Brignoles

La Foire de Brignoles dédie un week-end complet à la gastronomie, samedi 20 avril et dimanche 21 avril prochain. Durant deux jours, des chefs se succèderont en cuisine pour mettre à l’honneur le terroir, la filière ovine varoise, la pâtisserie et les Vins de Provence. Julien Tosello, Benoît Witz, Pascal Barandoni, Nicolas Pierantoni ont déjà confirmé leur participation. Recettes autour de l’agneau, démonstrations à 4 mains où les chefs déclineront un produit de saison en version salée et sucrée, astuces pour pâtisser vegan mais avec gourmandise, recettes pour composer un apéro provençal de qualité et accords mets et vins seront commentés par un oenologue en partenariat avec les Vins de Provence.
• Toutes les infos sur la foire de Brignoles, ici

Marseille

► Les réservations pour dîner sur l’île Degaby sont ouvertes. De mai à octobre, l’île Degaby accueille un restaurant et un bar éphémères, une première dans l’histoire séculaire de ce fortin construit pour une vedette de music-hall au début du XXe siècle. Le restaurant proposera tout l’été  une cuisine tournée vers la Méditerranée, faisant la part belle à la saison, aux producteurs et artisans de la région. Des plats signatures pourront être partagés accompagnés d’une carte de vins sélectionnés avec soin. La réservation est indispensable afin d’assurer le transport en bateau. La carte proposera 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, ainsi que des plats signature pensés comme des pièces à partager.C’est Sébastien Dugast qui assurera la partition comestible.

Originaire de Nantes et après avoir bossé dans des restaurants étoilés, il fut un temps le chef de la SMA Stéréolux à Nantes où il a pu associer ses deux passions, la cuisine et la musique. Après avoir roulé sa bosse en Auqstralie et aux USA, il s’installe à Marseille en 2012 au côté de Gérald Passédat au Môle, au cœur du Mucem. Attaché aux techniques de la cuisine traditionnelle française, Sébastien Dugast cherche la simplicité dans le travail du produit rigoureusement choisi. La maîtrise des cuissons et des jus sont fondamentaux pour lui. En 2021, Sébastien Dugast co-crée Mensa avec Romain Nicoli. Ils accompagnent l’île Degaby depuis 2023 pour la création de son bar et de son restaurant.
• Pour réserver vos soirées, c’est ici.

► Ouverture de la citadelle le 4 mai Après avoir ouvert temporairement l’été dernier (elle était fermée au public depuis plus de 350 ans !), la citadelle autrement connue sous les noms de Fort Saint-Nicolas ou Fort d’Entrecasteaux, ouvre ses portes au grand public, et cette fois de façon pérenne. Cet été, de nombreux évènements attendront les visiteur : visites théâtralisées, concerts, escape games, accès aux jardins, le tout avec bar et  un restaurant qui seront dorénavant ouverts toute l’année.

Camille Gandolfo wanted. Mais où est passée Camille Gandolfo ? Depuis son départ du restaurant de l’hôtel des Bords de Mer, Camille Gandolfo ne répond à aucune sollicitation. Nul ne sait où elle est, ni ce qu’elle fait. Alors, pour calmer ceux qui s’inquiètent, sachez que Camille Gandolfo prendra la direction des cuisines de « la Marine des Goudes » rachetée par Paul Langlère (Sépia) et ses associés du Cécile, le sandwich club du quartier de Malmousque. Ouverture prévue début juin mais n’en parlez à personne, c’est confidentiel.

Suis-nous sur les réseaux

En direct du marché

Beer district, de Marseille à Avignon, le spot pour fanas de bières artisanales

Beer District
Paul Esperou du Tremblay qui, après Nice, Avignon et Béziers pose ses valises à Marseille

Une cave à bière, une bonne table, une adresse pour un déjeuner business cool ou un after work entre copains… Le Beer district c’est un peu tout ça. L’adresse vient d’ouvrir rue de la République, face à la Samaritaine, pour la plus grande joie de Paul Esperou du Tremblay qui, après Nice, Avignon et Béziers pose enfin ses valises à Marseille. « On aurait pu s’installer ailleurs mais cette ville m’a toujours attiré pour son ambiance, son esprit et son énergie », assure Paul qui se retrouve ici « à la croisée des chemins »... L’adresse invitera, dès que la situation sanitaire l’autorisera, à déguster sur place une sélection de quelque 100 bières artisanales, de la double IPA à la stout en passant par la sour. « Des bières brassées par des passionnés uniquement », avertit Paul dont la famille commercialise également la Prizm, une bière élaborée à Montpellier.

Dans la famille Esperou du Tremblay, la bière suscite des passions transgénérationnelles. Paul, aujourd’hui derrière le comptoir marseillais, a fait une école de commerce à Lille avant de devenir contrôleur de gestion dans la construction navale militaire. « Mon frère, Julien, s’était lancé dans la distribution de bières et il y a connu un vrai succès nourri par une passion grandissante », explique Paul. A l’issue d’un voyage de 6 mois en Amérique du Sud pour y apprendre la langue et la culture, Paul se laisse embarquer dans l’aventure. Les deux frères lancent le Beer district, fort de quatre enseignes, désormais sous l’oeil pour le moins bienveillant de leur père, dégustateur patenté et, lui aussi, engagé dans l’aventure brassicole.

Une carte axée sur le fumé
L’adresse proposera aussi de déjeuner et dîner avec une carte composée de spécialités toutes fumées au barbecue à charbon, en accord avec les bières dégustées. Short ribs et ribs de boeuf, pulled pork, travers de porc, poulet braisé composeront une carte que le patron de 27 ans promet soignée. « Notre valeur ajoutée s’appuie sur deux concepts et un axe : la dégustation. Les clients mangeront sur place des plats cuisinés à la commande avec des produits de qualité évidente en harmonie avec une gamme de bières artisanales pensée pour fédérer tous les goûts » explique Paul Esperou du Tremblay. En attendant, l’adresse permet de venir découvrir quelques pépites en mode collect, une Tropicana Motel (double neipa de chez Piggy Brewing), une blanche citron-basilic de chez Azimut ou une Stout Banoffe pie signée La Débauche.

Dans quelques semaines, les soirées swing, blind test et retrogaming viendront animer les 250 m2 de la cave et sa terrasse (rue Reine Elizabeth), pendant joyeux des déjeuners pensés pour les actifs du périmètre en quête de décontraction. En attendant, Paul affûte ses arguments et commence déjà à attirer les curieux, c’est plutôt bon signe.

Beer District, 4, rue de la République et 29, rue Reine Elizabeth, Marseille 1er arr.
4, place Nicolas-Saboly à Avignon ; infos au  09 54 39 16 21

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.