Mes recettes

Une cocotte d’artichauts aux foies de volaille

cocotte d'artichauts aux foies de volaille

Préparation : 5 min / Cuisson : 20 min

Votre marché pour 4 personnes : 50 cl de bouillon de volaille (ou de légumes) ; 12 fonds d’artichauts cuits ; 400 g de champignons de Paris ; 450 g de foies de volaille ; 20 g de beurre demi-sel ; 150g de lardons ; sel et poivre du moulin.
Pour le roux blanc : 30 g de beurre demi-sel ; 30 g de farine.

On y va : commençons par le roux blanc en faisant fondre le beurre à feu doux dans une casserole ; ajouter ensuite la farine. Mélanger jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène, cuire 3 minutes à feu doux (sans coloration), laisser refroidir, environ 30 minutes. Dans une autre casserole, porter le bouillon à ébullition. Le verser progressivement sur le roux blanc refroidi. Mélanger à l’aide d’un fouet. Porter à ébullition 5 minutes environ tout en mélangeant. Assaisonner. La sauce doit épaissir progressivement, elle devient onctueuse et nappante.
Emincer les fonds d’artichauts en lamelles de 3 mm d’épaisseur. Essuyer et émincer les champignons de la même manière que les artichauts. Nettoyer et préparer les foies. Les émincer, si nécessaire enlever les veines. Dans une sauteuse, faire fondre le beurre demi-sel. Dès qu’il devient mousseux, ajouter les foies de volaille. Faire légèrement dorer, puis verser le roux. Verser les champignons et les artichauts, assaisonner et poursuivre la cuisson 10 minutes. Pendant ce temps, faire rissoler les lardons à sec dans une poêle bien chaude. Lorsqu’ils ont bien “rendu” leur gras, les éponger sur du papier absorbant et les ajouter à la cocotte d’artichauts aux foies de volaille. Mélanger. Servir bien chaud la cocotte d’artichauts aux foies de volaille avec des lardons, des croûtons et quelques herbes fraîches.

Bonus : les brochettes japonaises de foies de volaille.

Photo F. Hamel

Ajouter un commentaire

Cliquer ici pour écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En bref

Les Sard’in c’est bon tout le temps Pour agrémenter un sandwich ou à partager entre potes lors d’un apéritif improvisé, ces sardines sauveront également votre plateau repas en cas de frigo désertique un dimanche soir. Préparées entièrement à la main, elles sont mises sur grilles et cuites au four pour être plus légères et digestes. Garanties sans friture, on les aime à l’huile d’olive extra vierge ou au piment.
6 € la boîte chez le Petit Cabanon, restaurant au 63, avenue Robert-Schuman, Marseille 2e.

Abonnez-vous à notre newsletter