Art de vivre

Les cuisiniers espèrent récolter 200 000 € pour les Restos du Coeur

Les cuisiniers pour les Restos CoeurPour la troisième année consécutive (lire ici et ici), jeudi 8 décembre prochain, les cuisiniers dont les établissements sont membres de la chaîne des Châteaux & Hôtels collection se mobilisent au profit des Restaurants du Coeur. À l’occasion de la campagne d’hiver des Restaurants du Coeur, plus de 100 chefs partout en France serviront le même soir à la même heure, treize dîners uniques. L’intégralité de la recette sera versée à l’association fondée par Coluche.
Trois de ces treize Dîners de Chefs à plusieurs mains se dérouleront en Provence Alpes-Côte-d’Azur : à Aix-en-Provence aux Lodges Sainte-Victoire, à Opio au château de la Bégude et à Toulon, aux Pins Penchés. Depuis 2014, ces dîners caritatifs au profit des Restaurants du Coeur ont permis d’apporter plus de 175 000€ à l’association. Et cette année, tous les participants souhaitent offrir 200 000 € aux Restos qui les convertiront en 200 000 repas pour les nécessiteux. Chaque repas sera facturé 100 € par convive ; participez, il faut relever le défi !

Où et quand ? Le jeudi 8 décembre aux Lodges Sainte-Victoire, 2250, route Cézanne – Le Tholonet, Aix-en-Provence. Réservations au 04 42 24 80 40. Avec les chefs Mathias Dandine (hôte), Jean François Bérard (hostellerie Bérard), Nicolas Pierantoni (hostellerie de l’Abbaye de La Celle), Sébastien Sanjou (Relais des Moines), Marc de Passorio (l’Esprit de la Violette) et Ludovic Turac (Une Table, au Sud)

Château de la Bégude, route de Roquefort-les-Pins, 06650 à Opio. Réservations au 04 93 12 37 00. Avec les chefs Gabriel Degenne (hôte), Nicolas Vie (le Moulin de Vernègues), Didier Chouteau (l’Amandier de Mougins), Noël Mantel (Table 22), Christian Morisset (le Figuier Saint-Esprit) et David Vaqué (Bistrot Gourmand)

Les Pins Penchés, 3182, avenue de la Résistance, à Toulon. Réservations au 04 94 27 98 98. Avec les chefs Fanette Aima (la Table de Fanette), Benjamin Collombat (le Bertin), Denis Fetisson (la Place de Mougins), Stéphane Lelièvre (hôtes de la soirée), Grégory Mirer (les Bories), Stéphan Paroche et Christophe Chiavola (Hôtel de l’Image), Guillaume Sourrieu (l’Epuisette).

Numa Muller chez Madame Jeanne Longtemps annoncée et attendue, l'arrivée de Numa Muller chez Madame Jeanne, le restaurant de la Maison Buon, rue Grignan (6e arr) est officielle. Le chef a pris possession de la cuisine et propose pêle-mêle une tête de thon de ligne, un loup-concombre compressé et abricot fermenté-lait ribot et chips de riz-seiche, un thon et abricot au sel-herbes et fleurs du littoral et huile de feuilles de figuier eau de concombre. A suivre, 86, rue Grignan, Marseille 1er ; infos au 04 86 26 54 16.

Elie Kalamouka n'est plus Son nom restera indéfectiblement attaché au Mas, restaurant de la rue Lulli (1er) qu'il avait cofondé avec Robert Lenoir. Elie Kalamouka s'est éteint vendredi à 87 ans non sans susciter une vive émotion chez tous ceux qui avaient pris l'habitude de dîner chez lui. Le Mas était l'une des rares tables ouvertes toute la nuit, attirant noctambules et artistes qui, en fin de spectacle, venaient s'y détendre. Il était paar ailleurs administrateur du festival Jazz des Cinq Continents. La crise sanitaire a été fatale au Mas qui a été placé en liquidation judiciaire. Ce décès tourne définitivement la page des années 1980 à Marseille...

Abonnez-vous à notre newsletter