En direct du marché

Come a Roma, la pizza au carré fait chavirer les Avignonnais

Il se voit un peu comme un enfant de la Covid. En ouvrant cette pizzéria le 28 février 2020, Sandro s’est paradoxalement fait connaître alors que tous les restaurants étaient contraints à la fermeture. Son échoppe, Come a Roma, a échappé aux restrictions sanitaires alors que les ventes “à emporter” s’envolaient, les Avignonnais découvrant les délices de la pizza à la romaine. “La pizza à la coupe, c’est très romain, explique cet artisan de 40 ans qui la savourait déjà ainsi, lorsqu’il était gosse. C’était le goûter de mes jeunes années en famille d’abord, et puis avec mes copains adolescents ensuite” dit-il.

come a roma

Sandro et son épouse, Valentina, sont arrivés en France, voilà 4 ans, pour rejoindre une cousine qui tenait une pizzéria à Villeneuve-les-Avignon. Sandro a travaillé là-bas deux ans et demi et a ensuite eu l’envie de voler de ses propres ailes. “C’est là que Pasquale m’a rejoint car Valentina ne voulait pas quitter son travail. Elle vient nous aider de temps en temps”, poursuit le pizzaiolo avec un accent aussi ensoleillé que chantant. Si Marseille est riche de pizzerias au style napolitain et marseillais, Avignon ne connaissait pas les pizze servies en plaques et à la coupe.

Hydratée et digeste
“Une bonne pizza ? La nôtre ! éclate de rire Sandro pour qui une pizza doit avoir bon goût et toujours être digeste : – Notre pâte mature 48 heures et elle affiche un taux de 75% d’hydratation” assène-t-il. Ce qui revient à 7,5 litres d’eau pour 10 kilos de farine soit 18 kilos de pâte. Come a Roma aligne des pizze au fond croustillant, épaisses et souples en surface nappées d’une sauce à base de tomates entières de la conserverie Mutti. Outre leur fournisseur en légumes qui est également un voisin de Sandro et Valentina à Pujaut, Sandro et Pasquale s’approvisionnent chez Primadis à Avignon, Mama Fiore à Aix et Carniato à Paris.

Chez eux, pas de carte, les deux associés puisent dans un fonds de quelque 50 recettes qui s’enrichit très régulièrement. Le client découvre, à son arrivée, les suggestions du jour, présentées sur 8 plaques en vitrine. Des parts et des recettes pour tous, de 3 à 6 € la portion. “Dans ma tête, j’ai un gros rêve, assure Sandro. Je voudrais que les Français changent leur façon de manger la pizza assis à table. Il n’y a pas que la pizza ronde, il y a aussi la carrée, celle qu’on mange  10 heures comme un en-cas, ou celle qu’on dévore à 16 heures, à la sortie de l’école”. Toujours pour casser les codes, Come a Roma s’est associé à Florent Pietravalle, le chef de la Mirande, à la fin du mois de février, pour proposer via son food-truck, une pizza à la truffe d’inspiration très rustique. Et pour demain ? “Notre seule limite, c’est l’imagination”, assure Sandro. Il y a de la marge alors.

Come a Roma 83, pizza al taglio, 16, place de la Principale, Avignon ; infos au 09 87 38 83 02.

Photo Clément Puig et DR

Vite lu

Les vignerons d’Aix et de la Sainte-Victoire reçoivent le temps d’une soirée, dans leur domaine, dès 18h30, pour une visite accompagnée des vignes et du chais et, dès 20h, pour profiter d’un dîner assis servi in situ. Chaque repas sera préparé par un cuisinier (Edouard Loubet, Felipe Licandro, Yannis Lisseri, René Bergès et Éric Sapet) et les vignerons proposeront deux verres de dégustation pour accompagner le menu. Capacité d’accueil limitée à 30 personnes maximum pour respecter les consignes sanitaires et offrir le meilleur confort aux participants. Deux types de soirées sont  proposés : le panier pique-nique 35 €/personne et le dîner gastronomique 45 €/personne. Dates : 22 et 29 juillet, les 5, 12, 19 et 26 août. Infos complémentaires ici.

Art et vins à Trians (83) Chaque année, le domaine de Trians s’engage aux côtés des artistes en exposant leurs œuvres dans sa cave du XVIIIe siècle. Cette année, ce sont 6 artistes varois qui sont mis à l’honneur : Agnès Granier, Philippe Litou, Alain Farache, Geneviève Parizot et Mc Giletti. Exposition accessible à tous gratuitement, jusqu’à la fin août. Château Trians, chemin des Rudelles, 83136 Néoules ; infos au 04 94 04 08 22.

Fais mousser la 83 ! Château Saint-Maur, au cœur du golfe de Saint-Tropez en partenariat avec les Brasseurs de l’Esterel a imaginé cette bière comme un grand cru : fraîche, élégante et aromatique. Elevée 3 mois dans des barriques en chêne de vin blanc de Provence, elle est composée à 100% d’ingrédients naturels : des malts fabriqués à partir d’orge de printemps d’origine française et des houblons alsaciens, d’une belle finesse aromatique, à l’amertume très faible. Cet assemblage garantit un parfait équilibre entre puissance  aromatique et moelleux en bouche Au nez, notes de tête de vanille, puis arômes de porto blanc et de banane confite. En bouche, notes exotiques légèrement fumées et boisées. Très belle longueur. Légère et agréable sucrosité en fin de bouche. A découvrir chez votre caviste.