Art de vivre

Confinement Covid-19 : comment sauver notre tour de taille

Les dangers du confinement Covid-19 menacent. Nous redécouvrons les joies de la cuisine à la maison (c’est bien), mais la prise de poids menace avec le manque d’exercice. Sans jamais renoncer à la convivialité et aux joies des repas partagés, la corpothérapeute Charlotte Martel-Reison donne quelques conseils à suivre pour nous aider à sauver notre tour de taille.

Confinement Covid-19 Conseils de base En règle générale, ne rentrez pas dans la routine du rituel et conservez le rythme semaine/week-end : “C’est en week-end qu’on s’autorise des petits plaisirs. Pour éviter d’enchaîner les kilos comme d’autres les perles, autorisez-vous 5 verres de vin par semaine (5 x 20 cl) pour entretenir l’esprit convivial et tirez un trait sur les alcools forts” explique Charlotte Martel-Reison. Toujours au chapitre des bonnes habitudes à conserver, remplissez vos paniers de fruits et légumes “car notre bonne immunité en dépend, assure la corpothérapeute. Fixez-vous l’objectif de cinq fruits et légumes par jour”. Manger cru, c’est aussi l’assurance de préserver les vitamines des aliments, alors pour les laver, trempez-les dans de l’eau avec une cuillère à soupe bombée de bicarbonate alimentaire.

Buvez un litre et demi d’eau par jour. L’après-midi, le thé riche en antioxydants vous incitera à faire une pause dans votre activités.
Pensez à dresser la table sur une jolie nappe, avec de la vaisselle, présentez vos plats… En un mot : au plus c’est joli, au plus le passage à table sera une fête.
Bougez-vous avec des applis toutes gratuites qui vous donneront des idées pour faire de l’exercice même dans les plus petits appartements : Sept minutes, Swork it, Exercices à la maison. Travaillez avec le seul poids de votre corps , laissez tomber les poids et haltères car si vous vous blessez, il sera impossible d’aller chez un osthéo ou un kiné.
Préférez les pâtisseries maison et les circuits courts, c’est une règle absolue.
Les viandes et poissons “Un repas sur deux doit compter une viande ou un poisson et chaque portion ne doit pas dépasser les 150 grammes, assure Martel-Reison. N’ayez pas peur des oeufs, de 4 à 6 par semaine, que vous pourrez aussi consommer sous la forme de flans de légumes. L’andouillette ou le boudin d’accord mais pas plus de deux fois dans la semaine. Préférez toujours les viandes de volailles, blanches, comme le poulet ou la dinde, cette dernière étant la moins calorique. Si vous aimez le boeuf, le filet ou le rôti sont recommandés tout comme les steacks hachés à 5% de matières grasses”. Manger du porc n’est pas interdit, mais là encore, faites preuve de discernement en optant pour le filet mignon, le rôti et le jambon cuit, désossé et dégraissé bio et sans nitrites. “La bien traitance animale doit être notre préoccupation commune, martèle Charlotte Martel-Reison. Donc privilégiez toujours les viandes et poissons bio qui nous garantissent des traitements les plus doux possible pour les animaux”.
Si vous préférez le poisson, les espèces riches en oméga 3 comme le maquereau et les sardines auront votre préférence. “Si vous achetez du thon ou tout autre poisson en conserve, préférez-le au naturel car les huiles qui sont mises dans les conserves sont rarement de qualité” dit la corpothérapeute. Les recettes de poissons pochés seront évidemment préférables aux versions frites.

Les alternatives végétales Vous trouverez dans le commerce des steacks de soja, de tofu ou de seitan (farine de gluten ou gluten de blé) apporteront de la variété dans vos menus hebdomadaires. “Privilégiez aussi les légumes secs, comme les pois chiches, les lentilles ou les pois cassés avec des index glycémiques bien plus bas que les pâtes, le riz et la pomme de terre, conseille Charlotte Martel-Reison. Plus largement, vous consommerez des pâtes et du riz complets, bien plus rassasiants que les pâtes et riz conventionnels”. Autre curiosité, la patate douce qui affiche un index glycémique bien plus bas que sa cousine “blanche”.

Les fromages “En règle générale, les laits de chèvre sont préférables aux laits de vache, assure Charlotte Martel-Reison. Un chèvre frais, type brousse du Rove, est moins calorique qu’un comté, aussi bon soit-il. Un autre petit truc : choisissez un fromage puissant comme le roquefort (lait de brebis) et parsemez-en une salade ou sur une viande cuite (onglet de boeuf) ; vous en mangerez moins, n’aurez pas besoin de saler votre plat et c’est très bon”. Côté yaourts et fromages blancs, vous jetterez votre dévolu sur les préparations à base de lait de brebis à 0% et si vous choisissez un yaourt au lait de vache à 0%, il sera forcément bio car les conditions d’élevage des vaches dans l’industrie laitière conventionnelle sont odieuses.Confinement Covid-19

Confinement Covid-19

Le pain “Fuyez les farines blanches au profit des farines de sarrasin, épeautre et seigle, conseille Charlotte Martel-Reison. Vous bannirez les pains de mie contenant trop souvent des huiles, des matières grasses hydrogénées et des sucres”. Là encore, le mieux ce sont les farines complètes aux vertus nourrissantes bien supérieures.

Les fruits Toujours des fruits de saison et locaux avec quelques entorses pour les fruits exotiques. “En été, vous consommerez beaucoup de fruits rouges car ils sont riches en antioxydants, relève Martel-Reison. Si vous n’avez pas de fruits sous la main, les compotes sans sucre ajouté feront l’affaire”.

Le goûterPour éviter une fringale qui réduirait à néant tous vos efforts, préparez une heure à l’avance un bol contenant 3 cuillères à soupe de flocons d’avoine + 1 cuillère à soupe de cacao à 99% + du lait végétal sans sucre ajouté. C’est très rassasiant” assure la corpothérapeute qui suggère également de manger une pomme au four saupoudrée d’un peu de cannelle. “Sinon, vous préparerez un gâteau en mélangeant 120g de farine complète bio avec 2 oeufs bio, 1 cuillère à soupe de stévia, 10 cl de lait végétal, 1 sachet de levure et une tablette de chocolat à 80% fondu. Vous mélangez tous les ingrédients et enfournez à 180°C pour une trentaine de minutes”.

Facebook : @corpotherapieinstitut et corpotherapie-institut.fr

Confinement Covid-19, on se calme sur les whatsapp’éros

La convivialité oui mais pas les excès qui vont avec. “Le combo gras-salé c’est fini, prévient Charlotte Martel-Reison. Haro sur le saucisson et les chips au profit d’une tranche de viande des grisons et des légumes à la croque. Je recommande aussi les petits pots de pâte à tartiner Sojami, il en existe à l’ail et aux fines herbes, cumin, basilic, ciboulette-échalote, on les tartine sur des tranches Wasa ou du Pain des fleurs et c’est très bon, assure la corpothérapeute. Côté boisson, dans la famille des Cristal Liminana, je préconise un verre de cristal “sans”, sans sucre. Oubliez les gressins, à base de farines blanches, c’est une arnaque et préférez les crackers au sarrasin ou aux graines en vente dans les magasins bio, dans certains Monoprix et Carrefour”.Confinement Covid-19

 Confinement Covid-19 : retrouvez tous nos sujets vie quotidiennne ici.

Le GP sur les réseaux

Retrouvez-nous 24/24h en photos !

Notez-le

Le premier livre de Mérouan Bounekraf intitulé Accords, Mets et Vannes est sorti ! Chef trentenaire connu depuis sa participation à Top chef en 2018, et actuellement aux côtés de Julia Vignali, sur M6, en 2e partie de soirée du Meilleur Pâtissier, Mérouan est un cuisinier de talent. Il combine sa passion à un sens de humour prononcé, faisant le show et abordant avec légèreté des recettes sérieuses et techniques. Il se présente comme un cuisinier comique et prouve que dans la profession, on peut être très rigoureux et blagueur. L’auteur est aussi un compétiteur dans l’âme qui manie la langue avec talent, panache et humour. Son péché mignon ? Les jeux de mots qui foisonnent dans l’ouvrage. Dans ce livre joyeux, Mérouan retrace son parcours enrichissant et ses rencontres, il raconte ses débuts, passés 5 années durant, dans une brigade conduite à la dure, dont il garde malgré tout de bons souvenirs. C’est un livre bienveillant comptant 35 recettes classiques retravaillées (avocat-crevettes commis d’office, bi-joues de bœuf, poisson-panais ou encore cigar’misu), un cadeau gourmand et drôle qui se fera une jolie place au pied du sapin.

• Accords Mets et Vannes, Larousse Ed. 144 pages, prix : 16, 95 €.