En direct du marché

Farinette, nouvelle boulangerie au levain de Manon et Etienne Geney

Farinette
Manon et Etienne Geney

Six ans jour pour jour après l’ouverture de leur fameuse Maison Geney, Etienne et Manon Geney ont inauguré le 17 novembre 2021 dernier, leur boulangerie Farinette. De l’aveu même de celui qui fut le candidat marseillais de la 4e saison de Top chef, « l’idée [me] trottait en tête depuis toujours. Les locaux de Maison Geney abritaient autrefois une boulangerie et le pain est une chose qui m’a toujours plu. Le levain, c’est quelque chose de mystérieux si on y réfléchit bien »
Avec Manon, Etienne a cogité, imaginé, pensé son projet pendant 2 années mais aucun local ne convenait au couple qui avait bien conscience que Maison Geney était trop petite pour accueillir cette activité supplémentaire. « Et il y a un an, nos voisins qui tenaient une bijouterie ont souhaité quitter Marseille. Avant même de publier une annonce, ils sont venus nous en parler et on s’est dit que c’était le moment ou jamais », se rappelle Manon.

Illico, Etienne s’inscrit à un stage de boulangerie chez Thomas Teffri-Chambellan, fondateur de la fameuse Ecole internationale de Boulangerie de Noyers-sur-Jabron, à côté de Sisteron : – J’y ai suivi une semaine de cours théoriques et pratiques pour comprendre le levains, j’avais besoin de décortiquer les mécanismes du pain et ce retour à l’école, ça a été fantastique ». De trois à quatre mois seront encore nécessaires pour affiner la technique et se préparer à l’ouverture.

Progresser… encore
L’équipe s’est vite constituée avec Pierre Pomaret, le boulanger, et Tiphaine Tellier, la responsable de site. Chaque jour, quelque 80 kilos de pains sont produits dans ce tout petit local : – On travaille avec les farines bio du moulin Saint-Joseph de Grans, précise Etienne. On propose une dizaine de pains différents parmi lesquels des spécialités à base de farine de riz ou de sarrasin ». Sans oublier les deux pains star maison, le Farinette à la farine T65 et T80, et le levain de seigle pour le pain de campagne. Sur les étagères, le couple a joliment présenté la gamme « épicerie fine » de la Maison Geney voisine parmi laquelle tapenades, concassée d’oignons, praliné, confitures (la poire à la vanille de Tahiti est un must), sucettes et guimauves se taillent la part du lion.

Et après ? « Les deux dernières années ont été très intenses, on sort des trois premiers mois de lancement alors on va prendre le temps de s’occuper de tout ça. Et on va chercher à nous améliorer encore et toujours ». Et en attendant, on casse la croûte !

Farinette, 36, rue Caisserie, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 45 95 63.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux