En direct du marché

Cafés Nicolas, le pari qualité de Nicolas Avon

cafés nicolasDans le petit monde du café, son nom gagne, chaque jour, en notoriété. Nicolas Avon cultive une rare passion pour le café et fait de lui, à 38 ans tout juste, l’un des experts avec lesquels il faudra compter. Voilà quelques mois, il s’est associé à Nathalie Pagès, qui a longtemps travaillé au sein du bureau des vins de Bourgogne, pour ouvrir une boutique en centre-ville de Bollène. “N&N révélation” emprunte son nom aux initiales de ses fondateurs et fait de la vente en vrac de cafés et thés doublée d’une cave à vins à la sélection pertinente. “Toute la journée nous y accueillons les clients dans un espace salon de thé et proposons une épicerie fine commercialisant toutes les marques qui partagent notre philosophie” explique Nicolas.
Natif de Mornas voilà 38 ans, Nicolas Avon a débuté sa carrière comme réparateur de machines agréées tout constructeur pendant 8 ans. Expert technique ensuite pour les machines Saeco puis la maison Brès chez qui il restera 5 ans, Nicolas Avon passe toutes ces années à tisser des liens auprès des acteurs de la filière. Très lié aux importateurs, torréfacteurs, restaurateurs et réseaux de cafés de spécialités, ce passionné a fini par rejoindre l’Atelier du Café à Uzès. Chez le dernier torréfacteur à bois et à charbon de France, Avon donne la pleine mesure de sa passion, aide l’artisan à gagner des parts de marché et à gagner des clients. “J’ai vite senti que mon profil pouvait m’aider à voler de mes propres ailes, confie le jeune torréfacteur. C’est pour ça qu’au bout de 3 ans, j’ai fondé les Cafés Nicolas”.

cafés nicolasPorté et encouragé par des anges gardiens de la start-up et de la création d’entreprise, les Cafés Nicolas ont immédiatement décollé sur la base d’un leitmotiv : “Libérer les restaurants et les entreprises de la capsule en aluminium”. Misant sur son réseau et sa communication d’artisan-torréfacteur, Nicolas Avon bosse avec des artisans de renom, des restaurants et hôtels qui ont tout misé sur la qualité. “En supprimant les intermédiaires, nous arrivons à proposer des prix compétititfs” assure le chef d’entreprise qui partage ses journées entre la boutique de Bollène le matin, et les livraisons l’après-midi. Après avoir conquis les marchés professionnels, le duo Avon-Pagès s’attaque au grand public avec la qualité pour constante et le même succès en vue.

Le top 3 des Cafés Nicolas

cafés nicolas• Un café d’Inde du Mysore car c’est un café d’une puissance et d’une longueur en bouche étonnantes. J’aime ses notes épicées de cardamome et de cannelle en finale.
• “Mon meilleur arabica” est issu de 8 provenances ; c’est un assemblage que j’ai voulu équilibré avec une texture voluptueuse, sans amertume ni acidité.
• Le Sumatra Gayo Mountain d’Indonésie c‘est comme un petit rêve ; un arabica d’une seule provenance, l’île de Sumatra, reconnue comme une des meilleures au monde. Un café à lui seul hyper équilibré avec des grains d’une homogénéité effarante, sans défaut, un bonheur à torréfier avec une très belle attaque.

Photos M. Petitimbert et DR

Infos express

Glenn Viel, chef du restaurant l’Oustau de Baumanière, aux Baux-de-Provence, a été élu « chef de l’année 2020 » par ses pairs à l’occasion de la 34e édition des Trophées du magazine Le Chef ce lundi 21 septembre. Né en janvier 1980 dans une famille de militaires, son aventure à Baumanière a démarré en 2015 quand Jean-André Charial, le propriétaire, l’a appelé pour redonner vie à ce restaurant mythique. Dès son arrivée, Glenn Viel a mis en place une cuisine écoresponsable avec le développement d’un potager bio, de ruches ainsi qu’une ferme pédagogique. En janvier 2020, il décroche sa 3e étoile. Il est aussi distingué au titre de la “gastronomie durable”, lancé par le guide rouge qui honore les restaurants ayant une démarche écoresponsable. Côté pâtisserie, c’est Brandon Dehan du même restaurant qui est distingué. Originaire de Noyon dans l’Oise, il avait été désigné jeune chef pâtissier de l’année en 2019 par le guide Gault et Millau. Ce sont les chefs référencés dans le Guide Michelin qui votent chaque année pour élire les meilleurs de la profession lors de cette 34e édition des Trophées du magazine Le Chef, seule élection des professionnels de la gastronomie française par leurs pairs.

Samedi 26 septembre, le restaurant de l’île d’If, Marseille en Face, vous ouvre sa table pour un moment culinaire inédit et unique au pied du château d’If. C’est dans ce lieu chargé d’histoire, face à Marseille et privatisé pour l’occasion que le trio Sébastien Dugast, Romain Nicoli (restaurant Le Môle – Gérald Passedat) accompagnés du cuisinier nomade Emmanuel Perrodin vous propose de vivre une soirée unique autour d’un menu découverte faisant la part belle à l’histoire du lieu et des vins sélectionnés pour l’occasion. Frédéric Presles, invité d’honneur, nous contera un peu d’histoires de Monte-Cristo et d’Alexandre Dumas. Déroulé de la soirée : embarquement au Vieux-Port en direction du château d’If (une navette privée). 18h30 : apéritif au soleil couchant. 19h30 : menu découverte. 22h30 : retour sur Marseille. Tarif : 75 € par personne (incluant apéritif, dîner, vins et navette). Plus d’informations & réservations : romain@lemole-passedat.com / 06 09 55 25 01. Attention, places très limitées.

Samedi 26 septembre journée spéciale “les pieds dans les vignes” à la maison des Vins d’Avignon, sur la place de l’Horloge. Au programme : une matinée pour découvrir la richesse sensorielle des vignobles de la vallée du Rhône par une approche méthodique de la dégustation et un vocabulaire adapté pour percevoir et exprimer les sensations et saveurs. L’après-midi, l’expérience continue dans le vignoble à la rencontre des vignerons et négociants qui font la typicité des vignobles de la vallée du Rhône. De 10h à 17h30. Tarif : 190 €par personne pour la journée. Ce tarif comprend l’initiation à la dégustation, le déjeuner, la visite de 2 domaines viticoles et le transport. Infos auprès de Clémence Durand au 04 90 27 24 00.

Samedi 10 octobre « Plus beau village de France » du nord Vaucluse, Séguret organise toute la journée, une dégustation des vins du village, une découverte de nombreux artistes et créateurs du village, une découverte de boulange à l’ancienne avec démonstration en direct (confection de pains, de brioches et de tartes au sucre à l’ancienne dans le four banal du village). A 10 h, accueil au portail de la Bise pour la remise du programme de la journée. À 10 h, 11 h, 15 h et 18 h : visites guidées du village médiéval au départ du portail de la Bise. Durée environ 1h (3 € par adulte et gratuit pour les mineurs).
10 h 30 et 15 h 30 : atelier « la vie des Abeilles » suivi d’une dégustation des miels bio de Jérôme Busato au château Cohola à Sablet. A 11 h et 16 h : atelier « les 3 goûts de l’huile d’olive en Provence » à l’atelier les 3 Souquets à Séguret.  12 h : dégustation des bières artisanales de Jean-Pierre Meffre de Chante-Grenouille. A 16 h 30 : cooking show sur le thème des Traditions de Séguret avec présentation de plusieurs mini recettes (au restaurant Le Mesclun – durée 1 h, gratuit, 20 personnes max). 17 h 30 : petit historique sur le métier de santonnier avec explication des différentes étapes de création artisanale d’un santon avec Denis Voeux. Plus d’informations au 04 90 46 91 06.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Abonnez-vous à notre newsletter