Carnet de cave

Le Chai de Mars, en route pour un vin 100% Marseille

Chai de Mars

Tout de bleu et de blanc, le chai de Mars est un lieu de rencontres pour cavistes et sommeliers, une vitrine et le lieu de la première production historique d’un vin que son promoteur, Lionel Boillot, espère 100 % marseillais d’ici quelques années. Lionel Boillot est un marseillais d’Endoume, un passionné, un enthousiaste qui, fils de dentiste, a grandi à Carry (!). A 23 ans, diplômé d’une école de commerce, il part pour la Chine où, de longues années durant, il représentera des domaines et vignobles français de renom. A charge pour lui de vendre les vins hexagonaux auprès d’une clientèle captive qui adore boire français.

Du grain, du jus, du vin
« En 2017, j’ai eu une révélation, sourit-il, avec le sentiment d’un retour évident en Provence. Ma femme et mon fils ont tout naturellement suivi ». De Shangaï à la Provence, l’intérêt de Lionel pour le vin n’a jamais failli. Après avoir convaincu un ami mais également partenaire financier, Boillot souhaite racheter un domaine entre Bouches-du-Rhône et Vaucluse pour produire des vins décalés, bio et abordables mais le grand confinement de mars 2020 arrive. L’équation change : pourquoi acheter un domaine alors qu’il suffit de racheter du jus et des grains ? 

Lionel Boillot

Deux domaines, dans le Vaucluse et le Gard s’engagent à vendre leurs grappes. Les premières cuvées de la Baie des Singes 2019 en rouge et blanc arrivent, suivies de On Grain degun, en trois couleurs. « Ce sont des vins à identité marseillaise mais ils ne sont pas à 100% marseillais puisqu’ils ont été vinifiés en Vaucluse et dans le Gard », précise Lionel Boillot dont la préoccupation reste de faire un vin 100% marseillais, c’est-à-dire avec des vignes qui pousseraient sur le terroir de la ville.

« C’est Stéphan Muntaner qui a signé les étiquettes et nous avons trouvé ce local pour installer des cuves et vinifier en ville »… Le millésime 2020 a été vinifié à Marseille et sera embouteillé début juin, « un 100% syrah » souffle Lionel Boillot qui croise les doigts pour pouvoir planter de la vigne sur un hectare du côté d’Allauch. « Je pense que d’ici 4-5 ans, on pourra proposer un vin 100% marseillais, avec des vignes, une vinification, un élevage et un embouteillage à Marseille » dit Lionel sans jamais se départir de son sourire. C’est sa force d’entrepreneur.

On grain dégun, 10 € les 75 cl ; la Baie des Singes, 16 € les 75 cl, le 100% syrah 2020, 28 € les 75 cl chez les cavistes. Infos auprès du Chai de Mars, 04 88 60 14 85.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler.
Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone,
83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.