Art de vivre

Le Chapitre Vin, les trois atouts d’un repaire aixois

chapitre vin

Les premiers vous diront que ce sont deux restaurateurs passionnés. Les seconds vous affirmeront que ce sont deux passionnés devenus restaurateurs. Peu importe ; l’histoire de Laurence et Christian Arrignon se confond avec celle de leur rêve, devenu réalité, avec la création du Chapitre Vin, une cave-bistrot à suivre. Ce néo-resto attire, aujourd’hui, avec plus d’acuité, les regards depuis que les œillades du Gault & Millau ont mis en exergue les qualités conjointes de la cave et de la carte. Ancien gestionnaire dans un gros groupe hôtelier, grand passionné de vins, Christian a embarqué Laurence qui, de libraire pour enfants à gestionnaire de centre d’affaires, a mené mille vies. Pour vous, le Grand Pastis vous donne trois bonnes raisons pour les visiter.

1 La cave est riche de quelque 500 références hexagonales, toutes représentées à égalité en nombre, de la Provence, à la Bourgogne, de la Champagne aux pays de Loire. On choisit sa bouteille avec les conseils avisés de Christian pour la déguster chez soi ou sur place, lorsque le restaurant aura repris son activité. Autre point fort, et non des moindres, la possibilité de choisir des vins au verre parmi 24 références régulièrement révisées. Muni d’une carte, le client se sert lui-même, la carte enregistrant ses consommations, la formule est simple, libre et riche d’enseignements. Une formule unique dans la région qui recueille tous les suffrages chez les amateurs.

2 Le restaurant est conduit par Fernando de Almeida. L’homme s’est rompu à l’art de la brasserie et du restaurant mêlés chez Paul Bocuse, au sein de la brasserie Nord et du restaurant Marguerite à Lyon. Almeida a posé ses valises ici en décembre 2017 déballant tout son esprit gourmand et généreux avec “des assiettes remplies comme dans une brasserie, gourmandes avec un gros travail sur les jus et réductions” précise Laurence Arrignon, incollable sur les cuissons, braisées, rôties, rissolées, et les envois des assiettes dans l’instant. Au final, 12 plats à la carte, des salades (une César et des pokebowls), des magrets et poulets cuits à basse température, des poissons de Méditerranée pour une clientèle qui revient souvent et demande de la diversité. Parmi les desserts, le Paris-Brest “rien que pour sa pâte à choux” dit Laurence, et le mi-cuit au chocolat de Quentin, pour sa maîtrise du sucre et de la cuisson.

3 En vrac, on dira les spiritueux et le sens de l’accueil.  Christian tient absolument à faire découvrir ce whisky de Michel Couvreur selon lequel “l’âme du whisky, c’est le fût”. Il vous servira un whisky “européen” puisque le belge Couvreur, négociant en Bourgogne, allait chercher ses fûts par-delà des Pyrénées pour les y oublier de 6 à 20 ans, avec de troublants résultats… Depuis 2013, les héritiers familiaux et professionnels de Couvreur perpétuent l’œuvre de ce passionné visionnaire. “Ici, nous n’accueillons pas une clientèle de passage, confie Christian. Le Chapitre vin est un lieu de destination et si nous ne traitons pas bien nos clients, ils ne reviendront plus”. Trois bonnes raisons pour découvrir cette adresse en mode confinement et, bientôt, en mode traditionnel.

Chapitre vin, centre commercial l’Ensoleillée, 724, avenue du Club Hippique à Aix-en-Provence ; infos au 04 42 52 24 59.

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vienne, capitale impériale

Semaine autrichienne au café de la Banque A l’occasion de la Fête nationale autrichienne le 26 octobre prochain, le Café de la Banque - le plus viennois des cafés marseillais - organise en partenariat avec le Consulat honoraire et sous le parrainage de Son Excellence Michael Linhart ambassadeur d’Autriche en France, une semaine culinaire dédiée aux plats traditionnels autrichiens. Du lundi 25 au vendredi 29 octobre, le Café de la Banque proposera, chaque jour, un plat et un dessert autrichiens différents accompagnés de pains autrichiens (grâce à la boulangerie Backwelt Pilz), de bières ou de vins autrichiens (avec Vini Cultura Austriae). Pour préparer au mieux cette semaine exceptionnelle, le chef cuisinier de l’ambassade d’Autriche à Paris, Patrick Viaene, sera l’invité exceptionnel de la famille Lafargue, afin de transmettre ses recettes et son savoir-faire à la brigade du Café de la Banque.
► Menus, lundi 25 octobre : goulache de bœuf et boulettes en serviette, Tarte « Sacher » ; mardi 26 octobre, fête nationale autrichienne : rôti de porc et boulettes de pommes de terre, gâteau viennois au chocolat ; mercredi 27 octobre : escalope viennoise et pommes de terre persillées, strudel aux pommes ; Jeudi 28 octobre : pointe de culotte de bœuf sauce raifort, crêpe épaisse à la confiture de prunes
Vendredi 29 octobre : goulache de veau et tarte Sacher.
Le Café de la Banque, 24 bd Paul-Peytral, 6e arr., infos au 04 91 33 35 07
Consul honoraire d’Autriche, 58, rue Grignan (Marseille, 1er arr.), infos au 06 42 14 85 58

Abonnez-vous à notre newsletter

Le Bar des Amis à la Vieille Chapelle à Marseille accueille en cuisine le chef argentin Santiago Fuego ; allez-y au déjeuner, vous ne le regretterez pas ! Ces mois d'automne sont bien remplis pour le BDA qui a la joie de renouer avec ses apéros musicaux, ses brunches gourmands et rendez-vous divers. Le 30 octobre, le BDA nous emmène sur la Côte Atlantique avec DJ Marmouille (fameux dj résident de la Coorniche), Captain Daney et Doc Zen pour une sélection food garantie Sud-Ouest. Réservations au 04 91 96 17 62 ou 06 51 97 28 28

Juris Food Lundi 8 novembre, l'association recevra un représentant de l'UMIH des Bouches-du-Rhône qui interviendra sur les questions liées au recrutement dans les métiers de la restauration et de l'hôtellerie. Participation au déjeuner : 29 €. Inscription par mail obligatoire à smlorganisation@gmail.com Le déjeuner aura lieu au New Hôtel of Marseille (bd Charles-Livon, 7e arr, parking du Pharo). Infos auprès de Stéphanie Lieutaud au 06 18 03 60 95