En direct du marché

Timon et Sourrieu, la nouvelle gamme d’apéritifs « bien de chez nous »

Timon et Sourrieu
Nicolas Timon-David, Guillaume Sourrieu et Jean-Marc Timon-David

Ils ont appelé leur marque « Timon et Sourrieu » frappant du sceau de leur patronyme cette nouvelle gamme d’apéritifs aussi beaux que bons. A l’origine, il faut aller chercher trois copains des années collège, Guillaume Sourrieu, chef du restaurant l’Epuisette au Vallon des Auffes, Jean-Marc et Nicolas Timon-David. Trois potes et un même projet aux accents conviviaux et marseillais. « On ne s’est jamais perdu de vue et c’est un concours de circonstances qui nous a amenés à penser la gamme » dit Jean-Marc, par ailleurs créateur de la gamme de sirops Eloïde.

« Le mois de janvier 2021 a été celui de l’oisiveté et de la réflexion réunies, se remémore Nicolas Timon-David. On avait envie de se recentrer sur une activité marseillaise, plus épanouissante et sincère ». De là est née cette gamme de bons produits déclinés autour de plantes aromatiques, sains, composés d’ingrédients lisibles et compréhensibles « qui parlent aux Marseillais », insiste Sourrieu. « On s’est aussi rendu compte qu’il y a beaucoup de produits issus de l’océan Atlantique alors on a pensé que cette gamme méditerranéenne, plus sophistiquée que la tapenade ou l’anchoïade, permettrait de rééquilibrer les choses », poursuit Nicolas Timon-David.

Cuisiné et conditionné dans les Bouches-du-Rhône
Figure de poulpe (poulpe, tomate et thym citron), Sardinade des fadas (sardine, citron et menthe), Boucan d’ail (légumes, ail et ciboulette), Escquiché de crevettes comptent parmi les 6 recettes à tremper ou à tartiner. Trois types de crackers (Palanquée de parmesan, Empégués à la menthe et Pagaille d’olives) apportent du craquant et de l’humour au simple énoncé de leurs noms. « Nous avons mis 9 mois à mettre toutes ces recettes au point avec une quantité de tests, rappelle Guillaume Sourrieu. Et nous avons tenu à ce que tout soit fabriqué dans le département », poursuit-il en décapsulant la Tchatche, une bière à base de houblon et de thym citron brassée par la Brasserie de la Plaine.

La gamme Timon et Sourrieu est référencée auprès des commerçants du centre-ville, des fromagers, cavistes, poissonniers et écaillers, qui lui ont réservé un accueil enthousiaste. « Il y a aussi des magasins à Paris, Nantes et Bordeaux qui ont passé commande » souffle Nicolas, porté par le vent d’un projet enfin concrétisé.

@timonetsourrieu

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux