Marseille

► Dîner des mécènes. Pour financer la rénovation de sa statue monumentale, la basilique  de Notre-Dame de la Garde annonce la tenue de plusieurs « Dîners des mécènes » afin de soutenir financièrement cette campagne de travaux. Programme de la soirée : visite privée de la basilique de 19h à 20h + dîner bouillabaisse autour d’une seule grande table de 50 personnes de 20h30 à 23h sur la terrasse des ex-voto avec vue sur le ville (dîner au Restaurant en cas de mauvais temps). Tarif : 100 € TTC – hors boisson. Sur le prix du dîner, 35 € sont reversés à la basilique pour la rénovation de la statue, cette sommes est éligible à un reçu fiscal pour déduction d’impôts. Uniquement sur réservation pour 50 personnes. Caution bancaire demandée de 65 € TTC par personne, annulation gratuite 48 heures à l’avance.
• Réservations : www.lerestaurant-ndg.fr
Deux dates disponibles pour le moment : jeudi 6 juin et jeudi 4 juillet
Pour vos dons à la basilique en vue de sa restauration, cliquer ici

 

Cavaillon

Festival Confit ! 2024 en vue.- La 2e édition du festival confit ! de La Garance (scène nationale de Cavaillon) se déroulera du mercredi 22 au dimanche 26 mai 2024. Le temps d’une semaine, Chloé Tournier et toute l’équipe de la Garance, convient tous les publics à un festival de rencontres et de convivialité hors des sentiers habituels du théâtre. Autour de spectacles et d’expériences inédites, ici inspirées de la Provence de Giono ou là du Liban d’Hiba Najem – une artiste à découvrir d’urgence – tous les sens et les arts sont sollicités : le regard, l’ouïe, la poésie, l’odorat, le goût et le toucher. Cette année, ce sont 4 femmes qui s’emparent du vivant sous toutes ses formes et vont au contact du territoire et des publics à l’image de Vivantes la création portée par la compagnie BRUMES, ou de la randonnée-spectacle de Clara Hédouin « Que ma joie demeure », avec le regard complice du chef Emmanuel Perrodin.
Inscriptions ici.

Suis-nous sur les réseaux

Marseille

Street food festival #4.- Pour cette année olympique, le Street food festival mettra à l’honneur les cuisines du monde. Durant trois jours, près de 50 restaurateurs, artisans de bouche, glaciers, vignerons et brasseurs exerçant tous dans les Bouches-du-Rhône vous feront voyager sur les 5 continents en profitant d’une vue imprenable sur la Méditerranée. Comme en 2023, une programmation musicale sera proposée durant les trois soirées, avec un point d’orgue le vendredi 14 juin pour une programmation exceptionnelle orchestrée par Radio Star. Le Street food festival entre dans la programmation de Marseille Provence Gastronomie imaginée par Provence Tourisme, sous l’impulsion du Département des Bouches-du-Rhône et de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Pour limiter les files d’attente sur les stands, les paiements sur l’ensemble du festival se feront uniquement par l’intermédiaire d’une carte bancaire ou d’une carte cashless.
Esplanade de la Major (Marseille, 2e arr.), les 13, 14 et 15 juin de 17h à 1h.

Art de vivre

Vous allez en pincer pour le crabe géant chez Toinou à Aix

chez Toinou

Il mesure 4,20 m de large, 2 m de profondeur, sur 3 m de haut. Cet hybride entre l’araignée de mer et le crabe du Kamtchatka trône à l’entrée du restaurant de coquillages Toinou à Aix et suscite depuis jeudi 9 décembre dernier surprise et enthousiasme auprès de tous les visiteurs. « L’idée d’installer une telle sculpture nous est venue autour d’un plateau d’oursins avec mon ami Boris, raconte Laurent Carratu, propriétaire des lieux. Boris, je le connais depuis mes années estudiantines et il a toujours eu une âme d’artiste ; quand je lui ai dit que j’aimerais bien avoir un crabe, il m’a répondu : – Chiche ! ».
Carratu rêvait d’un totem, un « événement visuel » qui marque les esprits. La discussion blagueuse du mois de juin a pris un tour sérieux en septembre et en décembre, le totem était soudé in situ. « Le résultat oscille enter quelque chose d’effrayant et un symbole protecteur pour qui passe dessous », dit Laurent Carratu. Au soleil, la bête de résine laquée aux reflets irisés est majestueuse et fait un effet bœuf… pas mal pour un crabe !

Chez Toinou, les fruits de mer, 58, avenue Henri Malacrida à Aix-en-Provence ; infos au 04 42 58 08 59.

Bob tonic, de New York à chez Toinou

Bob Tonic est un collectif d’artistes français basés à New York et Aix qui échappe aux concepts conventionnels et traditionnels, inspirés par le Pop Art et ses figures iconiques. « Faisons-nous de l’art ? Euhhhh, oui, si on prend comme filtre la notion de pièce unique et non, parce que nous tentons une expérience, analyse Boris Boyadjian. Nous faisons un acte de communication, nous avons passé notre vie dans un monde de marketeurs. On vient de la pub, on connaît l’histoire des tendances, des grands courants. L’art urbain, c’est l’antithèse de notre ancien métier : c’est Défense d’afficher ! » A la croisée des chemins entre le marketing, la publicité, la création et l’événementiel les Bob tonic se voient comme « une mauvaise herbe qui a pu pousser dans un certain contexte, les années 60, la contreculture, les contestations, l’explosion de la consommation. C’était totalement à la marge et c’est amusant de voir à quel point aujourd’hui, en 2020, la marge est devenue la norme ». Avec une idée directrice devenue la base line de leur activité : « Produisons quelque chose. Si par hasard ça plaît à quelqu’un, alors ce quelqu’un nous fera une offre. On l’accepte ou pas ».
Bob tonic, infos au 06 30 83 65 07

Photo Edouard Nicollas

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.