Art de vivre

Franquette : l’art et la manière pour un apéro dînatoire

Franquette

De l’art de  se régaler en cassant les clichés, et de savourer en mode décontracté. Franquette a ouvert à la rue Sainte, en lieu et place de l’ancien spot à pizzas, Tonton Marius. Aux commandes de ce nouveau rendez-vous food, l’équipe du Rowing club : Benjamin Savon, Julien Imbert et Matthew Kums auxquels s’est joint Christian Ernst. Le principe s’appuie sur des planches de fromages, de charcuteries en livraison ou à emporter et à savourer in situ dès que la situation l’autorisera. Les planches et coffrets seront garnis de confitures, salades, fruits et graines pour des pauses repas ou apéritives équilibrées, des moments à partager pour se régaler sans cuisiner.

« Nous ne proposons pas de plats élaborés comme dans un restaurant, assure Christian Ernst, mais des assemblages harmonieux, des préparations faites sur place chaque jour », poursuit Ernst qui, avec toute l’équipe, mise tout sur la « gourmandise de l’instant ». L’équipe a beaucoup travaillé sur les appellations, garantissant selon elle la qualité : – Nous nous fournissons en direct auprès des éleveurs et producteurs avec quelques revendeurs sur certains produits ». Côté vins, la carte sera ultra légère, 5 rouges, autant de blancs et peut-être du rosé en été avec des bières artisanales locales. Pour les bruschettas voire certains sandwiches, les farines blanches seront proscrites, la brigade préférant des farines originales plus authentiques. Le four à pizza de l’ancien locataire restera et « on ne s’interdit pas de fabriquer des pains pitas pour des recettes à notre façon » souffle Christian Ernst. Quatre bons copains, une belle aventure se dessine.

Franquette, 72, rue Sainte, Marseille 7e arr. Infos au 04 91 06 08 26. Fermé dimanche midi seulement.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’Isle-sur-la-Sorgue

Œuf mayonnaise. Le concours du meilleur œuf mayo  du monde s’est tenu à Paris le 14 novembre dernier. Le vauclusien Jérémi Fontin est monté sur la deuxième marche du podium, porté par un œuf fermier bio de gros calibre, cuisson en 8 minutes, « dans de l’eau très salée pour garder un jaune orangé et onctueux » révèle le chef de l’Atelier du Jardin dans le quotidien La Provence. Le grand gagnant 2023 du concours créé par l’Association de sauvegarde de l’œuf mayonnaise (Asom) est la Grande Brasserie de Bastille, à Paris. Pour ceux qui le souhaitent, la recette œuf-mayo de Jérémi Fontin est proposée au restaurant à 8 € les quatre demi-œufs. L’Asom a été créée par feu le chroniqueur gastronomique et fondateur des Guides Lebey, Claude Lebey. Elle a été relancée en 2018 par quatre gastronomes avertis, soucieux de préserver et promouvoir ce monument de la cuisine bistrotière française.
• L’Atelier du Jardin, 34, avenue de l’Égalité,  84800, l’Isle-sur-la-Sorgue.

Guide Fooding

Le nouveau Guide Fooding, édition 2023, qui sera disponible, partout en France, dès ce jeudi 17 novembre, dévoile son palmarès. A Marseille, le titre de meilleur Sophistroquet est attribué à Regain (Sarah Chougnet-Strudel et Lucien Salomon) et le titre de Meilleur esprit d’équipe échoit au restaurant l’Idéal (Julia Sammut, Aurélien Baron et Jérémy Nguyen).

Abonne-toi à la newsletter

Suis-nous sur les réseaux