En direct du marché

Beer district, de Marseille à Avignon, le spot pour fanas de bières artisanales

Beer District
Paul Esperou du Tremblay qui, après Nice, Avignon et Béziers pose ses valises à Marseille

Une cave à bière, une bonne table, une adresse pour un déjeuner business cool ou un after work entre copains… Le Beer district c’est un peu tout ça. L’adresse vient d’ouvrir rue de la République, face à la Samaritaine, pour la plus grande joie de Paul Esperou du Tremblay qui, après Nice, Avignon et Béziers pose enfin ses valises à Marseille. « On aurait pu s’installer ailleurs mais cette ville m’a toujours attiré pour son ambiance, son esprit et son énergie », assure Paul qui se retrouve ici « à la croisée des chemins »... L’adresse invitera, dès que la situation sanitaire l’autorisera, à déguster sur place une sélection de quelque 100 bières artisanales, de la double IPA à la stout en passant par la sour. « Des bières brassées par des passionnés uniquement », avertit Paul dont la famille commercialise également la Prizm, une bière élaborée à Montpellier.

Dans la famille Esperou du Tremblay, la bière suscite des passions transgénérationnelles. Paul, aujourd’hui derrière le comptoir marseillais, a fait une école de commerce à Lille avant de devenir contrôleur de gestion dans la construction navale militaire. « Mon frère, Julien, s’était lancé dans la distribution de bières et il y a connu un vrai succès nourri par une passion grandissante », explique Paul. A l’issue d’un voyage de 6 mois en Amérique du Sud pour y apprendre la langue et la culture, Paul se laisse embarquer dans l’aventure. Les deux frères lancent le Beer district, fort de quatre enseignes, désormais sous l’oeil pour le moins bienveillant de leur père, dégustateur patenté et, lui aussi, engagé dans l’aventure brassicole.

Une carte axée sur le fumé
L’adresse proposera aussi de déjeuner et dîner avec une carte composée de spécialités toutes fumées au barbecue à charbon, en accord avec les bières dégustées. Short ribs et ribs de boeuf, pulled pork, travers de porc, poulet braisé composeront une carte que le patron de 27 ans promet soignée. « Notre valeur ajoutée s’appuie sur deux concepts et un axe : la dégustation. Les clients mangeront sur place des plats cuisinés à la commande avec des produits de qualité évidente en harmonie avec une gamme de bières artisanales pensée pour fédérer tous les goûts » explique Paul Esperou du Tremblay. En attendant, l’adresse permet de venir découvrir quelques pépites en mode collect, une Tropicana Motel (double neipa de chez Piggy Brewing), une blanche citron-basilic de chez Azimut ou une Stout Banoffe pie signée La Débauche.

Dans quelques semaines, les soirées swing, blind test et retrogaming viendront animer les 250 m2 de la cave et sa terrasse (rue Reine Elizabeth), pendant joyeux des déjeuners pensés pour les actifs du périmètre en quête de décontraction. En attendant, Paul affûte ses arguments et commence déjà à attirer les curieux, c’est plutôt bon signe.

Beer District, 4, rue de la République et 29, rue Reine Elizabeth, Marseille 1er arr.
4, place Nicolas-Saboly à Avignon ; infos au  09 54 39 16 21

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Portugal à Marseille. Dans le cadre de la saison croisée France-Portugal de l’Institut français, les grandes Tables ICI vous proposent de (re)découvrir la cuisine portugaise avec deux événements : le grand Marché Bacalhau! et un dîner barbecue le lendemain sur le toit perché de la Friche.
☻ Bacalhau ! Le grand Marché du Portugal adopte les couleurs du Portugal : sélection de vins et spiritueux portugais, les fameuses pasteis de nata, les céramiques typiques et produits d’épiceries fines. Les cheffes Rosario Pinheiro et Jenifer Abrantes mettent à l’honneur la morue en plusieurs déclinaisons, Romain Chartrain (de Azul concept store) proposera des grands classiques de la cuisine portugaise, et Sonia Isidro servira une assiette végétarienne.
• Lundi 4 juillet de 16h à 22 heures à la Friche Belle-de-Mai
­☻ Le lendemain, 5 juillet, participez au grand dîner-barbecue pour 450 personnes ! 80 tables partagées et une vingtaine de barbecues géants seront montés pour cette soirée sur le toit-terrasse de la Friche. Gigantesque. La carte sera élaborée par Rosario Pinheiro, Jenifer Abrantes, Sonia Isidro, Sergio Vaz, Romain Chartrain (de Azul concept store) et Julien Reynouard pour la carte des vins. Le menu sera composé d’une salada de bacalhau com grão de bico, Chips de pele de bacalhau, salada de pimento assado, Pão com chouriço, Frango Assado com piri piri, Arroz Doce, Pudim et Línguas de bacalhau.
• Réservations impératives en cliquant ici.

Du gin en Bib. Le gin de la Distillerie de Camargue, le fameux Bigourdan, est désormais disponible en bag-in-box 3 litres. Et pourquoi un Bib ? Parce que c’est pratique, plus léger, plus facile à stocker, à expédier. C’est écologique, le carton ça se recycle plus facilement que le verre. C’est économique : la preuve : 68 € le litre en bouteille et 185 € le Bib 3 litres. Enfin, protégé de la lumière et de l’oxygène il est moins soumis aux effets de l’oxydation. Et c’est pour qui ? Pour les professionnels de la restauration, du bar, de la nuit, de l’événementiel. Les mariés de l’été, les fêtards, les peinards, les fidèles, les marins à quai, les alpins au chalet, les baigneurs sur le sable.
Dégustation et vente à la Distillerie de Camargue, 12, rue Frédéric-Mistral à Arles. Infos au 06 85 03 71 05.

Street Food festival, le bilan. Le SFF a fait le plein de festivaliers, de bons produits et de bonnes ondes sur l’esplanade de la Major, le week-end des 17, 18 et 19 juin à Marseille.  25 000 personnes sont venues goûter au meilleur des spécialités locales proposées par quelque 50 issus des quatre coins du département : 32 propositions culinaires sucrées ou salées, sourcées avec soin parmi les producteurs  locaux, 8 domaines viticoles, 7 brasseurs, 2 torréfacteurs. Le chef Pierre Reboul était également présent pour un cooking-show des plus étonnants et fidèle à son image, avec une cuisine singulière, énergique et généreuse.

Mazzia au 50 Best Les organisateurs du World’s 50 best restaurants ont annoncé ce 14 juin l’entrée du chef marseillais Alexandre Mazzia dans le fameux classement des 50 Best. C’est lors d’un repas servi ches Heston Blumenthal à Londres qu’AM a reçu le One to watch award, à savoir le trophée de « l’établissement à suivre ». Ces Oscars de la gastronomie sont décernés tous les ans par la revue britannique Restaurant qui a l’humilité de récompenser les meilleures tables du monde.