Magazine

Avec Avignon, tu me régales, les métiers de bouche se fédèrent en association

Avignon, tu me régalesUne page se tourne dans l’histoire gastronomique avignonnaise avec la création d’une nouvelle association de cuisiniers et artisans, bien décidés à porter haut les couleurs du pays de cocagne vauclusien. Baptisée “Avignon, tu me régales”, cette association est née en avril dernier ; elle fédère les énergies autour de la défense des produits du terroir vauclusien et avignonnais et la promotion du « fait-maison ». Les cuisiniers et artisans membres sont issus d’horizons divers mais partagent un même intérêt pour le locavore, la simplicité et la saisonnalité.

Qui en sont les membres ? Guilhem Sevin, Severine Sagnet, Olivier Chaussy, Noêlle Réal, Mathieu Desmarest, Pascal Barnouin, Alexia baskakoff, Sébastien Beaupère, David Bérard, Damien Chocano, Olivier Combre, Julien Gleize, Thibault Hiély, Jean-Michel Leclerc, Robin Mayen, Italia Palladino, Florent Pietravalle.
Comme leur site le stipule et ainsi que le répète leur président Guilhem Sevin, l’association “incarne la nouvelle génération (…) et la relève gastronomique d’Avignon. Nous souhaitons associer à nos actions les membres de la filière, les producteurs et fournisseurs pour offrir au consommateur une assiette authentique et saine”. Entre autres objectifs, les cuisiniers souhaitent oragniser des événements pour toucher le public le plus large, l’initier et l’éduquer à des gestes simples de cuisine, de choix et de produits.
Dernier exemple en date de ce dynamisme et de l’application de ces belles intentions : le pique-nique géant organisé ce dimanche 1er octobre sur les quais de halage devant le pont Saint-Bénézet. “Mille paniers repas à 14 € l’unité ont été prévendus en quelques jours, se réjouit Guilhem Sevin. Et tous ceux qui n’avaient pas eu l’opportunité d’en commander un sont venus quand même avec leur propre repas pour un immense partage. La météo était de la partie, ça a été une totale réussite”. Réunis aux halles de la place Pie lors de la fête de la Gastronomie le 23 septembre dernier, les membres d’Avignon, tu me régales avaient bien conscience du besoin de confraternité et des attentes du public. Fuyant les rixes et autres malveillances entre confrères, tournant le dos aux sites qui surfent sur le buzz malsain pour se faire mousser, les Avignonnais montrent le chemin de la fraternité.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu, vite su

chicoulon Chicoulon descend dans la rue Edouard Mireur et toute l’équipe du Chicoulon font sauter les bouchons le 21 novembre prochain. La rue Grignan sera fermée à la circulation auto de l’angle de la rue Breteuil jusqu’à la place Lulli. De 19 heures à 23 heures, dans un décor de bottes de pailles, guirlande guinguette et petites tables renouant avec l’ambiance place de village, un DJ fera monter le son… Trois beaujolais rouges d’appellation (un fleurie, un chiroubles et un morgon) un un beaujolais blanc contribueront à l’ambiance. “Ce sera la fête du beaujolais, on va faire bouger le centre-ville”, assure Edouard qui, pour la soirée, a demandé à tomy de préparer des planches et cornets de charcuteries et fromages. Comptez 20€ la bouteille, 5 et 10 € les fromages et charcuteries. Pour toute info, cliquer ici.

Pierre Onde Pierre Onde au restaurant du Novotel Avignon centre Depuis le mois de juillet dernier, date de son arrivée, le jeune cuisinier de 37 ans conduit une brigade de 8 personnes avec l’ambition de hisser la table du Patio au meilleur niveau et l’espoir d’entrer dans les guides gastronomiques. Pour y parvenir, Pierre Onde a revu son panel de fournisseurs pour être au plus près des produits locaux et de saison (poissons de Méditerranée, agneaux des Alpilles, porcs du Ventoux et fruits et légumes du Vaucluse). Très influencé par les cuisines provençale et corse, Pierre Onde a repensé la carte en mode cuisine méditerranéenne et bistronomique. La carte des vins, elle aussi, est désormais très marquée par les grandes appellations de la vallée du Rhône. Fleurs de courgette farcies, thon snacké, gibier en automne… le chef, issu de l’école hôtelière d’Avignon a fait ses armes auprès des frères Jacques et Laurent Pourcel avant de rejoindre le Cloître Saint-Louis. L’année qui commence sera décisive. Restaurant le Patio, Novotel Avignon centre, 20, bd Saint Roch ; infos au 04 32 74 70 22.