Magazine

Arnaud Payet, directeur de la Résidence du Vieux-Port : “Je suis un couteau suisse”

Arnaud PayetArnaud Payet est le directeur général de l’hôtel de la Résidence du Vieux-Port et de son restaurant le Relais 50. Né à Troye, dans l’Aube, il y a 45 ans, il est le fils d’une maman champenoise et d’un père réunionnais. Payet confesse non sans humour qu’il a été “élevé au rhum et au champagne. Je suis arrivé à Marseille il y a 3 ans, dans cette ville où je n’avais jamais mis les pieds” poursuit-il.  Arnaud Payet a travaillé à l’hôtel de Crillon et au Grand Véfour à Paris. Majordome pour une baronne dans son château du pays d’Aix, cet ancien élève sorti major de sa promo de l’école hôtelière de sa ville natale a aussi été le majordome d’Alain Juppé, alors Premier ministre, à l’hôtel de Matignon en 1995 et 1996, dans le cadre de son Service national : – Ce fut une très belle école, parmi mes plus beaux souvenirs” dit-il en souriant.

Arnaud Payet est venu à Marseille sans connaître ni la ville ni l’hôtel, seulement parce qu’il a eu un excellent contact avec son propriétaire, Marc Boré. “Cet hôtel est avant tout une maison familiale, indépendante de tout groupe offrant la plus belle vue de Marseille, assure-t-il avec enthousiasme. J’ai vécu mon installation ici comme un défi à relever : celui de réveiller la belle endormie”. Intarissable sur les anecdotes de cette vénérable maison édifiée en 1953, il raconte avec un plaisir évident à tous ses clients les grandes dates de cette saga familiale et hôtelière. “Je fais comme tout le monde, je regarde Trip Advisor chaque matin et je ne crois pas ceux qui disent ne jamais le faire, dit Arnaud Payet. Je prends la peine de répondre à chacun de nos clients, je me vois comme un maître de maison, je suis un couteau suisse qui change de casquette toutes les 5 minutes“.

Les 3 adresses d’Arnaud Payet
Il assure consommer local et joint les actes à la parole : on croise Arnaud Payet faisant son marché à Noailles, à la boucherie Fontange dans la rue éponyme… Voici quelques unes de ses adresses fétiche…
“Les Akolytes, c’est un restaurant que j’aime beaucoup car j’y passe toujours de bons moments de convivialité. Les produits sont frais, de saison et les tapas se présentent sous forme d’assiettes dînatoires, c’est un restaurant où on mange, on ne grignote pas. C’est une cuisine qui me parle, très créative”…
41, rue Papety, Marseille 7e arr. Infos au 04 91 59 17 10.

“Ma deuxième adresse est celle d’un parfumeur, un créateur marseillais à qui j’ai donné une feuille de route pour l’hôtel. Il a imaginé des gammes de parfums, capillas, savons, gels douche. Personnellement, je porte ses parfums, Marvic III et Quai 5”.
La Compagnie marseillaise, 14, rue Caisserie, Marseille 2e arr. Infos au 06 20 75 49 61.

“Clin d’oeil à l’une de mes connaissances, Julien Blanc est le mari d’une de mes amies. Il n’a pas de boutique et fabrique des cuggiulelle, ce sont des biscuits corses. J’en mange beaucoup, trop même mais ils sont si bons. On les trouve un peu partout à Marseille, ce sont des petits biscuits secs carrés qui accompagnent le café. A l’hôtel, on les propose en sachets de 50g dans le mini bar de chaque chambre”…
Cuggiulelle Saravelli. Infos au 06 27 25 29 49.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Mas de Cadenet ouvre ses portes Pour célébrer la fin des vendanges, la famille Négrel vous ouvre les portes du Mas de Cadenet pour un repas champêtre et des ateliers autour du vin le 16 octobre prochain. Accueil à partir de 11h avec des ateliers des cépages (dégustation des mono-cépages tout juste sortis de fermentation) et des ateliers assemblage (jeux d'assemblages à la découverte des équilibres et personnalités des vins). Apéritif et repas champêtre à 12h30 : Cédric Aubert, du restaurant La Place à Puyloubier sera à la manoeuvre avec sa cuisine éco-responsable. Au menu du jour, un spectaculaire agneau rôti sur place, à la broche et au feu de bois et bien entendu du Mas de Cadenet pour l'accord parfait ! Le vignoble est ouvert à ceux qui le souhaitent pour une balade digestive. Mas de Cadenet, D57, 13530 Trets ; infos et inscriptions au 04 42 29 21 59.

Giuseppe Ammendola invité du Môle Passédat Le chef espagnol du restaurant Índigo cocina vegetal à Bilbao répond à l'invitation de Gérald Passédat et vient cuisiner toute la semaine du 11 octobre. Il proposera un menu végétal au tarif de 55 € par personne. Menu composé d'une mise en bouche (Truffe pas truffe, croquette de shiitake, caroube, émulsion à la truffe, salicorne), d'une entrée (betterave et célerie rave au vin rouge et jus d'orange, guacamole et pain grillé au sarrasin), d'un plat (risotto aux légumes du marché et aux algues, crème au beurre d’amande et fenouil, herbes aromatiques) et d'un dessert (caprese cacao et et aux amandes, ganache chocolat, framboise). Photo Richard Haughton. Infos et réservations ici.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la cité, implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit... 9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Abonnez-vous à notre newsletter