Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

6e Arrondissement Marseille Restaurants en Provence

Le Bistrot Saint-Jacques, gastronomie de comptoir 3 étoiles

Sur le comptoir du Bistrot Saint-Jacques

Un nouveau locataire a pris possession du bistrot Saint-Jacques et cette nouvelle recrue a de quoi séduire, sinon la ville au moins tout un arrondissement, car le nouveau patron revendique une fibre bistrotière, solidement ancrée en lui : – C’est pas triste tous ces bistrots qui ferment ? », se désole-t-il… Et- comment lui donner tort ? Pendant que le cuisinier s’agite derrière le comptoir, le patron navigue de table en table, pour réciter les propositions du jour, servir, desservir et s’enquérir auprès de chacun si tout se passe bien.

Après quelques années d’errance, le BSJ, pour les intimes, nous donne le meilleur de tout ce qu’un bistrot de quartier peut offrir. Pas de menu mais un patron qui récite le même menu à chaque table parce que, selon lui, « c’est important d’apprendre à connaître ses clients et il ne faut pas se cacher derrière une ardoise ». Au déjeuner aujourd’hui : un carpaccio de tomates et mozza di bufala, un tataki de thon rouge wasabi-salade de chou rouge, une tagliata de bœuf et frites maison, une crème catalane ou une mousse praliné-framboises. Ça gazouille rien qu’à la lecture…

Le tataki de thon servi au Bistrot Saint-Jacques

Bistrot Saint-Jacques, une sacrée claque

Après un aller-retour millimétré, le tataki est roulé dans des grains de sésame, et la salade est assaisonnée à la sauce soja ; quelques larmes de wasabi dynamitent avec entrain l’assiette. La tagliata s’accompagne de frites fraîches de tradition ; la viande, d’une exceptionnelle tendreté, est posée sur un lit de jeunes pousses vinaigrées, comme pour nous rappeler le caractère populo de l’adresse. Pour accompagner son expresso servi dans un verre comme au comptoir, une jolie mousse pralinée avec quelques framboises entières annonce l’heure de retour au bureau.

La tagliata de bœuf du Bistrot Saint-Jacques

Alors faut-il aller déjeuner au bistrot Saint-Jacques ? Pour tous ceux qui aiment la tradition, les plats frais et les excellents rapports qualité-prix, cette adresse figure assurément dans le top 20 marseillais. Vous aimerez la gouaille et le franc-parler du patron, qui juge l’époque « bien vulgaire », et qui, pour y remédier, offre de l’humanité et de la fraternité à chacun de ses clients. Une adresse coup de cœur qui mérite absolument votre visite et ne pas y aller, témoignerait d’une gravissime faute de goût.

Le Bistrot Saint-Jacques, 29, rue Saint-Jacques, Marseille 6e arr. ; infos au 06 48 75 32 52. Plat du jour 12 €, formules 21 et 25 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.