Restaurants en Provence

La Baleine et Alan Kloniecki, épatant duo bistronomique du cours Julien

Alan KlonieckiCeux qui ont eu la chance de tirer la chaise chez Lacaille savent combien les deux frères, Alex et Alan Kloniecki, étaient capables de grands repas. Les deux compères en cuisine et en famille ont quitté le restaurant de la Plaine fin novembre 2018. Alexis et Antonia sont partis s’installer à l’Isle-sur-la-Sorgue. Le frère, Alan, fait désormais cavalier seul et parler de lui à la Baleine, bistrot et cinéma du cours Julien. Dans une ambiance que l’on doit à Annick Lestrohan (Honoré, rue Sainte), le chef a imaginé une carte bistronomique composée d’assiettes réfléchies aux portions raisonnables (canette rôtie-caramel carvi mousse de maïs grillé-polenta poivrons grillés et raisins brûlés, bavette saignante jus griotté-haricots verts amandes grillés et tuiles de manchego) faussement sages et très créatives.

“L’idée consiste à faire progresser la carte tout en conservant des prix les plus légers possible” avance le cuisinier de 27 ans à peine. Au-delà du souhait, il y a une réalité avec ce très frais tartare de veau à la crème de sardines dont chaque fourchette se pare des saveurs acides des caprons, amères des olives niçoises et vertes des feuilles de basilic. Un très joli duo terre-mer, la croustillance des petits croûtons surlignant le côté coquin de la composition. Suivent quelques gnocchis maison que le chef pare d’une crème chèvre curry aux relents herbacés (sauge et jeunes pousses). Fallait-il succomber aux abricots rôtis au miel (pain de campagne perdu-glace maison lavande et noisettes) ou aux sirènes bretonnes de ce palet beurré tartiné de mousse au yaourt grec et basilic-fruits rouges et sorbet citron vert-gin ? Ce seront finalement les mânes de Brocéliande qui remporteront le match avec ce dessert très frais là encore, évoluant sur des notes aciduléees voire acides, Alan Kloniecki rechignant aux rajouts de sucre.

Alors faut-il y aller ? Plutôt trois fois qu’une car le chef, en dépit de son caractère perfectionniste et toujours en quête du meilleur, est au sommet de sa forme (et conserve une très belle marge de progression). Les fournisseurs, pour la plupart des résidents du marché paysan du cours Julien, sont entrés dans le répertoire du cuisinier toujours en quête de saisonnalité et de proximité. Oui parce que le service est sympa et le rapport qualité-prix exceptionnel. Oui enfin car la famille Kloniecki a le génie de la cuisine. Commencez par Alan à la Baleine puis prenez la voiture pour la Prévôté à l’Isle-sur-la-Sorgue. Une des plus belles adresses du moment qui fait l’honneur de la Baleine.

La Baleine, 59, cours Julien, Marseille 6e arr. Infos au 04 13 25 17 17. Formule déjeuner 24 €.

Vite lu

Saint-Tropez Homer Lobster ouvre en mai sa première adresse à Saint-Tropez. Avec un titre de champion du monde de lobster rolls décroché en 2018 aux  USA et deux adresses à Paris l’enseigne va tenter de séduire le golfe de Saint-Tropez. A goûter : le homard ou crabe de nos côtes, assaisonnement précis et une généreuse brioche artisanale, croustillante mais légère comme un nuage, élaborée spécialement pour Homer Lobster avec la complicité du boulanger Meilleur Ouvrier de France Thierry Racoillet. A tester aussi, des recettes parfaitement cuisinées : l’indétrônable classic, le Connecticut au beurre citronné et assaisonné d’un mélange d’épices secrètes ou la version miso-yuzu très fraîche. Cet été, la marque proposera en exclusivité un étonnant lobster roll et un grilled cheese surmonté de caviar impérial de Sologne de la Maison nordique, au grains brun-noirs et aux notes douces et onctueuses ; un produit d’exception issu de l’esturgeon Baeri et produit en France. Une adresse : 9, quai Jean-Jaurès, 83990 Saint-Tropez.

Sauve ton resto (Bouches-du-Rhône) La tournée de soutien aux restaurants contraints à la fermeture, initiée par le département des Bouches-du-Rhône et la Métropole Aix-Marseille-Provence, fait escale dans votre commune. A Aix-en Provence, place de a Rotonde de 11h à 17h, les 4, 11, 20 et 25 mai. A Port-Saint-Louis-du-Rhône, place Gambetta, de 9h à 12h, le 5 mai. Aux Saintes-Maries-de-la-Mer, sur le parvis de l’hôtel de ville de 9h à 14h30, les 6, 21 et 28 mai. A Gardanne, cours de la République de 10h à 14h, le 7 mai. A Sausset-les-Pins, parking les Girelles, avenue du général Leclerc de 10h à 14h, les 8, 22, 23 et 24 mai. A Pélissanne, parking Lakuma, entrée du marché de 10h à 14h, le 9 mai. A Auriol, cours du 4-Septembre de 8h à 13h30, le 15 mai. A Marseille, sur le parvis de l’hôtel du Département à Saint-Just, le 18 mai. A Salon-de-Provence, cours Carnot de 10h à 14h, le 26 mai. A Berre-l’Etang, les 29 et 30 mai. Pour tout savoir sur les chefs participant à l’opération, rendez-vous sur le site dédié qui présente les chefs et leur menu, date par date. A réserver avant de venir chercher votre repas sur place.

Abonnez-vous à notre newsletter