Mes recettes

Terrine de pot-au-feu façon bouchère

terrine de pot-au-feuPréparation : 45 min la veille / Cuisson : 3 h (1h30 en autocuiseur)

Votre marché pour 4 personnes : 700 g de macreuse à pot-au-feu ; 2 demi-pieds de veau précuits ; 5 grosses carottes ; 2 oignons ; 1 bouquet garni ; 1 bouquet de persil ; 1 bouquet de cerfeuil ; 1 tige de citronnelle ; 1 zeste d’orange ; 20 g de gingembre frais ; 1 bouteille de vin blanc sec ; 50 cl d’eau ; 2 tablettes de bouillon de volaille ; 2 clous de girofle ; 2 cuil. à café de baies roses ; 1 cuil. à café de poivre en grains ; sel et poivre du moulin

On y va : coupez la viande en morceaux. Mettez-les dans une cocotte avec les cubes de bouillon de volaille. Recouvrez avec le vin et l’eau. Ajoutez les pieds de veau, le bouquet garni, les oignons épluchés et piqués des clous de girofle, le gingembre, le zeste d’orange, la citronnelle et le poivre en grains. Laissez mijoter 2 h à feu doux. Ajoutez les carottes entières, puis poursuivez la cuisson 1 heure. Retirez la viande et les carottes. Passez le liquide de cuisson au chinois, puis faites-le réduire. Assaisonnez de sel et poivre selon votre goût. Ajoutez-y le persil et le cerfeuil grossièrement hachés, puis les baies roses. Chemisez une terrine de film alimentaire. Dressez en alternant morceaux de viande, chair des pieds de veau et carottes coupées en rondelles. Coulez le liquide de cuisson et laissez prendre la terrine de pot-au-feu en gelée toute une nuit. 

Truc de chef : avec son bouillon à base de vin blanc, l’éventail des accords sur cette terrine de pot-au-feu est très ouvert, mais on pourrait se concentrer en blanc sur les vins sec de Bourgogne type Mâconnais ou sur la vivacité d’un saint-Véran…

Bonus : découvrez le pot-au-feu en version végétarienne.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le GP sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

Concerts à la Mirande L’hôtel avignonnais accueille des concerts de musique classique avec des musiciens, habitués à se produire dans les plus grandes salles de concert. Une coupe de champagne est servie à l’entracte et, pour ceux qui le désirent, la soirée se prolonge autour d’un dîner au restaurant de La Mirande. Le prochain concert aura lieu le vendredi 18 janvier à 20h : Bach, Suite pour violoncelle ; Schulhoff, Duo pour violon et violoncelle ; Mieczysław Weinberg, Suite n°1 pour violoncelle avec Philippe Graffin (violon), Raphaël Wallfisch (violoncelle).
Mercredi 13 février, 20h, Mozart « A vous dirais-je, Maman » KV 265 ; Korngold , « Much ado about nothing », violon et piano ; Ysaye, sonate pour violon seul, opus posthume ; Schedrin, Three funny pieces pour trio avec piano Schnittke, quintette avec piano. Les artistes conviés ce soir-là : Philippe Graffin (violon), Erik Sluys (violon), Pierre-Henri Xuereb (alto), Jeroen Reuling (violoncelle), Katsura Mizumoto (piano).
Concert seul avec une coupe de champagne à l’entracte : 40 € ; concert suivi de dîner : 150 €.
À 16 heures, concert suivi d’un thé et pâtisserie au salon de thé : 40 €. Infos au 04 90 14 20.

3e festival truffes et vins Rhonéa Les samedis 19 janvier, 9 et 23 février seront dédiés à la truffe noire sous toutes ses formes. Au programme : cavage dans les truffières partenaires de la cave, découverte du marché aux truffes de Richerenches, l’un des plus importants marché d’Europe, et déjeuner gastronomique « tout à la truffe » accompagné d’une dégustation des cuvées au Dolium, le restaurant de la cave coopérative de Beaumes-de-Venise. Sur réservation, places limitées : 100 € / personne (visite du marché, cavage, dégustation et repas truffes compris). Infos auprès de Marine au  04 9012 41 15.