Carnet de cave

Les Canons de Vauban déménagent… à 50 mètres

Canons de Vauban

On connaissait les Canons de Vauban pour la sélection de vins, bières et spiritueux de Sophie mais, un peu plus de 5 ans après son installation (en novembre 2016, NDLR), la cave déménage et quitte la place Valère-Bernard pour le boulevard Notre-Dame. « Ici, je proposais 600 références ; en déménageant et en m’installant dans un espace deux fois plus grand, je pourrai proposer une plus importante sélection pour une surface d’accueil doublée également » explique Sophie. La petite gamme d’épicerie fine, composée des apéritifs Timon & Sourrieu, des chocolats Françoise et autres tartinables « Sur le Sentier des Bergers » sera conservée et, elle aussi, enrichie.
« C’est une nouvelle étape pour moi, en un peu plus de 5 ans, je me suis constituée une clientèle et j’avais beaucoup de mal à proposer des domaines et châteaux que les clients réclamaient tout en proposant constamment des nouveautés, avance la jeune femme. Nous inviterons plus régulièrement des vignerons pour des soirées dégustations et on réfléchit avec Mathurin à créer un club de dégustations avec rendez-vous mensuel »…

Des bars à vins à tire-larigot
Le quartier Vauban-Notre-Dame est en pleine effervescence et les « adresses à boire » ouvertes et à ouvrir pullulent. On annonce l’arrivée de Lolo, un bar à vins nature porté par Christophe Juville (fondateur de Spok) voisin de Carlotta With et au milieu du boulevard Notre-Dame, le futur bar-tabac proposera lui aussi une sélection de bouteilles. Sans oublier l’installation de l’Atelier Saisons, le Bec du Coq, et les bars à cocktails Copper Bay et Gaspard… Tout ce petit monde ne risque-t-il pas de se vampiriser ? « Toutes ces nouvelles enseignes mettent le quartier en lumière et font parler, c’est bien qu’il y ait de nouvelles adresses » estime la caviste.
Jusqu’ici connu pour sa sélection de vins blancs, les Canons de Vauban nouvelle époque promettent de mettre l’accent sur les vins biodynamiques et les vins de vignerons, « des paysans sérieux avec leur terroir et qui travaillent proprement ». Et comme on ne change pas une formule qui gagne, Anaïs et Sophie demeureront à l’accueil, « avec peut-être une embauche à la rentrée de septembre ». Déménagement prévu entre Pâques et le 1er Mai.

Canons de Vauban, place Valère-Bernard, Marseille 6e arr. et bientôt 124, bd Notre-Dame, 6e. Infos au 09 86 65 17 66.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux