En direct du marché

Sauve ton resto ! : la métropole Aix-Marseille Provence et le département du 13 passent à l’action

Sauve ton resto

L’engagement du département des Bouches-du-Rhône pour la filière gastronomique ne faiblit pas. Après le coup d’éclat de Marseille Provence Gastronomie 2019, le conseil départemental et la Métropole AMP soutiennent la filière durement frappée par les restrictions sanitaires liées à la pandémie Covid-19 et lancent « Sauve ton resto ! ». « Au-delà des restaurants, il s’agit des agriculteurs, des éleveurs, des artisans de notre département qu’il faut sauver, assure Martine Vassal. Ce sont des savoir-faire et notre identité que nous cherchons à promouvoir » a-t-elle insisté devant un parterre de journalistes et représentants de la filière, ce jeudi matin sur le Vieux-Port de Marseille.

Devant un bus à impériale orné des couleurs de « Sauve ton resto! « , la présidente du Conseil départemental et de la Métropole a donné le coup d’envoi d’une initiative aussi originale qu’exemplaire : – Dans toutes les villes du 13 qui voudront accueillir ce bus, des restaurateurs viendront vendre au public des repas à remporter. Nous souhaitons encourager la prise de commande en amont afin que les Provençaux puissent ramener des repas à la maison. Pour les fêtes qui arrivent, essayons de créer de l’espoir ! » a-t-elle déclaré.
Danielle Milon, deuxième vice-présidente de la Métropole délégué à l’Attractivité du territoire, au Tourisme et maire de Cassis, est revenue sur la genèse de l’engagement du 13 pour la filière : – De la terre aux étoiles, la gastronomie on sait faire ! s’est-elle exclamée. En 2019, nous avons fait de la Provence une capitale de la gastronomie et nous avons poursuivi le mouvement cette année en dépit des difficultés. Nous continuerons à accompagner la profession en 2021″.

Provence tourisme en première ligne
Par le biais de Provence Tourisme, son bras armé, le département des Bouches-du-Rhône souhaite valoriser le phénomène de la vente à emporter et proposera sur son site myprovence.fr dès ce vendredi 4 décembre à midi, la carte des restaurants des Bouches-du-Rhône chez qui on pourra commander de bons petits plats à emporter, soit plus de 817 adresses recensées !
Parce que c’est Noël avant l’heure, chaque semaine, 100 repas à emporter d’une valeur de 30€ seront à gagner sur le site myprovence.fr jusqu’au 20 janvier. En outre, pour toute la durée des fêtes, l’opération « Offrez-vous un chef  mettra les cuisiniers des brasseries, cafés, food-trucks et restaurants aux fourneaux ; il suffira de commander leurs menus sur myprovence.fr

Enfin, le fameux bus, sillonnera les routes du département et ralliera toutes les villes parmi lesquelles Aix, Salon-de-Provence, Arles, La Ciotat.  Cette tournée de soutien mettra la cuisine intégrée du bus à disposition de ceux d’entre eux qui souhaitent cuisiner en direct et de proposer des menus à emporter. Des animations et (beaucoup) de bonne humeur sont à prévoir… Aux côtés de Mmes Vassal et Milon, Bernard Marty au nom de l’Umih, la cuisinière Coline Faulquier (restaurant Signature), Gérard Habib (Living arts), Sébastien Richard et Gérald Passédat (Gourméditerranée) ont manifesté leur entier soutien.

 

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.