Carnet de cave

Le Chai de Mars, en route pour un vin 100% Marseille

Chai de Mars

Tout de bleu et de blanc, le chai de Mars est un lieu de rencontres pour cavistes et sommeliers, une vitrine et le lieu de la première production historique d’un vin que son promoteur, Lionel Boillot, espère 100 % marseillais d’ici quelques années. Lionel Boillot est un marseillais d’Endoume, un passionné, un enthousiaste qui, fils de dentiste, a grandi à Carry (!). A 23 ans, diplômé d’une école de commerce, il part pour la Chine où, de longues années durant, il représentera des domaines et vignobles français de renom. A charge pour lui de vendre les vins hexagonaux auprès d’une clientèle captive qui adore boire français.

Du grain, du jus, du vin
« En 2017, j’ai eu une révélation, sourit-il, avec le sentiment d’un retour évident en Provence. Ma femme et mon fils ont tout naturellement suivi ». De Shangaï à la Provence, l’intérêt de Lionel pour le vin n’a jamais failli. Après avoir convaincu un ami mais également partenaire financier, Boillot souhaite racheter un domaine entre Bouches-du-Rhône et Vaucluse pour produire des vins décalés, bio et abordables mais le grand confinement de mars 2020 arrive. L’équation change : pourquoi acheter un domaine alors qu’il suffit de racheter du jus et des grains ? 

Lionel Boillot

Deux domaines, dans le Vaucluse et le Gard s’engagent à vendre leurs grappes. Les premières cuvées de la Baie des Singes 2019 en rouge et blanc arrivent, suivies de On Grain degun, en trois couleurs. « Ce sont des vins à identité marseillaise mais ils ne sont pas à 100% marseillais puisqu’ils ont été vinifiés en Vaucluse et dans le Gard », précise Lionel Boillot dont la préoccupation reste de faire un vin 100% marseillais, c’est-à-dire avec des vignes qui pousseraient sur le terroir de la ville.

« C’est Stéphan Muntaner qui a signé les étiquettes et nous avons trouvé ce local pour installer des cuves et vinifier en ville »… Le millésime 2020 a été vinifié à Marseille et sera embouteillé début juin, « un 100% syrah » souffle Lionel Boillot qui croise les doigts pour pouvoir planter de la vigne sur un hectare du côté d’Allauch. « Je pense que d’ici 4-5 ans, on pourra proposer un vin 100% marseillais, avec des vignes, une vinification, un élevage et un embouteillage à Marseille » dit Lionel sans jamais se départir de son sourire. C’est sa force d’entrepreneur.

On grain dégun, 10 € les 75 cl ; la Baie des Singes, 16 € les 75 cl, le 100% syrah 2020, 28 € les 75 cl chez les cavistes. Infos auprès du Chai de Mars, 04 88 60 14 85.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Paris

Championnats de France de Pizza. Le ridicule ne tue pas, pour preuve, ce énième concours pompeusement qualifié de « championnat de France de la pizza ». Alors sachez que sa 18e édition sera organisée par l’Association des Pizzerias françaises et se tiendra les 13 et 14 mars sur le salon Parizza. Sur les 400 candidats qui s’étaient portés candidats, 130 d’entre-eux ont été retenus lors des étapes régionales du France Pizza Tour. Les 13 et 14 mars donc, les 130 concurrents se mesureront tout au long de 6 épreuves (pizza classique, «pizza a due», rapidité) dont certaines s’apparentent aux jeux du cirque (pizza la plus large, pizza dessert et pizza acrobatique). Les candidats des Bouches-du-Rhône sont : Kévin Vernet de Gardanne (Pizzeria Il Grano ), Jean-François Cortez des Pennes-Mirabeau (Capo Pizzeria), Guillaume Martinez d’Allauch (Pizza Lea), Lucas Palazzo d’Aix-en-Provence (Chez Ratatouille), Mathieu Boisseau de Plan de Cuques (Pizzeria da Matteo), Laurent Pavia de Marignane (Les 3 M) et Yvan Cotta de Saint-Victoret (Allô Pizza).

Marseille

► Rencontres des Cuisines africaines En 2020, à l’occasion de la Saison Africa2020, la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA), les Grandes Tables-I.C.I et Chefs In Africa se sont réunis pour organiser des rendez-vous culinaires et artistiques à Calais, Tours, Dijon, Clermont-Ferrand et Marseille. Les événements des Cuisines africaines ont permis de questionner et explorer les identités culinaires de tout un continent. Au cours des quatre dernières années, de nombreux projets ont été entrepris pour poursuivre cette démarche : la publication d’un numéro de la revue Papilles, intitulé Stirring the Pot, Les Cuisines Africaines, l’organisation de tables rondes, des participations à des festivals (Village international de la gastronomie, Omnivore, …) et des actions développées dans plusieurs territoires d’Afrique. En 2024, les Rencontres des Cuisines africaines rassembleront, pour une première édition, plus de 70 acteurs et actrices culinaires d’Afrique et de ses diasporas afin d’explorer les identités des cuisines africaines, célébrer leur richesse et développer des synergies communes. Au programme : des tables rondes explorant les grands enjeux des cuisines africaines, des ateliers pour découvrir et échanger, des entretiens avec des personnalités et des démonstrations culinaires autour de produits phares.
• Les Rencontres des Cuisines Africaines, les 1 et 2 mars 2024 à la Friche de la Belle de Mai à Marseille.