Mes recettes

Brioches au beurre, au pâté charcutier et dattes medjoul

briochesPréparation : 7 min / Cuisson : 5 min

Votre marché pour 8 personnes : 4 brioches parisiennes pur beurre (achetées chez votre artisan boulanger) ; 250 g de pâté pur porc à température ambiante ; 3 dattes Medjoul bio débarrassées de leur peau ; 30 g de beurre fondu ; 20 grains de maïs frits, salés et réduits en chapelure concassée.
Pour la vinaigrette : des pluches de cœur de salade frisée ; 1 cuil. à soupe d’huile d’olive ; 1 cuil. à café de vinaigre de vin ; 1 cuil. à café de moutarde ancienne ; sel et poivre au goût.

On y va : à l’aide d’un couteau scie, tranchez verticalement les brioches en deux pour obtenir 8 demi-brioches. Creusez-les dans la partie basse à l’aide d’une cuillère de 4 cm de diamètre ou un emporte-pièce de même taille, en prenant soin de ne pas trouer les fonds. Malaxez le pâté délicatement avec une fourchette jusqu’à obtenir une texture souple. Réservez le temps de dénoyauter les dattes, incisez-les sur un côté pour en extraire le noyau, débarrassez-les de leur peau puis incorporez-les au pâté tempéré, malaxez légèrement la préparation.
Programmez le four à 180° C (thermostat 6). Remplissez les 8 cavités de 35 g de pâté aux dattes. Posez les demi-brioches sur un papier en aluminium froissé pour les stabiliser. Badigeonnez-les avec un pinceau au beurre fondu. Glissez au four 5 min. sous surveillance.

Préparez la salade : faites fondre le sel dans le vinaigre ; ajoutez ensuite la moutarde, puis l’huile et le poivre enfin. Assaisonnez la salade et réservez. Confectionnez une chapelure avec les grains de maïs frits et salés en les concassant très grossièrement à l’aide d’un pilon.
Au terme de la cuisson, réservez les brioches le temps qu’elles tiédissent. Saupoudrez à la volée de la chapelure de maïs salé sur les demi-brioches au pâté. Dressez sur un joli plat de service la salade et les brioches, dispersez quelques grains de maïs entiers.

Truc de pro : la brioche parisienne à chapeau bien dodu est un grand classique de la viennoiserie, une création de Florence (Toscane) du temps de Condé. Elle était préparée au levain de pain. À propos des dattes Medjoul du Maroc, privilégiez celles bios. Les grains de maïs frits salés n’ont rien à voir avec le pop corn, ceux-là sont singuliers à la fois légers mais pas éclatés, ils font de cette recette facile et simple un apéro désinvolte délicieusement décalé.

Bonus : les brioches se déclinent aussi en tiramisu salé !

Photo Stéphane Bahic

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Jazz en vignes Pour la 10e édition de Jazz en vignes, Jean-Luc et Elisabeth Dumoutier, propriétaires du domaine de l’Olivette, organisent deux concerts exceptionnels en juillet et août. Précédés par la dégustation de leurs vins accompagnée de produits du terroir, ces deux concerts de jazz auront lieu mercredi 17 juillet (avec Nirek Mokar et ses Boogie Messengers ; un pianiste de 16 ans éblouissant, prodige du Rythm and Blues) et mercredi 7 août 2019 (avec Lluis Coloma , un virtuose du piano, et Sax Gordon, au saxo, avec une fougue et un enthousiasme dévastateurs). Comptez 36 € par personne ; 519, chemin de l’Olivette, le Brûlat, 83330 Le Castellet ; résas au 04 94 98 58 85.

Les Musicales dans les Vignes jusqu’au 30 août, vingt-cinq domaines de renom célèbrent la noblesse du vin en musique avec des concerts uniques au fil de l’été… Des instants musicaux suspendus dans des lieux d’exception. Et il y en a pour tous les goûts : jazz, classique, tango argentin, flamenco, musique tzigane, klemer, russe, etc. Un tour du monde. Infos et inscriptions 06 60 30 32 90 et http://lesmusicalesdanslesvignes.blogspot.com/

Rire en vignes La 6e édition de ce festival épicurien et intimiste sera 100% féminine. Au programme, le 24 juillet, un one woman show désopilant, porté par Doully, personnalité atypique, à la voix particulière et à l’énergie sans faille qui nous raconte, dans “L’addiction c’est pour moi”, son passé en utilisant ses addictions pour en faire une force. Le 25 juillet, Leslie Bevillard, Marie Cécile Sautreau et Vanessa Fery joueront “Et elles vécurent heureuses”, une comédie férocement joyeuse sur les femmes, le bonheur, l’amour, l’amitié… Mais surtout pas sur les contes de fées ! Tarif spectacle : 25 € /personne, 40 € les deux soirées. Château de Saint-Martin, route des Arcs, 83460 Taradeau ; infos au 04 94 99 76 76 et 06 42 10 71 72.

Abonnez-vous à notre newsletter