Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village International de la Gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Data from MeteoArt.com
En direct du marché

La biscuiterie du palais, nouveau comptoir du biscuit aux Cinq Avenues

biscuiterie du palais

C’est une toute nouvelle biscuiterie qui a ouvert ce mardi 14 décembre dernier sur le boulevard Philippon. Face au palais Longchamp, Samuel Avédissian et Nicolas Thiénard ont investi un petit immeuble marseillais, qui hébergeait jadis un salon de coiffure, et ont accroché leur enseigne dans un style Art Nouveau propre au quartier. La Biscuiterie du Palais propose une gamme de spécialités locales (navettes, canistrelli, croquants, gibassiers et croissants aux pignons), patrimoniales (sablé breton, gaufrettes, rochers coco, mendiants) et plus actuelles, à l’instar des muffins, cookies et brownies.
Dans un tout petit espace de 28 m2 dont 15 sont réservés à la boutique, les deux associés et leur commise se sont partagés les tâches. « Mais je continue à travailler chez Sam Kitchen au Montevideo » rassure Sam. L’idée de cette biscuiterie est née lors des périodes de confinement et de couvre-feu, les deux amis cherchaient une activité et pensaient installer une focacceria au Panier « et puis cette opportunité nous a été donnée et, finalement, le quartier des Cinq Avenues, ça nous plaît beaucoup » explique Sam Avédissian. Le 6 juin dernier, les deux compères signaient leur bail et l’aventure pouvait débuter.

Avec, à leur actif, quelque 42 recettes, les deux associés envisagent dans les prochains mois, de lancer une gamme de biscuits « régressifs » comme les Pepito, les Petit Beurre, les barquettes trois chatons ou les Prince. « Tout sera cuisiné en fonction de l’humeur et renouvelé chaque semaine » avertit Nicolas Thiénard qui, en charge de la vente et de l’accueil, conserve son activité d’aide à l’installation de salariés mutés à Marseille. « Nous sommes très attachés à l’esprit fabrique et ça, ça parle aux gens du quartier, aux familles qui viennent chercher des assortiments pour Noël » note Thiénard. Pour l’heure, un esprit de fête et de bonne humeur se répand sur le boulevard, tout comme la bonne odeur des sucres cuits et des beurres chauffés. Sam est à la manœuvre et rêve d’un Noël aussi gourmand qu’heureux.

La biscuiterie du palais, 12, boulevard Philippon, 4e arr. ; tarifs de 3 à 4,50 € l’hecto. Du mardi au samedi.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.