En direct du marché

Les marchés de la Friche annoncent leur retour tous les lundis soir

marchés de la Friche
On fait son marché, on donne rendez-vous aux copains, on partage un verre, c’est ça les rendez-vous du lundi soir !

Chi va piano va sano et les bonnes habitudes reviennent. Lundi 8 juin prochain, c’est le come back des marchés de la Friche Belle-de-Mai tous les lundis soir en attendant le prochain Grand Marché dont la date n’est pas encore annoncée. “Les marchés hebdomadaires sont organisés tous les lundis, de 16h à 19h30, dans le restaurant des Grandes Tables, en hiver, et à l’abri, sur la terrasse en été”, raconte Chloé Lamibio. Ces marchés de la Friche hebdomadaires sont gérés par une association qui a défini et fait respecter les conditions de participation : être producteur, vendre sa production, pas de revendeur et être domicilié dans un rayon de 150 kilomètres. “On compte environ de 15 à 18 producteurs selon les saisons pour un flux de quelque 300 personnes a minima” poursuit la jeune femme, par ailleurs présidente de ladite association.

Les Grands Marchés, au nombre de quatre par an, soit un par saison, sont gérés, eux, par les équipes des Grandes Tables. On y retrouve la même base d’exposants auxquels se greffent quelques participants à la présence plus sporadique. “L’équipe organise toujours des événements thématiques pour animer ces Grands Marchés doublés d’émissions en direct sur Radio Grenouille” poursuit Chloé Lamibio. Comme leur nom l’indique, les Grands Marchés comptent de 25 à 30 producteurs, générant des flux d’au moins 600 personnes par soirée. Débutant à 16 heures également, ils s’achèvent à 22 heures. “Les critères pour y participer sont clairs : c’est l’aspect local et saisonnier qui prime, avertit Chloé Lamibio. Pour recruter, on s’appuie sur notre réseau de connaissances, on visite les exploitations et les élevages mais le label bio n’est pas une priorité pour nous car il y a des producteurs en bio qui ne sont pas très propres” justifie la jeune femme.

Marchés de la Friche, leurs atouts
Le maître-mot de ces marchés hebdomadaires, c’est la transparence. Modes d’élevage et de culture, les exposants sont heureux de raconter leur métier et de faire découvrir les particularités de leur travail. “Ce sont des moments de calme, on peut boire un coup, grignoter ce qu’on vient d’acheter à l’instant. C’est convivial et on peut discuter dans un espace sécurisé où jouent les enfants, énumère Chloé qui  annonce quelques belles surprises pour cette reprise : – Nous accueillons lundi 8 juin deux nouveaux exposants. Il y aura Meddy Bendjema, pêcheur-ostréiculteur de Port-saint-Louis-du-Rhône et Mathieu Noble, un maraîcher bio qui nous arrive de Curbans dans les Hautes-Alpes”.

Tous les lundis à partir de 16 heures, 41, rue Jobin, Marseille 3e arr.

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.