Mes recettes

Une très girly bûche rose à la rose

bûche rosePréparation : 1 heure / Cuisson : 8 à 12 min / réfrigération : 12 heures

Votre marché pour 6 à 8 personnes :
Biscuit : 7 jaunes d’œufs ; 4 blancs d’œufs ; 80 g de sucre en poudre ; 40 g de farine + un peu pour la plaque ; 40 g de fécule ; 1 pincée de sel ; du beurre pour la plaque.
Crème : 250 g de beurre mou ; 125 g de sucre glace ; colorant alimentaire rouge ; 12 pralines roses ; 1 cuillerée à soupe de sirop de rose.
Sirop : 10 cl de sirop de sucre de canne ; 2 cuillerées à soupe d’eau de rose  ; 1 verre à liqueur de sirop de rose.
Décor : sucre glace ; pétales de rose cristallisés et quelques pralines roses

On y va : préchauffer le four (thermostat 7 – 210°C). Préparer le biscuit : dans une terrine, fouetter les jaunes d’œufs avec 60 g de sucre en poudre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse et fasse le ruban. Monter les blancs d’œufs en neige ferme en leur incorporant le reste de sucre à la fin. Mêler 2 cuillerées à soupe de blancs en neige au mélange jaunes d’œufs-sucre. Mélanger la farine, la fécule et le sel. Tamiser ce mélange et l’incorporer, par cuillerées au mélange précédent en alternant avec des cuillerées à soupe de blancs en neige. Tapisser une plaque à biscuit rectangulaire de 30 cm x 40 cm de papier sulfurisé. Le beurrer et le fariner, puis y verser la pâte en couche régulière. Enfourner à mi-hauteur et laisser cuire 8 à 12 minutes, sans laisser le biscuit s’assécher. Au sortir du four, renverser la plaque sur un torchon propre et humide, puis retirer le papier sulfurisé.  Recouvrir avec un autre torchon propre et humide. Laisser tiédir, puis rouler le biscuit sur lui-même et le maintenir ainsi dans le linge humide jusqu’à utilisation.

Préparer la crème : mixer le beurre mou coupé en morceaux et le sucre glace. Ajouter quelques gouttes de colorant alimentaire pour teinter la masse en rose ainsi que le sirop de rose. Broyer grossièrement les pralines au robot et les mêler à la moitié de la crème. Préparer le sirop : dans un saladier, délayer le sirop de sucre de canne avec l’eau de rose et le sirop de rose. Dérouler le biscuit et l’imbiber de ce sirop à l’aide d’un pinceau. Etaler la crème aux pralines sur le biscuit en couche régulière. Rouler à nouveau le biscuit, sans trop le serrer. Faire glisser la bûche rose sur un plat de service long, jointure en dessous.

Etaler le reste de crème à la rose sur la surface de la bûche à l’aide d’une spatule. Recouvrir de film alimentaire et faire raffermir 12 heures au réfrigérateur. Pour servir, retirer le film, saupoudrer la bûche d’un voile de sucre glace et décorer de pralines et de pétales de rose cristallisés.  Servir votre bûche rose très fraîche.

Le petit plus : on peut remplacer le sirop de rose (en vente dans les épiceries  orientales) par de la crème ou de la liqueur de rose.

Bonus : d’autres idées pour les bûches de Noël dans notre carnet de recettes.

Photo © Rina Nurra

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura donc lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront préalablement au repas les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Pour des questions d'organisation, inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €