Mes recettes

La recette de la brioche des rois selon Sacha et Andrea

brioche des roisVotre marché pour 3 brioche s des rois de 6 personnes chacun :
Pour le levain : 125 g de farine T45 ; 27 g de levure de boulanger fraîche et 100 g d’eau minérale.
Pour la pâte : 550 g de farine T45 ; 70 g d’eau minérale ; 50 g d’eau de fleurs d’oranger ; 170 g de sucre et 90 g de beurre fondu tiède et un oeuf fermier ; une pincée de sel et les zestes d’une orange non traitée.
Finition : des fruits confits, une fève, un sujet ; du sucre perlé.

brioche des roisOn y va : de la même façon que pour une pompe, dans un petit saladier, délayer à la fourchette la levure effritée dans l’eau minérale tiédie. Y ajouter la farine et mélanger jusqu’à l’obtention d’un levain homogène. Couvrir et laisser lever 30 minutes.Dans un bol, séparément, battre l’oeuf et le réserver à température ambiante. Lorsque le levain est bien monté, dans le bol de votre robot mettre toute la farine tamisée et y creuser un puits. Ajouter alors le sucre, la pincée de sel, l’eau et la fleur d’oranger, le levain et le beurre fondu tiède. Mélanger l’ensemble à la cuillère brièvement. Ensuite seulement, rajouter l’oeuf battu. Pétrit au robot pendant 15 minutes environ à la main ou au crochet du robot. Mettre la pâte dans un sac plastique de congélation, bien fermer et Laisser reposer une nuit entière au réfrigérateur.
Le lendemain, attendre que la pâte remonte à température ambiante et la diviser en trois. Sur une feuille de papier sulfurisé posée sur la plaque du four, façonner alors les trois couronnes à la main, y glisser le sujet, la fève. Poser harmonieusement les fruits confits et les appuyer légèrement sur la pâte avant cuisson. Saupoudrer le sucre perlé joliment. Recouvrir les couronnes d’un torchon et les laisser une nouvelle fois monter pendant 2h30/3 heures environ dans une pièce tempérée (à l’oeil, au jugé). Après ce levage, enfourner les brioche s des rois dans un four à 160°C pour 20 minutes de cuisson (guère plus si vous les aimez plus dorées).

Idée bonus : Mélanger une cuillère à soupe de sucre glace avec une cuillère à soupe d’eau froide. Passer ce mélange au pinceau sur la brioche des rois (sur les fruits mais pas sur le sucre perlé pour éviter qu’il fonde) afin de recréer l’effet collant qu’on aime tant (c’est pour ça qu’on se lèche les doigts).
Sacha et Andrea ont aussi la recette des navettes et celle des bugnes à vous raconter…

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

En bref

Le grand marché de la friche sera poulpesque A chaque nouvelle saison, les grands marchés mettent en vedette un produit et le lundi 7 octobre, pour la session d’automne, le poulpe fera l’objet de toutes les attentions. Ce soir-là, 40 producteurs de la région seront présents (fruits et légumes d’automne, des fromagers, viande de volaille et de bœuf, du vin et du pain, des épices et des infusions, des herbes aromatiques ainsi que du poulpe frais, séché, fumé, en conserve…)
En cuisine, Philippe Ivanez (Les Jnoun Factory / Gargantuart) cuisinier, artiste, plasticien et photographe fera chanter les supions, encornets, seiches sur sa plancha accompagnés de panisses frites nappées de black (encre de seiche, wasabi) ou orange mayo (paprika basque fumé). La brigade des grandes Tables préparera une marmite de daube de poulpe, pour rassasier les plus affamés. Au four à bois, une pizza de la mer. Au micro de Pierre Psaltis (Le Grand Pastis) et Jonah Senouillet (Radio Grenouille), on examinera le poulpe avec passion aux côtés d’invités et experts qui se succéderont à table de 18h à 20h. De 20h15 à 21h30, place au solo poulpesque et psychédélique de LpLpo, créature énigmatique qui se nourrit de courant électrique et de sons cabalistiques. Sans oublier la plongée sous-marine et lunaire avec les photos de Denis Cartet. Toutes les infos ici.

Abonnez-vous à notre newsletter