En direct du marché

EmsMuffins, le muffins dans tous ses états

Des muffins en petite et grande taille, en version salée ou sucrée et des collections capsules toujours très innovantes : le confinement a permis à Emma Derminassian de créer une autoentreprise très gourmande. Retour sur une pâtistory au goût de chocolat. Tout débute il y a quelques mois, lors du confinement de printemps ; Emma, pour passer le temps, donne libre cours à sa fibre pâtissière. Famille, petit ami et copines dégustent chaque jour ses recettes et se délectent. Tous vont l’encourager dans cette voie et l’inciter à créer un compte Instagram, Ems Muffins, pour mettre en vitrine ses créations. emsmuffins

« Le muffin se décline à l’infini, en salé ou en sucré » justifie la jeune femme qui se découvre la fibre entrepreneuriale à tout juste 26 ans. La gamme sucrée compte six recettes aux pépites de chocolat, Kinder, Oreo, Nutella et M&M’s par exemple. « Je crée aussi des recettes à la demande de certains clients comme le muffin miel-amande qui a eu beaucoup de succès au point d’envisager son retour bientôt » poursuit Emma. Sur les ailes du succès, dimanche 25 avril, la gamme salée a été proposée aux quelques 3 200 followers, non sans succès : muffin pizza, muffin pesto et chèvre-miel ont été commandés en nombre, en version mini, pour accompagner les apéros. « Je suis très contente, j’ai de très bons retours et c’est hyper motivant » sourit Emma que tout son entourage surnomme Ems. « C’est ce diminutif qui m’a donné l’idée de baptiser mon entreprise Ems Muffins » dit-elle non sans humour. Emsmuffins

Muffins des rois
Soutenue, encouragée et motivée par son copain, ses copines et sa famille, Emma Derminassian multiplie les  idées et projets pour ses gammes de muffins. Entre autres idées très cool : des muffins des rois proposés lors de l’Epiphanie. Dans une boîte de 6 muffins minimum se cachait un sujet à découvrir sur le même principe des brioches ou galettes des rois. Le succès a été inespéré et total. On attend impatiemment la suite.  

Instagram @emsmuffins, commandes (la veille) en MP ou par téléphone au 06 74 10 17 24. Tarifs de 2,50 à 3,50 €.
Idée recette : les muffins pour le goûter

Ajouter un commentaire…

Click here to post a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suis-nous sur les réseaux

Vite lu

(Encore) un nouveau directeur aux Roches Blanches. Comme chaque année, l’hôtel restaurant cassidain présente son nouveau directeur. Il s’agit d’Emmanuel Blanchemanche qui a quitté la direction du domaine de Verchant, près de Montpellier, pour Cassis. « Je suis très heureux de me lancer dans ce nouveau projet de vie, de  surcroît dans cet environnement exceptionnel. Pouvoir écrire un nouveau chapitre pour ce lieu mythique est un privilège et j’ai suivi les conseils de Winston Churchill, qui a résidé aux Roches Blanches : pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent ». Il n’est pas sûr que dans l’hôtellerie et la restauration ces changements perpétuels soient très rassurants pour les clients.

Sébastien Sanjou au château Mentone. Le chef varois rejoint pour l’été le domaine viticole de Mentone et y ouvre « la Table de Mentone ». Dès les beaux jours arrivés, la table est dressée en extérieur, face au vignoble et aux forêts qui le bordent. La ferme-auberge promet de conjuguer convivialité et partage avec des menus d’esprit provençal composés avec les légumes et herbes fraîches du potager, les fruits des vergers, olives de l’oliveraie du domaine et les œufs du poulailler. Viandes et volailles, fromages et charcuteries sont, eux, issus de producteurs locaux. Les vins de la propriété, classés Côtes de Provence bio, accompagnent les menus. En mai et juin, ouverture du mercredi au dimanche au déjeuner et du mercredi au samedi au dîner.
Château Mentone, 401, chemin de Mentone, 83510 Saint-Antonin du Var ; infos au 04 94 04 42 00.