En direct du marché

L’Atelier Saisons, déclinaison du resto de Julien Diaz et Guillaume Bonneaud, ouvre à Vauban

Atelier Saisons

C’était un projet ; les travaux ont été menés allegro presto et voilà la dernière ligne droite avant l’ouverture de l’Atelier Saisons. L’épicerie fine, prolongement du restaurant Saisons tenu par le binôme Julien Diaz-Guillaume Bonneaud, ouvrira officiellement ses portes le 5 avril prochain. Depuis quelques jours, Guillaume Bonneaud a entrepris une petite tournée des commerçants alentour à la fois pour présenter l’enseigne et l’équipe qui fera vivre le site. « Je suis petit-fils d’épicier, mon grand-père tenait boutique à Samatan, rappelle Guillaume qui avait développé cette idée pendant le grand confinement de 2020. Mais cette envie me trottait en tête depuis bien plus longtemps ».

L’intérêt de l’opération : « Permettre aux clients de ramener un peu de chez nous chez eux. Pour chaque produit, nous offrirons une fiche relative aux meilleurs moyens de le cuisiner, l’agrémenter ou l’assaisonner et qui sera signée Julien Diaz » (le chef de Saisons, associé de Bonneaud, NDLR). Plus d’une centaine de références occuperont les étagères, hormis les vins, issues essentiellement du listing fournisseurs du restaurant et qui ont contribué à la réputation de ce dernier. « A l’avenir, on aimerait vendre des produits frais comme les gâteaux de Clément (Higgins, NDLR), des chocolats, les glaces de Sacha Copigneaux, des yaourts et fromages de la laiterie marseillaise«  énumère Guillaume Bonneaud impatient d’accueillir les clients du restaurants, les habitants du quartier et des amateurs de passage.
A gauche de l’entrée, de grands rayonnages ont été installés destinés à abriter la sélection vins opérée par le sommelier de Saisons doublée d’une « offre plus quotidienne, rien d’élitiste, que du plaisir », promet Bonneaud. Natif du Vallon des Auffes, ce dernier est heureux de renouer avec l’esprit épicier de son grand-père dans un quartier villageois, à l’image de celui de son enfance.

L’Atelier de Saisons, 6, bd Vauban, Marseille 6e arr. Ouverture le 5 avril.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler.
Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone,
83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.