En direct du marché

La bûche de Gérald Passédat, un Noël 2020 qui ne manque pas de piquant

Oursin Gérald Passédat

La bûche de Noël est devenue, au fil des ans, un exercice de haute voltige, une preuve de maîtrise pour toute brigade souhaitant clore une année par un coup d’éclat. Pour célébrer Noël, c‘est toujours vers la Méditerranée que Julie Devouassoux, compagne de Gérald Passédat, est allée plonger son imagination. Pour évoquer ces douze mois qui n’ont pas manqué de piquants, le chef pâtissier Guillaume Villalonga a joué les harmonies terrestres (dacquoise marron-clémentine) surlignées de la force d’un cacao 75% issu d’une recette maison protégée, le « Abysse noir Passédat », et marines, avec un visuel étonnant. Passée la surprise des  galets floqués chocolat, arrive la gourmandise d’un pailleté feuilletine, doux clin d’oeil à la bûche que le chef avait proposée en 2014, de quoi réveiller les appétits. « C’est un gâteau qui n’existe qu’en taille unique, pour 6-8 personnes, mais ce sont 6 grosses parts ou 8 normales » dit Gérald Passédat. L’entremets qui nécessite de 2h à 2h30 de travail est intégralement réalisé à la main et répond aux règles maison du « très peu sucré, tout à la sève de bouleau, sauf le chocolat bien sûr », prévient le chef. bûche de Gérald Passédat

La bûche de Gérald Passédat, en vente 110 € pour 8 personnes, sur le site passedat.fr (onglet « drive »), commande en amont, choix de la date de retrait. 

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Le top pâtissier Avec une humilité qu’on ne rencontre que dans les milieux du sport et de la gastronomie, La Liste 1000 se vante de dresser la plus grande sélection gastronomique au monde, restaurants et pâtisseries confondus, pour les voyageurs gourmands. Rien que ça. Pour la première fois donc cette année, La Liste a dressé le top 1000 des meilleures pâtisseries dans 60 pays parmi lesquelles on retrouve les Marseillais de Oh Faon et les Bricoleurs de Douceurs. Même si le classement est tarte, on est très content pour eux.
Dimanche 2 octobre prochain, l’équipe de Mensa nous donne rendez-vous sur l’île Degaby, lieu d’exception privatisé pour l’occasion. C’est sur cette île d’Endoume, située à 300m des côtes et aux vues imprenables sur la cité phocéenne, les îles du Frioul et la grande Bleue, que la table sera dressée pour un festin aux couleurs de la mer. De 11h30 à 12h30, embarquement sur le Vieux-Port ; de 12h30 à 15h30, apéritif et dégustation de vins à discrétion (menu en 4 services). De 15h30 à 17h, retour, sieste sur transats ou baignade. Tarif : 95 € par personne.
Pour toute question, téléphonez à Romain, au 06 09 55 25 01

Une mozzarella 100% marseillaise.-  La Laiterie marseillaise reste fidèle à sa vocation pédagogique visant à voir et comprendre comment on fabrique des produits laitiers. Aussi, la boutique s’est-elle dotée d’un laboratoire visible depuis une grande baie vitrée. Nouveauté de la rentrée, la Laitterie lance des ateliers de fabrication de mozzarella et burrata pour adultes. À travers la fabrication de ces deux fromages, toutes les étapes de la transformation fromagère seront abordées et réalisées par les participants. Audelà de l’aspect ludique, c’est une vraie acquisition de savoirfaire qui est proposée : après ces 2 heures d’atelier, chacun repartira avec ses réalisations et un livret récapitulatif. Inscription sur le site web de la Laiterie Marseillaise ou se rendre en boutique !
www.lalaiteriemarseillaise.fr Tarif : 55 € par personne.