Restaurants en Provence

La Baleine et Alan Kloniecki, épatant duo bistronomique du cours Julien

Alan KlonieckiCeux qui ont eu la chance de tirer la chaise chez Lacaille savent combien les deux frères, Alex et Alan Kloniecki, étaient capables de grands repas. Les deux compères en cuisine et en famille ont quitté le restaurant de la Plaine fin novembre 2018. Alexis et Antonia sont partis s’installer à l’Isle-sur-la-Sorgue. Le frère, Alan, fait désormais cavalier seul et parler de lui à la Baleine, bistrot et cinéma du cours Julien. Dans une ambiance que l’on doit à Annick Lestrohan (Honoré, rue Sainte), le chef a imaginé une carte bistronomique composée d’assiettes réfléchies aux portions raisonnables (canette rôtie-caramel carvi mousse de maïs grillé-polenta poivrons grillés et raisins brûlés, bavette saignante jus griotté-haricots verts amandes grillés et tuiles de manchego) faussement sages et très créatives.

“L’idée consiste à faire progresser la carte tout en conservant des prix les plus légers possible” avance le cuisinier de 27 ans à peine. Au-delà du souhait, il y a une réalité avec ce très frais tartare de veau à la crème de sardines dont chaque fourchette se pare des saveurs acides des caprons, amères des olives niçoises et vertes des feuilles de basilic. Un très joli duo terre-mer, la croustillance des petits croûtons surlignant le côté coquin de la composition. Suivent quelques gnocchis maison que le chef pare d’une crème chèvre curry aux relents herbacés (sauge et jeunes pousses). Fallait-il succomber aux abricots rôtis au miel (pain de campagne perdu-glace maison lavande et noisettes) ou aux sirènes bretonnes de ce palet beurré tartiné de mousse au yaourt grec et basilic-fruits rouges et sorbet citron vert-gin ? Ce seront finalement les mânes de Brocéliande qui remporteront le match avec ce dessert très frais là encore, évoluant sur des notes aciduléees voire acides, Alan Kloniecki rechignant aux rajouts de sucre.

Alors faut-il y aller ? Plutôt trois fois qu’une car le chef, en dépit de son caractère perfectionniste et toujours en quête du meilleur, est au sommet de sa forme (et conserve une très belle marge de progression). Les fournisseurs, pour la plupart des résidents du marché paysan du cours Julien, sont entrés dans le répertoire du cuisinier toujours en quête de saisonnalité et de proximité. Oui parce que le service est sympa et le rapport qualité-prix exceptionnel. Oui enfin car la famille Kloniecki a le génie de la cuisine. Commencez par Alan à la Baleine puis prenez la voiture pour la Prévôté à l’Isle-sur-la-Sorgue. Une des plus belles adresses du moment qui fait l’honneur de la Baleine.

La Baleine, 59, cours Julien, Marseille 6e arr. Infos au 04 13 25 17 17. Formule déjeuner 24 €.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A Aix-en-Provence, Jacquèmes tire le rideau. L'enseigne aura tenu 108 ans. Jacquèmes était la plus ancienne épicerie fine-caviste de la ville implantée en centre-ville. Une boutique plongée dans le formol, un accueil épouvantable et une sélection qui ne répondait plus aux nouvelles tendances de la gastronomie expliquent le déclin de cette maison qui s'apprête à brader ses stocks dans les prochains jours. Si le coeur vous en dit...
9, rue Méjanes à Aix ; infos au 04 42 23 48 64.

Juris food Le prochain déjeuner Juris food aura lieu le lundi 4 octobre et accueillera Aïcha Sif, adjointe au maire de Marseille en charge de lʼalimentation durable, de lʼagriculture urbaine, des terres agricoles, des relais nature et des fermes pédagogiques. Sébastien Barles, adjoint au maire en charge de la transition écologique, de la lutte et de l'adaptation au bouleversement climatique et de l’assemblée citoyenne du futur comptera également parmi les invités. Ils expliqueront les politiques de la ville de Marseille en matière d'alimentation durable et de transition écologique. Inscription obligatoire jusqu'au 29 septembre. Le déjeuner sera servi au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e, parking du Pharo).Paf : 29 € par personne, payable sur place par CB ou espèces (passe sanitaire obligatoire). Infos au 06 18 03 60 95.

Abonnez-vous à notre newsletter

Shabbat dinners rend hommage à la pleine diversité de la cuisine juive. Ce livre propose un voyage initiatique, spirituel et gourmand, à vocation universelle : faire revivre aux uns les émotions et saveurs des souvenirs de shabbat de l’enfance, apporter un souffle neuf dans les repas du vendredi soir ; inviter les curieux à découvrir la richesse de ces spécialités et adopter ce rituel synonyme de pause, de temps pour soi et les siens. Vanessa Zibi et Leslie Gogois ont tissé un répertoire culinaire authentique de plus de 90 recettes de famille, d’amis, de chefs. Des recettes iconiques séfarades et ashkénazes, mais aussi des plats plus modernes, inspirés du courant israélien, dont certains ont été pensés pour les enfants. Des recettes de shabbat pour les fêtes du calendrier juif (Pessah, Rosh Hashana, Pourim…), et des pas à pas pour réaliser les indispensables hallots (pains tressés). Shabbat dinners, 324 pages, La Martinière Ed., 39 €