Art de vivre

Tous aux enchères avec l’association le Fil d’Ariane

C’est une association discrète mais ces actions sont nombreuses en vue de recueillir des fonds entièrement consacrés à l’accompagnement et au soutien des enfants hospitalisés au sein des services de pédiatrie de lʼAssistance Publique des Hôpitaux de Marseille. « Aujourdʼhui les situations de première urgence sont en augmentation. Notre mission a pour objectif d’apporter un soutien qualitatif, ponctuel et efficace », assure Alexia Belleville, fondatrice de l’association le Fil d’Ariane.

Pour mener à bien ses missions, lʼassociation organise des ventes aux enchères solidaires sur Instagram grâce aux dons de marques, artistes et de créateurs de la région. Le principe ? Chaque soir du 22 novembre au 6 décembre, à 20h, sur le compte Instagram du Fil d’Ariane, des lots seront mis aux enchères. Les participants misent en commentaire de chaque post durant 50 heures. Cinquante heures plus tard, celui ou celle qui a proposé la plus grosse enchère verse le montant promis et reçoit son lot ! « Grâce à votre générosité, nous avons proposé en mars dernier 45 premières enchères et 10 746 € ont été collectés » se réjouit Alexia Belleville qui espère faire mieux pour ces fêtes de fin d’année.

Moins de détresse et plus de solidarité
Les fonds récoltés entre le 22 novembre et 6 décembre prochain permettront de couvrir les frais d’hébergement d’un parent dont lʼenfant est en réanimation, de fournir le trousseau de vêtements pour une greffe, de régler les billets de train pour quʼune maman puisse faire des aller-retours en continuant de sʼoccuper de ses autres enfants, d’équiper des salles de jeux en service pédiatrie et de prendre soin des ados en cancérologie (intervention dʼune socio-esthéticienne).

Comme toujours, de nombreux acteurs de la scène food provençale ont répondu présent et proposeront des lots à acheter. Voici à ce jour le rapport d’étapes des prochaines enchères : Sabrina Guez (pâtisseries), le Four des navettes (panier de friandises), Emkipop (coffret de bûches glacées), l’Epicerie gourmande (panier gourmand luxe), Plantin (boite de truffes d’une valeur de 189 €) et un coffret de rhum Ferroni.
Les restaurateurs, seront aussi de la fête : Sépia (un repas pour quatre), la Mercerie (un repas pour 4), Mickael Féval (masterclass sur le pâté en croûte avec le chef lui même et entre amis), l’Abri (un repas pour deux), le restaurant La Table du Ventoux à Crillon-Le-Brave (un repas pour deux ) et Alexandre Mazzia (un repas pour deux).

Pour tous savoir le Fil d’Ariane, cliquer ici et pour suivre les enchères c’est ici

Photo DR

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux