En direct du marché

L’Art de la Fromagerie fête les chèvres de printemps

chèvres fromagesLa boutique l’Art de la Fromagerie organise une soirée, le 17 mai prochain, à la gloire des fromages et des fromages de printemps en particulier. « L’inauguration de notre boutique en octobre dernier s’est tellement bien passée que nous avons eu envie de réitérer ce moment… Et c’est aussi l’occasion de rappeler nos valeurs », explique Sylvain Basset. Sur la place attenante au magasin,  tables et buffets seront dressés « pour répondre à un besoin de convivialité » poursuit Sylvain Basset. Thème de la soirée : un accord entre les fromages les plus affinés du moment et les bières. Une bière de la brasserie La Minotte accompagnera chaque assiette de dégustation et, afin de confirmer la vocation laitière de l’adresse, de la chantilly et des cheesecakes seront servis, sans oublier les magnifiques glaces ardéchoises (au lait de chèvre et de vache) de Terre Adélice et quelques uns de leurs sorbets.

fromages brousses du rove
La brousse du Rove, emblème fromager des Bouches-du-Rhône

Défense de l’agriculture paysanne
« Le printemps est une saison importante avec le retour des fromages de chèvre car les bêtes reprennent leur lactation », relève Sylvain Basset. Un phénomène qui concerne moins les vaches qui sont traites toute l’année. « Les brebis vivent à un rythme différent, elles reprennent leur lactation en décembre. Alors oui, c’est aussi la belle saison pour les brousses du Rove même si on peut en acheter depuis février dernier » poursuit le fromager. La Festivale du 17 mai permettra de découvrir quelques recettes imaginées par et pour l’Art de la Fromagerie à l’instar du saint-michel, un fromage élaboré au pied du mont Ventoux aux saveurs très caprines et de la brenette, un palet rond de chèvre lactique particulièrement fondant.
Toute l’équipe de l’Art de la Fromagerie s’est engagée « dans la défense de la haute qualité fromagère, dixit Basset. Nous militons pour une agriculture paysanne qui défend le travail de l’homme et l’environnement ». Très remonté contre l’agrobusiness, Sylvain Basset écume les villages de France à la recherche de producteurs qui partagent une autre vision : « C’est aussi pour eux la garantie de trouver de nouveaux débouchés… »
Ce mercredi 8 mai, Sylvain Basset est en voyage à la frontière franco-suisse, « je vais à la rencontre d’un artiste du vacherin, j’adore son travail », lance cet homme passionné qui l’assure : « Il faut oser supprimer certains fromages car leurs méthodes de production ne sont bonnes ni pour la terre ni pour les hommes même si ces fromages sont entrés dans les habitudes de consommation. C’est comme ça ».
Le 16 mai, l’équipe de l’Art de la fromagerie sera à Bruxelles, puis à Montpellier en juin, « nous allons au gré des événements pour porter la bonne parole », sourit Sylvain Basset. En attendant le coup d’envoi de la saison le 17 mai sur la place du Maréchal Fayolle !

LAFestivale, vendredi 17 mai, 1, place du maréchal Fayolle, Marseille 4e arr. ; infos au 09 50 27 99 76.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.