En direct du marché

Farinette, nouvelle boulangerie au levain de Manon et Etienne Geney

Farinette
Manon et Etienne Geney

Six ans jour pour jour après l’ouverture de leur fameuse Maison Geney, Etienne et Manon Geney ont inauguré le 17 novembre 2021 dernier, leur boulangerie Farinette. De l’aveu même de celui qui fut le candidat marseillais de la 4e saison de Top chef, « l’idée [me] trottait en tête depuis toujours. Les locaux de Maison Geney abritaient autrefois une boulangerie et le pain est une chose qui m’a toujours plu. Le levain, c’est quelque chose de mystérieux si on y réfléchit bien »
Avec Manon, Etienne a cogité, imaginé, pensé son projet pendant 2 années mais aucun local ne convenait au couple qui avait bien conscience que Maison Geney était trop petite pour accueillir cette activité supplémentaire. « Et il y a un an, nos voisins qui tenaient une bijouterie ont souhaité quitter Marseille. Avant même de publier une annonce, ils sont venus nous en parler et on s’est dit que c’était le moment ou jamais », se rappelle Manon.

Illico, Etienne s’inscrit à un stage de boulangerie chez Thomas Teffri-Chambellan, fondateur de la fameuse Ecole internationale de Boulangerie de Noyers-sur-Jabron, à côté de Sisteron : – J’y ai suivi une semaine de cours théoriques et pratiques pour comprendre le levains, j’avais besoin de décortiquer les mécanismes du pain et ce retour à l’école, ça a été fantastique ». De trois à quatre mois seront encore nécessaires pour affiner la technique et se préparer à l’ouverture.

Progresser… encore
L’équipe s’est vite constituée avec Pierre Pomaret, le boulanger, et Tiphaine Tellier, la responsable de site. Chaque jour, quelque 80 kilos de pains sont produits dans ce tout petit local : – On travaille avec les farines bio du moulin Saint-Joseph de Grans, précise Etienne. On propose une dizaine de pains différents parmi lesquels des spécialités à base de farine de riz ou de sarrasin ». Sans oublier les deux pains star maison, le Farinette à la farine T65 et T80, et le levain de seigle pour le pain de campagne. Sur les étagères, le couple a joliment présenté la gamme « épicerie fine » de la Maison Geney voisine parmi laquelle tapenades, concassée d’oignons, praliné, confitures (la poire à la vanille de Tahiti est un must), sucettes et guimauves se taillent la part du lion.

Et après ? « Les deux dernières années ont été très intenses, on sort des trois premiers mois de lancement alors on va prendre le temps de s’occuper de tout ça. Et on va chercher à nous améliorer encore et toujours ». Et en attendant, on casse la croûte !

Farinette, 36, rue Caisserie, Marseille 2e arr. Infos au 04 91 45 95 63.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arles

► Céline la camarguaise. Elle s’est fait connaître en chantant les charmes du nomadisme en cuisine mais, finalement, Céline Pham a posé ses valises à Arles, l’été dernier. Suivant à la lettre les conseils de l’ami Armand Arnal qui lui a conseillé l’adresse, face à l’hôtel Voltaire, la cuisinière a jeté son dévolu sur une ancienne chapelle de 1224, ouvrant sa cuisine sur la salle. Fini le pop-uping et les restos éphémères : bistrot à la mi-journée, Inari se fait bistronomique en soirée. En référence à la déesse japonaise du riz et de la fertilité, Inari sert une cuisine inspirée des origines vietnamiennes de Céline. Thon rouge de ligne, aji verde, riz de Camargue soufflé, cébettes, shiso rouge, matcha et huile de sésame expliquent son succès.
Inari, 16, place Voltaire, 13200 Arles ; 09 82 27 28 33. Déjeuner 21, 35 et 41 € ; soirée, 51 €.

Var

Automne des Gourmands.- Le samedi 8 octobre, la 7e édition du festival sera parrainée par Pascal Barandoni, vainqueur d’Objectif Top Chef et chef au Mas du Lingousto. Cette journée mettra à l’honneur la saisonnalité, le terroir local et la découverte du goût. Rendez-vous esplanade Charles De Gaulle où seront installés la cuisine des chefs, le Bar des Gourmands et le marché de producteurs et artisans. L’après-midi, la cuisine accueillera Magali Armando,chef à domicile, et Guillaume Lecomte, chef chez Olives & Beurre Salé à Sanary-sur-Mer. A ne pas manquer non plus, de 10h à 13h, des ateliers peinture avec des ingrédients de cuisine animé par « Avec les mains » (3-6 ans). De 10h à 17h, ateliers sur le recyclage alimentaire et la confection de pâtes de fruits. Toute la journée, commerçants, producteurs et artisans proposeront leurs produits du terroir à savourer sur place ou à emporter. Au déjeuner, les visiteurs savoureront leurs trouvailles à l’espace pique-nique ou dans les restaurants du village.
Samedi 8 octobre 2022 de 10h à 18h au Beausset dans le Var, accès gratuit, infos au 04 94 90 55 10.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !

www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.