Marseille Restaurants en Provence

Le Chalet du Pharo, rien que pour la vue

le chalet du Pharo Quitte à répéter ce que tout Marseillais sait déjà : la vue depuis le Chalet du Pharo figure parmi les plus belles que l’on puisse avoir sur le Vieux-Port. Ce chalet, une baraque en réalité, existe depuis des années ; chaque décennie dote le site d’un peu plus de confort tout en offrant un service sympa et cool un peu dans l’esprit des cabanons. Quelques efforts ont été faits ces dernières années, dotant la carte de propositions « internationales » à l’instar de la salade César ou du cheeseburger-frites maison, ou locales comme les seiches-calmars-poulpes et crevettes persillade ou les filets de loup grillés-ratatouille.

le chalet du Pharo Le service est très cool, sans prise de tête, l’ambiance est détendue, les tables étant (très) espacées, les consignes sanitaires sont respectées. Rendez-vous des habitués en été, le chalet accueille quelques touristes sous le charme, séduits par le site et sa fraîcheur, à l’ombre des arbres et parasols. Les linguine aux palourdes dégagent un petit goût iodé-aillé du meilleur effet mais les pâtes auraient dû être travaillées à la poêle pour s’imbiber des sucs de cuisson quant au trio de poissons, il méritait une cuisson moins longue, cette dernière ayant été fatale au saumon et à la daurade asséchés au dernier degré. Côté desserts, oubliez le mi-cuit chocolat dont personne ne nous convaincra de son origine artisanale et préférez les suggestions de glaces Tarentina, faites à Marseille par des artisans scrupuleux.

le chalet du Pharo Alors faut-il y aller ? Si on faisait preuve pour le Chalet du Pharo des mêmes exigences que pour les tables de centre-ville, la réponse serait toute trouvée. Mais la saison et le panorama invitent à l’indulgence. On se félicitera de la gentillesse de l’équipe qui se démène pour éviter les lenteurs de service et le remarquable souci sanitaire qui règne, loin, très loin, de tous ces apéros sauvages et soirées privées promues sur les réseaux sociaux au détriment de la santé de tous. Une table qui n’a rien de mémorable mais pour laquelle on témoignera malgré tout de l’amitié.

Le Chalet du Pharo, jardin du palais du Pharo, bd Charles-Livon, Marseille 7e arr. 04 91 52 80 11. Carte déjeuner 30-40 €, soirée 50 €.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonne-toi à la newsletter

Marseille

Loury en vente. Il a 74 ans et a consacré 54 années de sa vie à la cuisine et à son restaurant. Loin de l’écume ambiante, Loury a incarné la lame de fond de la cuisine traditionnelle provençalo-marseillaise avec la soupe de poissons, la bouillabaisse et autres pieds-paquets. A regrets, le restaurant du 3, rue Fortia (1er arr.) a été mis en vente. Il est urgentissime d’aller y déjeuner ou dîner, pour ne rien regretter.
• Infos au 04 91 33 09 73

Farinette c’est fini. Quatorze mois plus tard, la boulangerie de Manon et Etienne Geney tire le rideau. « Nous avons vécu une année compliquée et la hausse globale des coûts, énergie et matières confondues, a fragilisé notre modèle économique, explique Etienne Geney. Nous n’avons pas voulu fragiliser la Maison Geney voisine et on a pensé qu’il valait mieux tout arrêter ». En dépit de cette annonce, l’équipe vient de terminer une série de tournages pour la « Meilleure boulangerie de France » (M6) et le couple Geney enfonce le clou : – On y a mis tout notre cœur, on n’a proposé que du bon pain, on a fait de gros progrès et on ne retire que du bien de cette expérience ». Toujours propriétaires du nom Farinette qu’ils ont déposé, les Geney attendent que « le temps passe » et promet : « On reviendra mais on ne sait pas quand ». Fermeture le 4 février 2023.

Marrou à Saint-Barnabé. Porté par le succès de ses implantations au Prado, à Castellane et à l’opéra, Marrou ouvre un espace traiteur-pâtisserie à l’entrée de la galerie Saint-Barnabé Village (95, rue Montaigne, 12e). Il sera possible de déjeuner sur place et de profiter du salon de thé à toute heure de la journée. Une terrasse et des places en salle sont annoncées. Les Marseillais de boboboom signeront la déco et le style de l’enseigne.

 

Suis-nous sur les réseaux