packs « apérosé » seront mis en vente : ils existent sous trois formes (plage, chic et premium) contenant chacun une bouteille de vin, un tire-bouchon, des verres, un ice-bag et des grignotages. Tous les bénéfices liés à ces manifestations seront reversés à l’association le Point Rosé, parce que « c’est important de toujours voir la vie en rose et de cultiver le bonheur de chaque instant », souffle Verspiren.

Rendez-vous sur la page Facebook de Ros’été pour le calendrier des manifestations ; commandes des packs apérosé au 04 91 33 53 53.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.