Art de vivre

Tournée Sauve ton Resto ! : « On a envie d’aider tout le monde »

sauve ton resto
La Ciotat, samedi, on se prépare pour le service du soir…

Un bus et une tournée pour soutenir les restaurateurs en difficulté et marquer sa solidarité avec une filière passablement malmenée par la pandémie Covid-19 : l’opération Sauve ton resto ! est lancée. Le département des Bouches-du-Rhône et son bras armé, Provence Tourisme, l’organisme en charge de la promotion touristique du 13, ont lancé voilà quelques jours une grande tournée dans les villes du département avec un bus à impériale aux couleurs de l’opération.

 Prochaines dates : le 16 décembre à Aix (place des Prêcheurs), le 17 décembre à Marseille (Sébastien Richard et Guillaume Sourrieu au déjeuner, Gérald Passédat de 16h à 19 h au parc Chanot), le 18 décembre à Aix (place des Prêcheurs), samedi 19 décembre à La Ciotat (esplanande 8-Mai 1945) et dimanche 20 décembre à Arles. Le mercredi 23 décembre à Aix (place des Prêcheurs, l’équipe au complet sera là et en trèèèèès grandes forme).
Après Salon-de-Provence, La Ciotat, Aix-en-Provence, le bus annonce son arrivée à Arles et Marseille avec toujours la même formule : les Provençaux consultent les menus et formules des restaurants partenaires sur le site mpgastronomie.fr et les commandent. Il ne leur reste plus qu’à venir sur place le jour J dans la ville étape pour venir récupérer leur commande. « Ce sont les municipalités qui nous sollicitent pour que le bus vienne chez elles, explique Véronique Valton, responsable du service événementiel chez Provence Tourisme. Toutes les dates ont été bookées et nous avons encore énormément de demandes, nous manquons de dates pour arriver à caler toutes les communes », assène-t-elle. Samedi 12 décembre, sur l’esplanade du 8-Mai 1945, Maud, Jean-Joseph et Tino accueillent un public mi-curieux, mi-amusé. Le soleil est de la partie et le public a répondu présent, tout comme la veille, à Aix, où un cortège ininterrompu de clients est venu chercher ses commandes en dépit de la pluie. Après un début timide à Salon, le 6 décembre, l’affluence s’accroît de jour en jour, les restaurateurs revendiquant une centaine de commandes par jour. « On a envie d’aider tout le monde et ça nous encourage à poursuivre » affirme Véronique Valton.

Dans le strict respect des consignes sanitaires auxquelles veillent toutes les équipes, parmi lesquels Julien, Roland et Max le chauffeur, en complément des sus-nommés, chacun s’accorde à dire que le nombre de participants s’accroît de date en date. « La tournée marquera le pas pour la trêve des confiseurs et reprendra le 6 janvier » promet Véronique Valton. Pour le meilleur avec un petit goût de solidarité en prime.

Sauve ton Resto !, infos calendrier, noms des chefs participants et menus à commander sur le site ici.

2 Comments

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  • Très bonne initiative réservée hélas aux seuls habitants de ces villes ou des villes voisines. J’habite Le Thor dans le Vaucluse et comment aller à Arles Aix ou Marseille et être rentrés à temps pour le couvre-feu ? Ce serait bien de pouvoir avoir cette opération à Avignon, L’Isle-sur-la-Sorgue….

    • Bonjour Joséphine. Cette opération dépend du conseil départemental des Bouches-du-Rhône. Je suis sûr que les cadres en charge du tourisme dans le 84 regardent cette expérience avec intérêt et qu’ils la reproduiront, peut-être ? Amitiés

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

Le Val labellisé. Avec l’aide du conservatoire méditerranéen, le maire de la commune du Val dans le Var, Jérémy Guiliano, vient de lancer un programme de préservation du Boussarlu, une variété endémique d’oliviers menacée de disparition. Pour un montant de 4 000 €, en plus de fonds européens, le maire veut reconnecter sa population avec ses oliviers et relancer toute une filière. Et pour commencer, le Val vient d’être labellisé « commune oléicole de France ».

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.