Restaurants en Provence

Le Chicoulon, un bistrot de famille arrosé au morgon

chicoulon

Tomi est parti. Il était le cuisinier du Chicoulon mais également le copain d’Edouard Mireur, fondateur de cette cave à vins qui a le souci de la bonne bouffe. Léo lui a succédé en juin dernier, il a endossé à la perfection le rôle de chef, cultivant l’esprit bistrotier de la maison, et l’esprit amical cher à Fanny et Edouard. Voilà pour le contexte. Pour le reste, le Chicoulon reste une bonne adresse réunissant la crème du quartier qui y déjeune en prenant soin de toujours accompagner les agapes d’un verre de vin dûment goûté et approuvé par l’équipe.

Les pluies de novembre, le ciel maussade et le mistral rafraîchissant les rues, vous pousserez la porte avec le souci de lire une ardoise réconfortante qui mêle les influences lointaines et bien franchouillardes. La salade de quinoa-vinaigrette au ponzu (assaisonnement japonais) est servie avec un feroce d’avocats (d’origine antillaise) ; elle cohabite avec un très savoureux velouté Dubarry, classiquissime potage de chou fleur que Léo anime par petites touches acides (céleri) et nerveuses (poireau fondant). Les lanières de chorizo sont utilisées ici comme un condiment gourmand et c’est très bien vu.

chicoulon

Comme la saison l’impose, le menu s’accompagne d’un verre de Morgon, signé Louis-Claude Desvignes. Cette cuvée voûte Saint-Vincent 2020, sera choisie pour sa belle expression du gamay, un vin intense très fruits rouges (framboises). Edouard conseille et on le suit bien volontiers, encore sous le charme de ces tanins discrets qui accrochent la bouche sans agressivité et délivrent une bonne fraîcheur. Un vin parfait pour le tartare de thon-fregola sarda de petits légumes au pesto verde, un plat original qui prouve combien Léo aime jouer entre les différents registres.

Un gâteau au chocolat-suprêmes d’oranges ou une tatin hyper coquine avec ses relents beurrés, pour accompagner le café, sonne l’heure du retour au bureau. Alors faut-il y aller ? Mais oui bien sûr, comment pourrait-on en douter ! Fanny et son frère Edouard gardent le cap par delà les années. “Vous avez aimé la tatin ?, s’inquiète Edouard. C’est la recette de ma grand-mère, vous savez, celle qui proposait toujours le petit chicoulon en fin de repas”. Une adresse de famille, il n’y a pas plus rassurant.

Chicoulon, 59, rue Grignan, Marseille 6e ; infos au 04 91 33 46 59. Carte 30 € env.

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suis-nous sur les réseaux

Abonnez-vous à notre newsletter

Vite lu

► Le food truck de Marseille Provence gastronomie reprend la route pour une tournée solidaire du 26 novembre au 23 décembre dans une dizaine de communes des Bouches-du-Rhône. Le food truck fera étapes dans les villes et villages du 13 avec, à son bord, un chef sélectionné par la commune hôte. Dans un esprit de solidarité et de partage, les chefs cuisineront et vendront une soupe de leur inspiration et tous les bénéfices de la vente seront reversés à une association caritative locale. Provence Tourisme, organisme en charge de la promotion touristique du département 13, prouve-là son engagement et son soutien auprès des professionnels de la gastronomie et des associations pour un tourisme résolument positif. Quelques dates : 26 novembre à Allauch de 18h à 20h ; mercredi 1er décembre à Saint-Cannat de 8h à 14h ; vendredi 10 décembre à La Ciotat de 18h à 20h ; samedi 18 décembre à Venelles de 11h à 14 heures et le 19 décembre à Saint-Rémy-de-Provence de 11h à 14 h. Lundi 20 décembre à Mollégès de 19h à 22h ; mardi 21 décembre à Aix de 11h à 14h et jeudi 23 décembre à Aix de 11h à 14 heures. Infos sur le site dédié ici.

Menu de Noël à Hyères. Les restaurants ouverts les 24 et 25 décembre étant rares, signalons celui de l’hôtel de la Mer et de son restaurant, tenu par Tom Cariano à Hyères (83). Ce dernier propose pour le 24 au soir et le 25 au déjeuner, une formule à 88 € par personne (hors boissons) composée d’un velouté de courge-noisettes torréfiées et coupe de champagne Moët & Chandon, un ensemble terrine de foie gras-huîtres fraîches et gratinées au poireau et champagne-poisson gravlax, un poulet de Bresse farci aux champignons et sauce truffe, une sélection de fromages et la traditionnelle bûche. Infos et réservations au 04 94 66 41 81.

Sam Kitchen au Montevideo. Jusqu’au 10 décembre, Sam nous propose une carte bistrot-ripailles : soupe du jour, oeuf cocotte-foie gras, confit de canard pommes paillasson, saucisse-gratin de chou fleur, alouettes sans tête, baba au rhum et crème caramel sont proposés les mercredis, jeudis et vendredis avec une carte de cocktails. Et le dimanche 28 novembre, c’est jour de brunch. Entrées de 6 à 9 €, plats de 10 à 14 € et desserts à 4 €. Réservations par SMS 07 57 09 47 92. Le Montevideo, 3, impasse Montevideo, 6e arr. Parking Q-Park Breteuil.