En direct du marché

Brûlerie Moka boulevard Eugène-Pierre, Iris Michalon vit son rêve

brûlerie MokaVoilà 10 ans qu’elle en rêvait. Iris Michalon vient d’ouvrir ce 17 septembre son coffee shop sur le boulevard Eugène-Pierre. Joliment qualifié d’ “atelier de torréfaction de cafés de terroirs”, ce petit espace est animé de murs blancs, d’un beau bahut années 40 qui fait office de comptoir et d’un plancher de bois contreplaqué MDF aggloméré teinté. Chez elle, on joue la carte de la transparence absolue : altitude des terrains, variétés, mode de fabrication du café (expresso, à pompe, filtre…), Iris veille sur chacune des tasses comme une maman sur ses enfants. “J’utilise une machine Probat 5 kilo pour torréfier, explique-t-elle en pointant cette merveille qui animera les 25 m2 de sa brûlerie. L’idée, c’est de travailler des volumes limités en suivant le rythme des saisons et des récoltes”. Titulaire d’un BTS management, Iris a exercé dans la communication et la médiation culturelle à Lyon, elle a ensuite tout appris du café à la caféothèque de Paris avant de rejoindre Marseille.

brûlerie MokaToujours “en quête d’arômes”, la jeune entrepreneuse fera tourner à terme de 5 à 8 provenances toujours disponibles dans son échoppe. Au déjeuner, Iris présente une ardoise avec deux salades et une focaccia, “en collaboration avec Alf Alimentation fine et locale qui sont basés au couvent Levat à la Belle-de-Mai. Mes suggestions alimentaires seront majoritairement végétariennes avec toujours des produits d’artisans et producteurs locaux”. Un meuble de métier raconte les souvenirs de cette ancienne droguerie qui sent désormais le café, en terrasse, on boit un voluptueux sidamo d’Ethiopie, “jamais d’assemblage, des pures origines” explique Iris en posant une tasse accompagnée d’un verre d’eau. “Et il y aura bien sûr plein d’événements à venir. En décembre, je vais essayer de monter une expo avec l’association Fotokino annonce Iris Michalon. Rendez-vous pour un prochain café à la Brûlerie Moka…

Brûlerie Moka, 36, bd Eugène-Pierre, Marseille 5e arr. Infos au 06 16 52 14 88.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

In memoriam.- Claude Criscuolo s’est éteint samedi 23 janvier dernier, à 79 ans, victime de la Covid-19. Cette figure de la nuit marseillaise était le fils de Vincent qui, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avait fondé la pizzéria éponyme dans le quartier des Cinq Avenues à Marseille. Claude avait pris la succession de son père en 1977 transformant ce restaurant de quartier populaire en rendez-vous du Tout-Marseille où comédiens, chanteurs et politiques se pressaient. Les années 70 et 80 marqueront son heure de gloire, les stars de l’OM, Johnny Hallyday et autres chanteurs qui venaient de se produire sur scène, rejoignaient la pizzéria pour y dîner et festoyer jusqu’à très tôt le lendemain matin… Claude avait quitté le restaurant en 2003 pour se consacrer à bien d’autres passions. Linda, sa veuve, ses enfants Isabelle, Marie, Thomas et Stéphane ainsi que tous ses proches pleurent aujourd’hui la dernière “figure” de Marseille.

Terre Blanche annonce la nomination de Christophe Schmitt au poste de chef des cuisines.- Le Resort de Terre Blanche Hotel Spa Golf Resort 5 étoiles, a nommé Christophe Schmitt au poste de chef pour prendre les rênes des différents restaurants, dont Le Faventia, étoilé au guide Michelin (le guide rigolo qui décerne des étoiles aux restaurants fermés). Christophe Schmitt succèdera ainsi au Chef étoilé et meilleur ouvrier de France, Philippe Jourdin, qui prend sa retraite et dont il était le second, pour perpétuer une cuisine aux saveurs du Sud. Dans la continuité de cette philosophie qui allie tradition et touches innovantes, Christophe Schmitt proposera une cuisiné axée sur les meilleurs produits locaux rendant hommage au terroir. “C’est un honneur pour moi et un très grand défi de succéder à Philippe Jourdin. A Terre Blanche, ce Mof a marqué l’histoire de la gastronomie, et il m’a aussi beaucoup appris. C’est avec beaucoup d’émotion que je lui succède aujourd’hui, plus que jamais conscient des responsabilités qu’il me lègue” a déclaré Christophe Schmitt.