En direct du marché

Beer district, de Marseille à Avignon, le spot pour fanas de bières artisanales

Beer District
Paul Esperou du Tremblay qui, après Nice, Avignon et Béziers pose ses valises à Marseille

Une cave à bière, une bonne table, une adresse pour un déjeuner business cool ou un after work entre copains… Le Beer district c’est un peu tout ça. L’adresse vient d’ouvrir rue de la République, face à la Samaritaine, pour la plus grande joie de Paul Esperou du Tremblay qui, après Nice, Avignon et Béziers pose enfin ses valises à Marseille. “On aurait pu s’installer ailleurs mais cette ville m’a toujours attiré pour son ambiance, son esprit et son énergie”, assure Paul qui se retrouve ici “à la croisée des chemins”... L’adresse invitera, dès que la situation sanitaire l’autorisera, à déguster sur place une sélection de quelque 100 bières artisanales, de la double IPA à la stout en passant par la sour. “Des bières brassées par des passionnés uniquement”, avertit Paul dont la famille commercialise également la Prizm, une bière élaborée à Montpellier.

Dans la famille Esperou du Tremblay, la bière suscite des passions transgénérationnelles. Paul, aujourd’hui derrière le comptoir marseillais, a fait une école de commerce à Lille avant de devenir contrôleur de gestion dans la construction navale militaire. “Mon frère, Julien, s’était lancé dans la distribution de bières et il y a connu un vrai succès nourri par une passion grandissante”, explique Paul. A l’issue d’un voyage de 6 mois en Amérique du Sud pour y apprendre la langue et la culture, Paul se laisse embarquer dans l’aventure. Les deux frères lancent le Beer district, fort de quatre enseignes, désormais sous l’oeil pour le moins bienveillant de leur père, dégustateur patenté et, lui aussi, engagé dans l’aventure brassicole.

Une carte axée sur le fumé
L’adresse proposera aussi de déjeuner et dîner avec une carte composée de spécialités toutes fumées au barbecue à charbon, en accord avec les bières dégustées. Short ribs et ribs de boeuf, pulled pork, travers de porc, poulet braisé composeront une carte que le patron de 27 ans promet soignée. “Notre valeur ajoutée s’appuie sur deux concepts et un axe : la dégustation. Les clients mangeront sur place des plats cuisinés à la commande avec des produits de qualité évidente en harmonie avec une gamme de bières artisanales pensée pour fédérer tous les goûts” explique Paul Esperou du Tremblay. En attendant, l’adresse permet de venir découvrir quelques pépites en mode collect, une Tropicana Motel (double neipa de chez Piggy Brewing), une blanche citron-basilic de chez Azimut ou une Stout Banoffe pie signée La Débauche.

Dans quelques semaines, les soirées swing, blind test et retrogaming viendront animer les 250 m2 de la cave et sa terrasse (rue Reine Elizabeth), pendant joyeux des déjeuners pensés pour les actifs du périmètre en quête de décontraction. En attendant, Paul affûte ses arguments et commence déjà à attirer les curieux, c’est plutôt bon signe.

Beer District, 4, rue de la République et 29, rue Reine Elizabeth, Marseille 1er arr.
4, place Nicolas-Saboly à Avignon ; infos au  09 54 39 16 21

Vite lu

Les Grandes Tables à lire ! Les grandes Tables (réseau de restaurants à Marseille, Calais, Clermont-Ferrand) viennent d’éditer un livret titré 10+4. Ce 10+4 relate les trois dernières années  marseillaises d’aventures culinaires et artistiques qui s‘inscrivent dans la continuité de cette entreprise initiée en 2006 : raconter les cuisines dans leurs diversités et leurs actualités.
À Marseille à la Friche Belle-de-Mai, à La Criée Théâtre national et au Zef-scène nationale, à Calais au Channel-scène nationale et enfin à Clermont-Ferrand à La Comédie-scène nationale, les grandes Tables dialoguent avec les lieux culturels où elles sont installées et avec leurs territoires. Elles y conduisent des projets culinaires et y inscrivent la cuisine comme une discipline artistique à part entière, qui s’épanouit dans les conversations avec les autres arts. Ce 10+4 vous permettra tout à la fois de découvrir cette belle enseigne et tout ce que ses équipes ont fait toutes ces années avec la très modeste participation du Grand Pastis. A télécharger ici.

jeremy julien au Culti

Le Matière Brut investit le Culti C’est l’un des événements annoncés de l’été prochain : l’équipe du Matière Brut, conduite par Jérémy Julien, annonce son arrivée au sein même du bar-tabac du Roucas-Blanc (Marseille, 7e arr). Avec un vaste jardin, le Culti jouit d’un magnifique espace pour servir déjeuner et dîners dans une ambiance cool comme les aime Jérémy et en totale adéquation avec son répertoire culinaire. On vous en parle dès que la réouverture des restaurants (au moins des terrasses) sera effective.

Cassis, les volets rouges certifiés vert Arnaud et Cédric sont fiers et heureux d’annoncer le changement d’identité de leur maison : l’hôtel du Joli Bois devient l’hôtel les Volets Rouges – Cassis. Le duo a a profité de l’hiver pour se livrer à de nombreuses rénovations “afin de vous apporter toujours plus de confort, de quiétude dans notre bulle de nature au cœur du parc national des calanques, assurent-ils. Et d’ajouter : – Nous venons d’être certifiés par l’écolabel international Clef Verte, ce qui fait de nous le premier hôtel de Cassis à recevoir un écolabel”. Hôtel Les Volets Rouges – Cassis, D559 – route de la Gineste, 13260 Cassis ; infos au 04 42 01 02 68.