Marseille

► Soirée raclette à Notre-Dame-de-la-Garde Pour contribuer au financement des gros travaux d’entretien de la basilique, le père Espinosa, recteur du sanctuaire, et l’équipe qui gère le Restaurant, ont eu l’idée d’organiser des dîners dont l’intégralité des bénéfices est reversée à l’entretien du site. Chaque soirée débute à 19h par une visite privée de la crypte et de la basilique suivie, à 20 heures, d’un apéritif, puis du dîner (50 € par personne). Pour répondre aux morsures du froid hivernal, une soirée raclette est organisée le jeudi 7 mars en partenariat avec la fromagerie La Meulerie. Le dîner fondant et délicieusement parfumé sera servi sur une seule et longue table unique. Bonne humeur garantie.
• Pour la soirée raclette du 7 mars, s’inscrire ici.

Suis-nous sur les réseaux

Solidarité

► Dîners Sans Fourchette Le concept des dîners Sans Fourchette a été développé au profit des personnes victimes de troubles de la mémoire, des victimes d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou de Parkinson. Dans l’évolution de leur pathologie, beaucoup de malades ne parviennent plus à se servir de leurs couverts et en viennent au geste premier, celui qui consiste à pincer l’aliment entre le pouce et l’index pour le porter à la bouche. Les malades ont aussi le droit de se régaler, d’aller au restaurant, de sortir, de rencontrer l’autre et de partager leur joie ; avec ces dîners, c’est le restaurant qui doit s’adapter à eux. Participer aux Dîners Sans Fourchette c’est contribuer à faire vivre l’association Mémoire et Santé qui les organise… pour sortir de l’isolement.
• À Paris le mercredi 28 février école de Paris des métiers de la table et le 6 mars ; à Toulon au lycée Anne-Sophie Pic le mercredi 13 mars : à Marseille le mardi 19 mars au lycée hôtelier J.-P.-Passédat ; à Sisteron le jeudi 21 mars à l’école hôtelière et le mercredi 3 avril à Marseille au restaurant Le République.

Mes recettes

Gigot d’agneau en croûte de sel à la fleur de thym

croûte de selVotre marché pour 4 personnes : 1 gigot d’agneau sans os de 1,5 kg (le faire désosser par votre boucher) ; 2 cuillères à soupe d’huile d’olive ; 1 noisette de beurre ; 1 cuillère à soupe de fleurs de thym et quelques branches de thym (pour la décoration) ; 1 oeuf ; 1 pincée de sel fin de Guérande (Le Guérandais) et du poivre du moulin.
Pour la croûte de sel : 1 kg de gros sel gris de Guérande (de la marque Le Guérandais) ; 300 g de farine ; un demi verre d’eau.

On y va : Faire préchauffer le four à 210°C (thermostat 7). Dans un saladier, mettre le gros sel gris de Guérande Le Guérandais, la farine et l’eau. Malaxer jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène et laisser reposer une heure au frais. Mettre l’huile et le beurre à chauffer dans une sauteuse, saler et poivrer le gigot et le faire dorer, puis réserver. Etaler la pâte au fond du plat sur environ 2 cm d’épaisseur, y déposer le gigot, saupoudrer de fleur de thym et bien refermer en mouillant les bords avec de l’eau pour souder les bords.
Casser un oeuf dans un bol et ajouter un peu d’eau. Bien mélanger et étaler ce mélange au pinceau sur la pâte pour une belle coloration. Cuire à four chaud pendant environ 45 minutes, sortir du four et laisser reposer une quinzaine de minutes pour que les saveurs imprègnent les chairs emprisonnées dans la croûte de sel.

Service : Casser la croûte de sel et trancher le gigot. Déposer une tranche de gigot dans vos assiettes préalablement réchauffées et accompagner de flageolets légèrement passés au beurre et d’une petite branche de thym.

Bonus : cette même recette d’agneau en croûte de sel mais avec une sauce aux fruits secs… Et pour tout savoir sur l’agneau de SIsteron c’est par ici.

Ajoute un commentaire

Ecris ici pour poster ton commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.